Epicerie sociale : la mort programmée


epicerie sociale

L'épicerie sociale d'Aubagne a été inaugurée le 14 octobre 2010. Elle est destinée aux personnes les plus démunies et n'ayant pas les ressources suffisantes pour faire face aux dépenses alimentaires dans le circuit commercial traditionnel. Elle est libre et solidaire, elle s'appuie sur l'agriculture locale et respecte l'éthique du commerce équitable. Son nom : "L'atelier de mai".

"Démuni, ressource insuffisante, solidaire, éthique..." autant de mots que Gazay ne supporte pas. Il a donc décidé de supprimer cette structure. Dans un premier temps, il a imposé un déménagement dans des locaux deux fois plus petits. Puis il a divisé par deux le personnel mis à disposition par la ville.

Cette année, en 2016, la structure tourne avec 100 000 € de moins qu'à ses débuts (-35% du budget). En ce mois de décembre, le mois de Noël, faute de financement, il n'y aura plus qu'une vingtaine de personnes qui pourront y avoir accès, au lieu des 50 servies antérieurement. Pour cette année, plus aucun dossier nouveau ne sera ouvert.

Il n'y a pas de doute, au nom de la charité chrétienne si "chère" au maire, cet espace va disparaître, si ce n'est l'an prochain, ce sera l'année suivante, par asphyxie financière. D'ailleurs, les communicants ont pris les devants en effaçant sur le site de la ville quasiment toutes les références et tous les commentaires qui concernaient l'épicerie sociale.

Pour le prochain vote du budget du CCAS, Jean-Marie Orihuel (Groupe socialistes, démocrates et apparentés) ne devra pas oublier de donner sa procuration à un élu de la majorité municipale.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • L'art de distiller du poison +

    A la lecture d'un journal local le Samedi 6 Janvier 2018, un article signé du correspondant Aubagnais m'a mis mal à l'aise. Lire la suite
  • 1