Le silence des agneaux

La phrase du jour n’en est pas une mais un silence assourdissant ! Celui de Sylvia Barthélémy qui, depuis des semaines et un article totalement insipide paru dans la Provence, a perdu l’usage de la parole.

Dans un contexte de cacophonies métropolitaines dans lesquelles son rôle ne fut pas neutre, devant Hannibal ROUSSET et son mentor le vénéré mais pas vénérable Gérard Gazay, a-t-elle autre choix que de se taire ?

Probablement pas. Tout comme l’ensemble des élus de la majorité qui suivent la voix de leur maître !

José Da Silva

Etat d’urgence : la démocratie mise à mal (une fois de plus) !

Afficher l'image d'origine

Seuls 23% des députés étaient présents dans l’hémicycle lundi pour voter le texte constitutionnel sur l’état d’urgence. Les raisons de ces absences sont diverses : enfant malade, pause repas à la buvette, piscine, anniversaire de la belle-mère…

La réalité est sans doute moins cocasse : beaucoup de socialistes en désaccord sur le fond ont préféré fuir l’affrontement avec leur propre groupe, nombre de républicains ont adopté la stratégie de l’évitement plutôt que d’apporter leur soutien à la partie adverse !

Il est vrai également que le texte a été mis à l’ordre du jour le vendredi alors que traditionnellement les élus, disposant souvent de mandats locaux, occupent les rangs de l’Assemblée nationale du mardi au jeudi. Faut-il y voir une manipulation pour évincer un débat pourtant au coeur des valeurs de la République ?

Dans tous les cas, il y a urgence à revoir le fonctionnement de nos nobles institutions nationales. La survie de la Démocratie en dépend.

José Da Silva

La Provence dans le collimateur de la mairie d'Aubagne

La mère ciseaux porte bien son surnom (lire Les ciseaux de la mère Mansion). Elle devait l’avoir mauvaise pour envoyer un mail à une rédactrice de la Provence à la suite du dépôt de la pétition de l’Appel des Cent pour le maintien de la Fête de la Paix.

Les reporters de La Provence étaient là et, crime de lèse majesté, ils ont pris une photo qui s’est, bien sûr, retrouvée dans les colonnes du quotidien. Fort heureusement le directeur de l’agence aubagnaise ne s’est pas désolidarisé de son reporter et a tenu tête à la directrice de cabinet, qui affirmait que c’était mieux avant, en lui assénant que « l’ère Espanet était révolue ».

La volonté municipale de museler la presse ne s’arrête, hélas, pas à ce minable débordement. Mansion, toujours elle, s’était déjà plainte de la présence de La Provence à la conférence de presse donnée par les agents de la cuisine centrale.

Mais le pompon revient au maire d’Aubagne qui, lors d’une nuit d’insomnie sans doute, s’est permis d’appeler chez un rédacteur de la Provence pour se plaindre d’un sujet qui lui avait déplu.

Ces pratiques datent d’un autre âge, mais elles semblent devenir une fâcheuse habitude pour l'équipe Gazay. Jusqu’à quand la censure pèsera-t-elle sur Aubagne ?
 
Benoit Jancet

Fontaine, Maire et Conseiller départemental honoraire

C'est sans doute avec fierté et émotion que Daniel Fontaine a été informé de l'arrêté préfectoral qui vient de le nommer maire et conseiller départemental honoraire.

Cette décision qui ne le gratifie d'aucune prérogative particulière ni d'aucun avantage financier, est la reconnaissance par l'État du long dévouement dont a fait preuve Daniel Fontaine tant au service de la Ville d'Aubagne que du Conseil Départemental des Bouches du Rhône. 

C'est tout un pan de la vie de cet élu qui est ainsi salué : pour la ville d'Aubagne c'est 32 ans de mandat dont plus de 12 ans de Maire. Quant au Conseil Général, devenu depuis peu Conseil Départemental, Daniel Fontaine y a usé ses fonds de culotte durant 27 ans.

Il est maintenant Maire honoraire d'Aubagne, comme avant lui Jean Tardito et Edmond Garcin. Il faudra sans doute longtemps avant qu'on ne leur emboite le pas. En tout cas, toutes nos félicitations monsieur le Maire honoraire.

B.J.

Le général Piquemal, Barthélémy et Orihuel

Une manifestation "anti-migrants" prévue le 6 février à Calais par des organisations d'extrême droite a été interdite par le ministre de l'intérieur. Un ancien militaire de la légion, le général Piquemal, a été arrêté par la police pour avoir enfreint cette décision. Dés le 4 février sur le site "Résistance républicaine", cousin du webzine islamophobe "Riposte laïque", il faisait un communiqué pour maintenir la manifestation et appelait "les patriotes" à se rassembler malgré l'interdiction.

