Restauration scolaire : les parents mécontents


 cantine parentsmecontants

Depuis la rentrée scolaire, Mèfi a eu l'occasion, à plusieurs reprises, de faire entendre le mécontentement des enfants et des parents d'élèves sur la qualité des repas servis par la Sogérès, filiale de la Sodexo, qui a acheté à la ville le "marché" de la restauration scolaire le 1er août 2016.

Le 5 novembre, à l'occasion d'un article sur la mise en place d'une légumerie, trois journalistes de La Provence, avec beaucoup de professionnalisme et de courage, sont allés recueillir le témoignage des parents d'élèves. C'est à lire ! Nous vous en donnons quelques extraits :

"La qualité des repas n'est pas la même qu'avant. Mais surtout la quantité n'est pas suffisante... ils rentrent à la maison affamés (Nawal - Antide Boyer) ; Ça n'a pas de goût et ce n'est pas assez consistant (Jessica), la qualité laisse à désirer : légumes préparés en purées, plats souvent trop salés ou sans goût... Et quand l'enseignant est absent, on paie quand même (Geneviève) ; Ils disent tous les deux que c'est moins bon qu'avant (Guillaume) ; Ils rentrent souvent à la maison en ayant mal au ventre (école du Charrel) ; Pas contentes du tout, les quantités sont restreintes, ce n'est pas salé, les derniers arrivés mangent ce qu'il reste, sans avoir plus de choix (Sandrine, Ludvine, Catherine, Marie - La Perussonne) ; Il rentre dégoûté à la maison et ne veut plus manger à la cantine... les pommes de terre n'étaient pas cuites, ça a été la goutte d'eau. On m'a rétorqué qu'à la Pérussonne ils sont difficiles, alors que ma fille mange de tout. Il y a un problème sur les sauces visqueuses, immangeables ! (Pascale) ; Parfois le petit n'arrive même pas à identifier ce qu'il y a dans son assiette. Il y a beaucoup de gaspillage. Les enfants se plaignent tout le temps (Sophie)".

"Mon fils rentre dégoûté à la maison"

Les journalistes de La Provence (qui vont, sans aucun doute devoir essuyer les foudres du maire et de ses élus) n'ont trouvé que trois parents pour tenter d'inverser la tendance : "ils disent que c'est bon et ne se plaignent pas (Lakdar) ; Elles mangent très bien, je n'ai pas à me plaindre (Florence et Amandine)", mais Amandine rajoute : "Le seul hic, c'est qu'on n'a pas encore reçu les factures depuis la rentrée et que, si les enfants sont absents, on paie quand même".

Toutes ses paroles montrent bien le mécontentement que l'on entend partout à la sortie et à l'entrée de toutes les écoles d'Aubagne. On comprend pourquoi le pourcentage d'enfants qui mangent à la cantine a chuté de façon très conséquente. Mais cela fait plaisir à Gazay, le budget de la ville pourra être réduit dans ce domaine là aussi.

Seuls, les élus de la majorité continuent à vanter la privatisation de la cuisine municipale. Seul, Bruno Foti, l'élu chargé de liquider l'école publique avec son air suffisant qui caractérise les faux intellectuels, continue à nous parler "du bio, des produits frais et des circuits-courts", alors que tout ça n'est que du vent pour souffler dans les voiles de la Sodexo.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • On nous refait le coup de l'aménagement du Centre Ville +

    Mercredi 18 avril, le maire avait invité toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à l'Espace des Libertés pour présenter "le projet de ville" et plus précisément "le Centre Ville sous un nouveau jour". On recommençait pour la énième fois le grand show d'octobre 2016 où on nous avait présenté Lire la suite
  • Surloyer : 13Habitat menace d'expulsion ! +

    Mèfi a déjà informé de la décision de 13Habitat de faire payer aux locataires concernés (environ 15% des locataires) quatre mois de surloyer supplémentaire en 2018 (16 mois au lieu de 12). Des locataires se sont organisés et une action en justice se met en place. Lire la suite
  • Les dossiers de Mèfi : un train de scandales +

    Les transports et la mobilité sont des éléments primordiaux de notre quotidien. Alors que les modes de transport doux devraient être priorisés, alors que les transports en commun devraient nous faciliter la vie, ils sont facteurs de pollution, de perte de temps, de stress. Ils sont au cœur de l'actualité Lire la suite
  • Heureusement, il y a le Rugby Club Aubagnais +

    En Ligue 1, Lyon en battant Amiens (3 à 0) conforte sa place sur le podium. L'OM, non sans mal, a battu Troyes (2 à 3) et reste en course pour la troisième place. Pour le reste, l'équipe du Qatar est championne de France à 5 journées de la fin. Lire la suite
  • Audacieux : une œuvre de Walter Bunkerkiosk en coeur de ville +

    Très sincèrement le bâtiment de l'Espace des libertés signé des architectes Mathieu Poitevin et Pascal Reynaud fait pâle figure avec, à proximité et dans le même alignement urbain, l'oeuvre non encore titrée de l'artiste plasticien allemand Walter Bunkerkiosk (voir notre photo) qui est venu dans la semaine poser le dernier Lire la suite
  • Archives de la MJC : tous les patrimoines ne se valent pas +

    Vingt mètres cubes de documents administratifs et de communication, affiches, programmes, photos... stockés dans un container. Du matériel technique, du mobilier… déposés dans un hangar. Sur un terrain protégé, au milieu de nulle part, dans une zone d'activité de la commune de Vitrolles. Autant de biens qui devaient, dans le Lire la suite
  • Tout le monde debout +

    Tout le monde debout, pour la première fois, Franck Dubosc réalisateur, une comédie réussie ! On pouvait craindre le pire, Jocelyn, la cinquantaine, dragueur, homme d’affaires (il vend des chaussures de sport) se fait passer, involontairement, pour un handicapé sur fauteuil, afin de séduire une jeune femme. Et le pire n’est Lire la suite
  • 1