Epicerie sociale : la mort programmée


epicerie sociale

L'épicerie sociale d'Aubagne a été inaugurée le 14 octobre 2010. Elle est destinée aux personnes les plus démunies et n'ayant pas les ressources suffisantes pour faire face aux dépenses alimentaires dans le circuit commercial traditionnel. Elle est libre et solidaire, elle s'appuie sur l'agriculture locale et respecte l'éthique du commerce équitable. Son nom : "L'atelier de mai".

"Démuni, ressource insuffisante, solidaire, éthique..." autant de mots que Gazay ne supporte pas. Il a donc décidé de supprimer cette structure. Dans un premier temps, il a imposé un déménagement dans des locaux deux fois plus petits. Puis il a divisé par deux le personnel mis à disposition par la ville.

Cette année, en 2016, la structure tourne avec 100 000 € de moins qu'à ses débuts (-35% du budget). En ce mois de décembre, le mois de Noël, faute de financement, il n'y aura plus qu'une vingtaine de personnes qui pourront y avoir accès, au lieu des 50 servies antérieurement. Pour cette année, plus aucun dossier nouveau ne sera ouvert.

Il n'y a pas de doute, au nom de la charité chrétienne si "chère" au maire, cet espace va disparaître, si ce n'est l'an prochain, ce sera l'année suivante, par asphyxie financière. D'ailleurs, les communicants ont pris les devants en effaçant sur le site de la ville quasiment toutes les références et tous les commentaires qui concernaient l'épicerie sociale.

Pour le prochain vote du budget du CCAS, Jean-Marie Orihuel (Groupe socialistes, démocrates et apparentés) ne devra pas oublier de donner sa procuration à un élu de la majorité municipale.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • On va regretter Caroline +

    Depuis le 1er janvier, la ville d'Aubagne a une nouvelle directrice des ressources humaines (DRH). Bien sûr elle vient de Marseille, avec un gros salaire, comme tous les cadres que recrute Gazay depuis 3 ans. Lire la suite
  • Le 66, c’est le Restaurant du Parc !! +

    Le 66, c’est le Restaurant du Parc !! Un rappel mythique de la grande route américaine, pour ce restaurant niché dans les tendres vallonnements du Parc Jean Moulin. Un décor idyllique. Des enfants qui jouent au loin, des amateurs de Taï chi qui font tout ce qu’ils peuvent pour réunir le ciel et la terre dans un écrin Lire la suite
  • Présidentielle : réflexions pour Aubagne. +

    Dimanche 23 avril, les électeurs ont décidé de qualifier pour la finale présidentielle Macron (24,01%) et Le Pen (21,30%). Fillon occupe la 3ème place (20,01%) devant Mélenchon (19,58%). Lire la suite
  • 1er Mai : c'est la fête au Cercle de l'Harmonie +

    Lundi 1er Mai 2017 sera l'occasion pour le Cercle de l'Harmonie et les organisations de la Bourse du Travail d'organiser une grande journée festive et culturelle géante. Lire la suite
  • Les promoteurs immobiliers achètent Aubagne +

    Les locaux de l'ex-foyer de vie Popineau, situés avenue Pierre Blancard, ont été vendus. On connaît maintenant les nouveaux propriétaires, il s'agit de Nexity, un géant de la promotion immobilière. Lire la suite
  • L'AFC rate le coche et le RCA s'approche de la qualification en 16ème de finale +

    A Nancy, l'OM de Rudi Garcia n'a pu faire que match nul (0 à 0). Une première mi-temps en dilettante, la deuxième sans aucune capacité offensive. Payet qui, compte tenu de son faible salaire (à peine 500 fois le SMIC), n' a joué que deux ou trois minutes et les Lire la suite
  • La gauche ciotadenne se mobilise pour Mélenchon +

    Vous l'aurez compris, Mèfi! a pris parti pour Mélenchon. Il est ainsi devenu l'un des portes-voix des soutiens du candidat de la France Insoumise. Aujourd'hui, nous relayons l'appel à voter Mélenchon de Rosy Sanna, maire honoraire de La Ciotat, Sylvia Bonifay et Karim Ghendouf, conseiller municipal de La Ciotat. Lire la suite
  • 1