Connaissez-vous Lionel Thompson ?

Si vous avez entendu le flash d'info de 17h ce 20 septembre sur France Inter, vous avez entendu son nom. Sinon...

Il s'agit d'un journaliste rare et audacieux, qui, présentant son dernier sujet vers 17h03, a abordé la question de la fraude à la RATP en annonçant une grande campagne du STIF (Syndicat des Transports de l'Ile de France) contre la fraude. La RATP subirait un manque à gagner de 350 millions d'euros par an.

Valérie Pécresse, la présidente LR de la région et du syndicat des transports parisiens annonce des contrôles accrus, sous l'égide de "fraude : les règles ont changé". Vous allez voir ce que vous allez voir ! Chez les républicains, c'est toujours les gros bras et la répression qui priment, y compris chez les femmes élues qui copient lamentablement leurs collègues masculins !

Et le fin journaliste après cela, de conclure son flash et son propos par : "et sinon, des transports moins chers ou gratuits, ça serait peut-être pas mal" !

A tel point que Charline Vanhoenacker, prenant le relais avec son émission "Si tu écoutes j'annule tout" l'a invité à rejoindre sa bande de joyeux "gauchistes".

Un joli et éphémère moment de radio qui nous amène à une multiple réflexion :

- la gratuité continue son bonhomme de chemin,

- des journalistes pétris de convictions et courageux ça existe,

- Le maire LR d'Aubagne est contraint de ne pas suivre les pas de ses alliés politiques avec la gratuité aubagnaise parce que le rapport de force ici ne lui permet pas d'abandonner une mesure toujours aussi populaire !

Il est des dispositifs et des politiques qui demeurent par delà les changements de majorité... La gratuité, sans doute quelques autres, et c'est pour ces mesures fortes là qu'il faut continuer à œuvrer, agir et gagner des consciences pour vivre bien !

Marianne Pasla

Cuges : mystérieuse disparition du Directeur des Services Techniques

dgs cuges

Recruté à grands frais par la commune, cabinet de recrutement entre autres, auditions multiples, et avec un salaire élevé pour une commune en proie à des difficultés financières notoires, le directeur, M. Wilczak a pris ses fonctions début mai comme Directeur des Services Techniques de la ville. Avec la ferme intention de suivre scrupuleusement la feuille de route donnée par le maire Bernard Destrot, à savoir remettre de l’ordre dans un service qui ne donnait pas satisfaction. Car c’est bien connu, les dysfonctionnements, c’est toujours la faute des agents, jamais des élus qui donnent des orientations contradictoires à longueur de journée.

Or depuis le début du mois de juillet, M. Wilczak est aux abonnés absents. Plus aucune nouvelle, mais un salaire conséquent qui bien sûr continue à lui être versé par la commune. Erreur de casting ? Mais à quoi a servi le cabinet de recrutement ? Que penser du maire et des élus qui ont auditionné le candidat et validé ce choix ?

Il se murmure dans le village une autre hypothèse : le directeur aurait voulu mettre fin à certaines dérives et n’aurait reçu aucun soutien de la part du maire et des élus… On parle même de menaces.

Mais où est donc passé le Directeur des Services Techniques de la ville de Cuges les Pins ? Les turpitudes de la municipalité de Cuges n'en finissent plus. Mèfi enquête. D'autres infos dans quelques jours.

 Antoine Monticellu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brèves de travaux

http://www.laviedesreseaux.fr/var/plain_site/storage/images/lvdr/consultez-nos-themes-reseaux/autres/le-fleau-du-vol-sur-les-chantiers/127781-1-fre-FR/Le-fleau-du-vol-sur-les-chantiers_dossier_home.jpg

Samedi 10 septembre, suite à notre article, on a eu droit à la pose de la 1ère pierre du club house du rugby, devant peu de monde, moins d'une cinquantaine de personne ("on" n'avait pas eu le temps d'avertir grand monde), mais avec La Provence, seul média invité, et le photographe attitré de la page facebook du maire.

A cette occasion, le nouveau président du rugby, très proche de Gazay, après s'être extasié sur la construction, à l'horizon 2017, d'un Algeco de 100 m² pour la modique somme de 400 000€, a prononcé cette phrase : "A part la construction des tribunes et des vestiaires, antérieurement, il n'y avait jamais rien eu de construit sur ce terrain". Fallait oser le dire. Même Hannibal Rousset, pourtant expert en bourde politique, n'aurait pas tenté.

Depuis, la première pierre a été volée. On va, peut-être avoir le temps d'inviter plus de monde et toute la presse pour la deuxième pose de la 1ère pierre ? Mais que personne ne s'inquiète, les vrais travaux, eux, n'ont toujours pas commencé !

Dans le même temps, les travaux d'entretien annuel du sol souple des jeux d'enfants de la maternelle du Pin Vert n'ont pas été effectués. Un enfant est tombé cette semaine, intervention des pompiers, points de suture. Joël, le DGS à 9000€ mensuel, se demande si les parents vont porter plainte. Il faudrait vérifier si la ville est toujours assurée.