Bien sûr, tous les responsables du Front National, de Collard à Maréchal-Le Pen en passant par Ravier sont indignés : "Comment peut-on arrêter un si glorieux militaire !". Rappelons, ici, que le général Piquemal était le N°2 et un élu majeur de la liste de Barthélémy de 2001 à 2008. En 2008, il n'était pas sur sa liste mais avait soutenu Orihuel au 1er tour, s'en désolidarisant au second. Barthélémy et Orihuel vont-ils se joindre aux protestations ?

Antoine Monticellu

Caroline recrute

Sur le site de la ville, dans la rubrique "la ville recrute", on trouve depuis mercredi 3 février la publication d'un poste à pourvoir : celui du Directeur des Ressources Humaines.

Une parenthèse sur ce site, vous avez observé que l'ensemble des rubriques, des commentaires, des reportages et les divers contenus datent d'avant mars 2014, comme si tout était parfait avant et qu'il ne fallait rien changer. L'agenda est mis à jour chaque fois que Gazay prend une mesure sociale. L'expression des groupes politiques, après plusieurs mois sans bouger, a fini par avancer mais avec un décalage permanent dans le temps. On a seulement effacé toutes les expressions de Gazay et des siens avant mars 2014, trop difficile à lire, ils ont écrit tout ce qu'ils ne font pas aujourd'hvui. L'expression du groupe socialiste bégaie, on a remis en février la déclaration de janvier. Cela permet au élus socialistes de nous souhaiter leurs voeux en février ! Bref, un site qui marche comme les affaires de la ville.

Revenons à notre recrutement. "On" nous avait annoncé que Caroline, l'ex-DRH toujours DRH, devait occuper de nouvelles et importantes fonctions auprès de Joël, le Directeur Général des Services, celui qui encaisse 9000€ par mois et ne prendra sa retraite qu'à 67 ans pour encaisser la surcote. "On" parlait des prochaines réformes territoriales, voire de la métropole. Il semble, cependant, que l'on ait beaucoup de mal à définir des besoins à la hauteur d'un détachement complet sur un nouveau poste. La seule responsabilité trouvée pour l'instant, ce sont les jumelages avec d'autres communes d'Europe, sous la responsabilité du 1er adjoint, Hannibal Rousset. Au moins une heure de travail par trimestre, cela ne fait pas le compte.

Un DRH sous la responsabilité de la DRH

On a donc inventé un nouveau concept, on embauche un DRH qui sera sous la responsabilité de la DRH qui, elle, aura le titre de Directrice Générale Adjointe. L'ex-DRH sera donc toujours DRH. Fallait y penser. Vous avez dit économie ? En fait, Caroline va fonctionner comme son ami Joël. Elle délègue ses responsabilités à d'autres. C'est plus facile pour demander des comptes, voire pour sanctionner "ses" subordonnés. Et puis, ça la prépare, plus que deux ans pour être Calife à la place du Calife. Il paraît qu'elle en rêve. Chacun ses rêves. Si Gazay ne les transforme pas en cauchemars.

Antoine Monticellu

Gros coucou du 4L Trophy

 

Vous connaissez les coucous ? Ils sont connus pour ne pas savoir construire de nids. Ils utilisent ceux d'autres espèces d'oiseaux, gobent un oeuf du nid parasité avant d'y pondre le leur.

C'est exactement ce que vient de faire, dans l'AGG de ce mois-ci, Giovanni Schipani, 77 ans, mais atteint du syndrome Dorian Gray. Il présente la bourse aux projets jeunes majeurs mis en place par l'ancienne majorité. Rien à dire, pour une fois que Gazay ne supprime pas, au nom de la dette, une initiative positive, on ne va pas s'en plaindre.

Mais le coucou Schipani arrive avec la photo qui accompagne l'article. Il s'exhibe fièrement aux côtés de jeunes et derrière une 4L qui ont participé au 17ème 4L Trophy en... février 2014 et qui a obtenu les financements de la ville d'Aubagne en... 2013 !

Sans doute son vrai grand âge ne lui permet pas de se souvenir qu'il a été élu adjoint en... avril 2014. Il ne connaissait pas, alors, l'existence des bourses pour les jeunes majeurs attribuées par la commune.

Antoine Monticellu

Sodexo : pour la cuisine centrale ou pour l'AFC ?

