Il ne faut pas que la Marseillaise meure


marseillaise resistance

« Il ne faut pas que ce journal meure, il faut défendre la presse libre » déclare Jean-Marie Dinh, délégué syndical SNJ-CGT. La Marseillaise a été « rattrapée par la réalité économique ».

Le premier numéro de La Marseillaise est sorti le 1er décembre 1943, tiré à 5 000 exemplaires, pour « regrouper les patriotes, transmettre les vraies nouvelles ». Et en cette fin d'année 2016, le quotidien dépose une nouvelle fois le bilan. Son sort est maintenant entre les mains du tribunal de commerce auprès duquel les dirigeants ont demandé une audience d'ici la fin novembre.

Malgré la progression nette du nombre d'abonnements, cela n'a visiblement pas suffi pour assurer la survie du quotidien depuis son rachat en 2015 par les Éditions des fédérés conduites par Pierre Dharéville. "Le journal continue de paraître" soulignent les dirigeants. Mais jusqu'à quand ?

La Marseillaise c'est 117 emplois à sauver, dont plus de cinquante journalistes. Il en va de la pluralité de l'information que ce quotidien continue à vivre. Il en va de la liberté d'expression !

La rédaction de Mèfi! apporte tout son soutien à la lutte qui s'engage une nouvelle fois pour que vive La Marseillaise. Nous vous tiendrons au courant bien sûr.

La Rédaction

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • L'art de distiller du poison +

    A la lecture d'un journal local le Samedi 6 Janvier 2018, un article signé du correspondant Aubagnais m'a mis mal à l'aise. Lire la suite
  • 1