Antoine Monticellu

Leader Price à La Tourtelle

leaderprice

Leader Price, le hard-discount de Casino, arrive au pied des immeubles "Terre de Garance", le site de l'ancienne usine Rousselot. Le magasin n'est pas encore ouvert, mais les divers corps du bâtiment s'affairent pour accélérer l'installation. C'est l'affaire de quelques jours ou de quelques petites semaines.

Mèfi l'avait annoncé dès le mois de juin 2015, il y a plus d'un an. On commençait presque à douter de notre information. Mais non, une nouvelle fois elle s'avère vraie et vérifiée. C'est pour cela que notre site a tant de succès et ne cesse de gagner des lecteurs. Face aux mensonges et à la désinformation qui font notre quotidien politique et médiatique, nous avons choisi le chemin de la vérité. Cela n'empêche pas de prendre parti, de faire des choix, de porter des valeurs. Cela n'évite pas toujours des erreurs ou des maladresses. Mais le chemin de la vérité est toujours notre option.

Même si quelquefois nos interlocuteurs, et c'est vrai pour la ville en particulier, changent de point de vue ou reculent devant l'ampleur des protestations qui grandissent après nos révélations. Nous espérons que ce sera le cas pour la terrasse de l'Antalya Kebab. Nous attendons avec impatience le nouvel avis de la commission municipale pour savoir si la sagesse et l'intérêt d'Aubagne vont l'emporter sur les calculs politiciens.

Antoine Monticellu

 

Façonéo fait fondre la glace

rotonde glacier

Depuis plus d'un an, sur commande du maire d'Aubagne, Façonéo a acquis "La Rotonde", le bar au carrefour de l'Horloge. Depuis un an, un autocollant est posé sur la façade de cet établissement : "Prochainement, un glacier va s'installer sur cet emplacement".

Depuis quelques semaines, Façonéo a, enfin, commencé les travaux. Mais tout vient de s'arrêter. La propriété de l'établissement et la destination des locaux loués posent de très importants problèmes administratifs. Un nouveau retard est donc à programmer. Le glacier pourra peut être s'ouvrir cet hiver.

L'incompétence des élus, de leur direction administrative et de leur S.P.L. est à faire peur. Au secours : Aubagne est en danger.

Antoine Monticellu

L'actualité du site internet de la ville

siteinternet aubagne

Le 22 août 2016, à la une, dans la rubrique "Actualité" du site internet de la ville d'Aubagne, on trouve l'annonce suivante : "Jeudi 10 décembre était célébré le 15ème anniversaire de la Pépinière d'artistes de la MJC. Une soirée au cours de laquelle a été révélé le nom du lauréat 2015".

La présence de trois personnes, au lieu d'une antérieurement, à ce qu'on appelle maintenant le "pôle numérique" du service communication n'a pas amélioré la qualité de ce site internet. Dans le domaine des technologies de la communication, Aubagne est dans le peloton de tête des villes du... 19ème siècle.

En 2015, Elyes Ferchichi, élu chargé du numérique, affirmait : "Aubagne va rentrer pleinement dans le monde du numérique". C'était sa meilleure blague de l'année ou un nouveau mensonge d'un membre de l'équipe des Pinocchio de Gazay.

Antoine Monticellu

Gazay sanctionne Beaudinard

beaudinard aubagnenon

Suite à notre article informant de la vente du restaurant / tabac de Beaudinard, Gérard Gazay est rentré dans une colère "noire". Peut-être n'avait-il pas été informé du projet de vente ?

Dans tous les cas, la sanction n'a pas tardé. Il a exclu, immédiatement, Beaudinard de la commune d'Aubagne. C'est ainsi que l'on peut lire sur sa page facebook au sujet de la cavalcade du 21 août : "les plus beaux chars d'Aubagne, de Beaudinard, de Cuges, de Roquevaire ...".

Les habitants de Beaudinard s'interrogent pour savoir s'ils vont faire appel de cette sanction devant le conseil d'état.

Antoine Monticellu

Les quartiers Nord à Beaudinard

beaudinard restau

Le Hameau de Beaudinard est connu à Aubagne et ailleurs pour ses fraises, mais aussi pour les fêtes de Notre-Dame-des-Neiges début août, sans doute un peu moins pour son concours de labours et encore un peu moins pour celui du lancer de téléphones portables.

C'est un quartier où l'on aime bien les traditions et où le "patrimoine aubagnais" est considéré comme un bien très précieux. On peut devenir aubagnais, mais être un aubagnais "de souche" est un  atout supplémentaire.

Petite surprise donc, le restaurant / bar / tabac de ce quartier vient d'être vendu à des marseillais... des quartiers Nord. Les cités H.L.M. vont-elles suivre ? La vente se serait faite pour un montant d'un million d'euros.

Tout se perd ! Il n'y a, vraiment, plus de repère.

Antoine Monticellu

La phrase du jour : quand l’actualité fait le mur

nidieunimaitre

"Ni Dieu, ni Maître... même nageur !"

Les murs de nos villes livrent parfois quelques perles philosophiques, d’humour ou de bon sens.