Ce week-end, Aubagne Football Club a subi une nouvelle défaite (voir Mèfi sport). Comme d'habitude dans le football, et dans le sport en général, avec l'arrivée massive de l'argent, même chez les "amateurs", les dirigeants, le président, l'entraineur sont mis en cause. A Aubagne, mais pour l'instant cela reste dans les "conversations privées", certains s'interrogent sur l'apport réel du directeur sportif, en place depuis 3 ans sans résultats apparents.

Mais depuis hier soir, le président a tranché, l'entraineur est viré. Il est remplacé par un duo Léon Galli et Didier Camizulli. Léon Galli, ex-joueur de l'OM, entraineur de Cassis/Carnoux, de Consolat et de La Penne sur Huveaune jusqu'à... fin décembre 2015. Un palmarès dans le foot, comme joueur ou entraineur, parmi les plus prestigieux du département.

Mais Léon Galli, n'est-ce pas aussi un commercial de la Sodexo ? Peut-être même responsable du secteur en lien avec les collectivités territoriales ? Il quitte La Penne en décembre, après avoir refusé de venir à Aubagne en novembre. Y aurait-il un lien entre la cuisine centrale et l'AFC ? Est-ce malvenu de s'interroger sur ce lien ? Y en a-t-il un ? Nous voudrions bien enlever ce doute dès que possible.

Antoine Monticellu

La phrase de la semaine : parler du centre-ville ou bien se taire !

 

« Nous avons pour ambition de re-développer, de re-dynamiser le centre-ville parce que c’est à ce niveau-là que nous voulons faire revivre le cœur de la Ville »

Gérard Gazay, le 29 janvier 2016 sur le site Madeinmarseille.net

 

A moins qu’il n’ait voulu dire qu’il souhaitait revitaliser le centre-ville parce qu’il faut re-développer le centre-ville pour le redynamiser… Ou alors… !?

Ou alors, il ne sait pas quoi dire parce qu’il ne sait pas quoi faire ! C’est sans doute le plus probable.

On peut tromper une fois 40 000 Aubagnais, mais on ne peut pas tromper 40 000 fois un Aubagnais !

José Da Silva

Articles RSS

Articles récents

  • Cuges: Guignol est de retour +

    S’il existait une rubrique théâtre dans Mèfi !, les séances du conseil municipal de Cuges les Pins tiendraient le haut de l’affiche. Et ceux qui ont assisté à la représentation de lundi  soir n’ont pas été déçus. Lire la suite
  • Réenchanter la ville ! +

    Un voeu pour 2017 ? Réenchanter la ville ! Voilà l'une des petites phrases écrites ce 15 janvier au Cercle de l'Harmonie à l'occasion des alter-voeux organisés conjointement par l'association Aubagne à venir et par les élus d'opposition. Lire la suite
  • Rencontre débat sur le thème de la mobilité métropolitaine +

    L'Agenda de la mobilité métropolitaine a été présenté mi-décembre 2016. Il balaye une longue période à venir où nombre de projets sont proposés et programmés. Rencontre débat le 21 janvier à 14h à La Penne sur Huveaune. Certes beaucoup de ces projets sont intéressants pour ne pas dire indispensables. Nous pensons, en Lire la suite
  • Manchester by the sea +

    Manchester by the sea Manchester by the sea c’est l’histoire de la famille Chandler. Elle habite Manchester, une petite ville côtière de l’est des Etats Unis. Lee (Casey Affleck) est technicien polyvalent dans l’entretien d’immeubles ; replié sur lui-même, irascible, il porte un lourd secret. A la mort de son frère, il devient tuteur de Lire la suite
  • Gazay / Barthélémy : la rupture ! +

    Tout le monde sait depuis les élections municipales de 2008 que Gazay et Barthélémy se haïssent. En 2014, leur alliance de circonstances n'avait pour but que de battre l'équipe de Daniel Fontaine pour se partager les postes et les indemnités qui vont avec. La mairie pour Gazay, l'Agglo pour Barthélémy. Lire la suite
  • De bons résultats pour nos équipes ce week-end +

    L'AFC n'a pas pu participer à la fête, mais tous les résultats de ce week-end sont bons et porteurs de perspectives encourageantes. Lire la suite
  • Pépinières d'Artistes : FuzzyLogic lauréat 2017 +

    La Pépinières d'Artistes est une spécificité aubagnaise créée à une époque où il était de bon ton d'aider les jeunes créateurs. Ce "dinausore" a survécu aux diverses coupes sombres qu'a subies la culture ces dernière année et c'est une très bonne chose. En 2017, elle récompense FuzzyLogic, un artiste électro Lire la suite
  • 1