Liberté, égalité, gratuité pour tous les commerçants

stationnement nonsedentaire

Nous avons constaté depuis quelques semaines que, les jours de marché, les commerçants non sédentaires posent un badge sur leur pare brise (voir photo jointe) qui les dispense de payer le stationnement.

C'est, une fois n'est pas coutume, une excellente initiative municipale ! Ce qui n'est pas compréhensible, c'est que les autres commerçants du centre, tous les autres (peut-être pas les élus commerçants ?), reçoivent, eux, des PV des fameux agents verbalisateurs de la ville.

Pourquoi cette inégalité de traitements ? Sans doute pour accélérer encore le départ des magasins du cœur de ville !

Antoine Monticellu

Nouveau mobiler à l'école Mermoz

mobilier scolaire

Jeudi 9 juin au matin, le responsable de l'école Mermoz est heureux de constater que la ville a livré du nouveau mobilier qu'il réclame depuis des mois. Mais, en regardant de plus près, il peut constater aisément que les bureaux ne sont pas neufs.

Il se renseigne auprès des élus de la ville et il apprend qu'il s'agit de matériel de récupération. La poste des Coquières, en travaux actuellement, se débarrasse de ses anciens équipements et la ville les a récupérés pour les écoles.

On vous le disait, dans peu de temps nous aurons droit à un vide grenier administratif : "Echange stylo usagé contre feuille de papier pas encore totalement utilisée".

Et avec tout ça, Gazay augmente la dette de la ville de 17 millions d'euros.

Antoine Monticellu

Même les élus n'y croient plus : une adjointe au maire vend son commerce !

kickers avendre

Depuis quelques semaines, devant l'évidence que rencontrent tous les promeneurs du centre ville, les élus de la majorité utilisent tous les artifices de la propagande municipale pour laisser penser que tout va bien pour l'activité commerciale du coeur d'Aubagne, mais que, surtout, tout va aller mieux.

Lire la suite : Même les élus n'y croient plus : une adjointe au maire vend son commerce !

Gérard Gazay et Martine Vassal : plus dure sera la chute !

gazay vassal

Près d’un an après son élection au Conseil départemental des Bouches du Rhône, Martine Vassal tire les premières conclusions de son année de mandat, notamment autour du thème de l’emploi dont elle a fait sa priorité. Sur cette question, son dauphin Gérard Gazay, promu 5ème vice-président en charge du développement économique  et de l’emploi, était tout particulièrement concerné par cette affaire.

Pourtant, Le Maire d’Aubagne a brillé par son absence lors de la conférence de presse donnée par la Présidente dans les locaux de l’Hôtel de Département. Celle-ci a préféré assurer la présentation de son modeste bilan en compagnie de Maurice Rey, élu marseillais ne disposant au conseil départemental que d’une simple délégation aux personnes âgées, à la sécurité et à la prévention !

Au final, on ne retiendra pas grand chose d'un forum pour l'emploi qui aura fait se déplacer 15000 personnes, surtout des jeunes, espérant décrocher l'un des 400 postes à pourvoir. Mais seuls une cinquantaine de chanceux sont repartis avec une embauche en poche, soit 1 candidat sur 300 ! "Le complexe du stagiaire", persuadé que le monde n'attendait que lui pour tourner rond, a donc frappé le jeune exécutif du Conseil départemental. 

Voilà qui sonne comme un cinglant désaveu pour Gérard Gazay qui, à l’échelle départementale vient de démontrer en un temps record d’à peine une année ses principales faiblesses : absence de stratégie économique, aucun impact sur l’emploi local, et dégradation de ses réseaux politiques.

Décidément, Gérard Gazay est l’homme dont on peut se passer, quel que soit le sujet et la collectivité locale.

José Da Silva

Rencontre / débat à Cuges

cuges reunionpublique

L'association "Uni.e.s pour Cuges", animée par Gérald Fasolino, invite les habitantes et les habitants du village à une rencontre publique le :

Mercredi 25 Mai à 18h30 à la salle des Arcades

Depuis mars 2014, qui avait vu la liste UMP remporter les élections municipales, 5 élus de la majorité ont démissionné du conseil municipal ou de leurs délégations. Tant est si bien que si l'hémorragie continue, il faudra envisager de nouvelles élections municipales.