La phrase du jour revient d’une période de vacances pas encore achevée pour beaucoup d’entre nous, un mois après les tristes évènements de Nice, en pleine période des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Ni Dieu, surtout pas pour ceux qui proclament les pires atrocités en son nom et qui insultent notre part d’Humanité à tous !

Ni Maître, comme un message de rappel aux magistrats qui en laissant Jacqueline Sauvage en prison, légitiment la prédominance de l’homme sur la femme aux pays des Droits de l’Homme !

Quant au nageur, parce qu’au final la médaille d’argent de Florent Manaudou n’est pas si pire pour ce qui ne sont – comme leur nom l’indique – que des jeux !

Parce que les croyances sont possibles, même indispensables, mais qu’elles ne prennent toute leur force que lorsqu’elles respectent une valeur fondamentale : la Liberté.

José Da Silva

Gaudin invite les aubagnais cours Foch

gausin foire ceramique 2016

Le 15 juillet, comme sans doute l'ensemble des médias régionaux, la rédaction de Mèfi a reçu une invitation pour l'inauguration du marché à la céramique et au santon sur le cours Foch, le 23 juillet à 11 heures.

Il n'y a rien là d'exceptionnel sauf que cette inauguration a lieu depuis plusieurs décennies au début du mois de juillet. La nouveauté ? c'est que le premier invitant n'est autre que Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille. C'est là que l'on mesure que la Métropole et le maire de Marseille ont pris le pouvoir de tout le territoire. Sans avoir à nous rendre des comptes. Depuis février, la monstropole a la compétence de l'économie, de l'emploi, des transports, de l'aménagement du territoire, du ramassage des déchets ménagers... et de la filière argile.

C'est donc Gaudin qui invite les Aubagnais à venir chez eux. Nous vous le disions, le maire de Marseille est, en fait, aussi le maire d'Aubagne... en Provence. Il y a du soucis à se faire pour l'avenir du marché à la céramique et au santon, la biennale de l'art santonnier, Argilla face à la "concurrence" des professionnels de l'argile de Marseille.

Comme pour tout le reste ! Pour la gratuité des transports, la décision a déjà été prise de la faire payer non pas par le versement transport des entreprises comme c'est le cas actuellement, mais par les aubagnais. Une vrai-fausse gratuité. Le versement transport des entreprises d'ici sera encaissé par la métropole de Gaudin, et la gratuité sera payée par les impôts locaux du Pays d'Aubagne ou en déduction d'autres projets prévus ici.

Il est vrai que Gazay continuera d'encaisser ses indemnités de vice-président de la Métropole et qu'il gardera la compétence "inauguration des chrysanthèmes", mais uniquement à Aubagne en Provence.

Antoine Monticellu

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Hôpital : mobilisation générale le 5 août ! +

    L'Agence Régionale de Santé (ARS), après avoir renouvelé pour 5 ans, le 16 décembre 2016, l'autorisation d'activité du service réanimation de l'hôpital d'Aubagne, a fait savoir sa décision de transférer ce service à la clinique privée La Casamance. Depuis, les organisations syndicales, regroupées au sein d'une intersyndicale, des citoyens, des Lire la suite
  • Le quotidien La Provence ne se vend plus +

    D'après des indiscrétions du secteur commercial la diffusion de La Provence sur Aubagne serait en chute libre. On parle d'environ 300 journaux quotidiens diffusés pour environ 20 000 familles. Lire la suite
  • Accessibilité encore +

    Beaucoup d'articles dans la presse quotidienne sur l'accessibilité et la mobilité des personnes à mobilité réduite. Il nous semble, au travers de ces articles, qu'il y a un décalage entre les paroles et les actes affichés par la municipalité. Volontarisme de façade contredit par les réalisations concrètes, et à ce propos, Lire la suite
  • Plus de nettoyage à la médiathèque ? +

    Le 21 avril, Gazay avait convoqué un Comité Technique pour proposer une réorganisation du service nettoiement des bâtiments communaux pour "économiser" 287 000€. Lire la suite
  • Ramassage des déchets : des problèmes d'effectif +

    Depuis plusieurs mois maintenant, dans tous les quartiers de la ville, le nombre de celles et ceux qui se plaignent du manque de propreté ne cesse d'augmenter. Il en est de même pour l'entretien de la voirie, des espaces verts et des équipements de proximité.  Lire la suite
  • Le miroir aux alouettes +

    Une remarque faite lors d'une discussion à bâtons rompus au sujet de l'article « Aubagne balle au pied » paru dans l'AJJ de juillet : "La personne qui l'a écrit n'est pas d'Aubagne et en plus il n'a qu'un pied celui là, il ne doit pas être très bon au foot". Lire la suite
  • Quid du Plan Propreté du candidat Gazay ? +

    Il y a les mots, les palabres, les grands discours que l'on assène devant une assemblée acquise. Et puis il y a les faits qui démontrent, démontent et enterrent. En 2014, le candidat Gazay revêtait ses plus beaux tissus pour se muer en Monsieur Propre. En 2017, la ville est Lire la suite
  • 1