Beaucoup de ces démissions expriment de profonds désaccords avec les décisions de Bernard Destrot, maire de la commune. Et il y a de quoi. Entre la ZAC des Vigneaux qui n'avance pas ou qui avance mal, le Plan Local d'Urbanisme bloqué, les finances de la ville qui obligent la Chambre Régionale des Comptes à venir réparer les dégâts de deux ans de mandat, le petit village de Cuges les Pins fait, de plus en plus, la une de l'actualité dans la presse régionale.

On peut y rajouter, récemment, "l'affaire" des marchés publics, celle du minibus (minibus qui a été rendu, alors que le maire affirme qu'il n'y avait rien) puis celui de la vidéosurveillance (un marché attribué après les travaux !). Le préfet, la Chambre Régionale des Comptes et la Direction Générale de la Concurrence et des Fraudes ont été saisis. On attend leurs avis.

Il y a donc de quoi échanger, confronter, proposer dans cette soirée. Avec, en prime, le souhait de constituer, ce soir-là, un collectif de citoyens contre l'extension de l'aéroport du Castellet qui va passer de 13.975 mouvements par an à 40.020 !

Nous ne manquerons pas de vous en donner le compte-rendu, l'histoire de ce village tient en haleine tous les habitants du territoire.

Antoine Monticellu

La phrase du jour des papillons de nuit

papillons de nuit

[à propos du Nuit debout] « Il y a une forme de révolution à conduire mais qui doit être radicalement différente de ce que l’on a connu jusqu’à maintenant. On doit sortir d’une position un peu attentiste où on a plutôt tendance à attendre que les élus fassent tout, pour rentrer dans une position de collaboration. Et si les citoyens commençaient à s’occuper de la politique de façon plus intense, ça marcherait mieux aussi. »

Cyril Dion, dans l’invité de 7h50 de France inter du lundi 16 mai 2016

Lire la suite : La phrase du jour des papillons de nuit

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Hôpital : mobilisation générale le 5 août ! +

    L'Agence Régionale de Santé (ARS), après avoir renouvelé pour 5 ans, le 16 décembre 2016, l'autorisation d'activité du service réanimation de l'hôpital d'Aubagne, a fait savoir sa décision de transférer ce service à la clinique privée La Casamance. Depuis, les organisations syndicales, regroupées au sein d'une intersyndicale, des citoyens, des Lire la suite
  • Le quotidien La Provence ne se vend plus +

    D'après des indiscrétions du secteur commercial la diffusion de La Provence sur Aubagne serait en chute libre. On parle d'environ 300 journaux quotidiens diffusés pour environ 20 000 familles. Lire la suite
  • Accessibilité encore +

    Beaucoup d'articles dans la presse quotidienne sur l'accessibilité et la mobilité des personnes à mobilité réduite. Il nous semble, au travers de ces articles, qu'il y a un décalage entre les paroles et les actes affichés par la municipalité. Volontarisme de façade contredit par les réalisations concrètes, et à ce propos, Lire la suite
  • Plus de nettoyage à la médiathèque ? +

    Le 21 avril, Gazay avait convoqué un Comité Technique pour proposer une réorganisation du service nettoiement des bâtiments communaux pour "économiser" 287 000€. Lire la suite
  • Ramassage des déchets : des problèmes d'effectif +

    Depuis plusieurs mois maintenant, dans tous les quartiers de la ville, le nombre de celles et ceux qui se plaignent du manque de propreté ne cesse d'augmenter. Il en est de même pour l'entretien de la voirie, des espaces verts et des équipements de proximité.  Lire la suite
  • Le miroir aux alouettes +

    Une remarque faite lors d'une discussion à bâtons rompus au sujet de l'article « Aubagne balle au pied » paru dans l'AJJ de juillet : "La personne qui l'a écrit n'est pas d'Aubagne et en plus il n'a qu'un pied celui là, il ne doit pas être très bon au foot". Lire la suite
  • Quid du Plan Propreté du candidat Gazay ? +

    Il y a les mots, les palabres, les grands discours que l'on assène devant une assemblée acquise. Et puis il y a les faits qui démontrent, démontent et enterrent. En 2014, le candidat Gazay revêtait ses plus beaux tissus pour se muer en Monsieur Propre. En 2017, la ville est Lire la suite
  • 1