Gaudin invite les aubagnais cours Foch

gausin foire ceramique 2016

Le 15 juillet, comme sans doute l'ensemble des médias régionaux, la rédaction de Mèfi a reçu une invitation pour l'inauguration du marché à la céramique et au santon sur le cours Foch, le 23 juillet à 11 heures.

Il n'y a rien là d'exceptionnel sauf que cette inauguration a lieu depuis plusieurs décennies au début du mois de juillet. La nouveauté ? c'est que le premier invitant n'est autre que Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille. C'est là que l'on mesure que la Métropole et le maire de Marseille ont pris le pouvoir de tout le territoire. Sans avoir à nous rendre des comptes. Depuis février, la monstropole a la compétence de l'économie, de l'emploi, des transports, de l'aménagement du territoire, du ramassage des déchets ménagers... et de la filière argile.

C'est donc Gaudin qui invite les Aubagnais à venir chez eux. Nous vous le disions, le maire de Marseille est, en fait, aussi le maire d'Aubagne... en Provence. Il y a du soucis à se faire pour l'avenir du marché à la céramique et au santon, la biennale de l'art santonnier, Argilla face à la "concurrence" des professionnels de l'argile de Marseille.

Comme pour tout le reste ! Pour la gratuité des transports, la décision a déjà été prise de la faire payer non pas par le versement transport des entreprises comme c'est le cas actuellement, mais par les aubagnais. Une vrai-fausse gratuité. Le versement transport des entreprises d'ici sera encaissé par la métropole de Gaudin, et la gratuité sera payée par les impôts locaux du Pays d'Aubagne ou en déduction d'autres projets prévus ici.

Il est vrai que Gazay continuera d'encaisser ses indemnités de vice-président de la Métropole et qu'il gardera la compétence "inauguration des chrysanthèmes", mais uniquement à Aubagne en Provence.

Antoine Monticellu

Liberté, égalité, gratuité pour tous les commerçants

stationnement nonsedentaire

Nous avons constaté depuis quelques semaines que, les jours de marché, les commerçants non sédentaires posent un badge sur leur pare brise (voir photo jointe) qui les dispense de payer le stationnement.

C'est, une fois n'est pas coutume, une excellente initiative municipale ! Ce qui n'est pas compréhensible, c'est que les autres commerçants du centre, tous les autres (peut-être pas les élus commerçants ?), reçoivent, eux, des PV des fameux agents verbalisateurs de la ville.

Pourquoi cette inégalité de traitements ? Sans doute pour accélérer encore le départ des magasins du cœur de ville !

Antoine Monticellu

Nouveau mobiler à l'école Mermoz

mobilier scolaire

Jeudi 9 juin au matin, le responsable de l'école Mermoz est heureux de constater que la ville a livré du nouveau mobilier qu'il réclame depuis des mois. Mais, en regardant de plus près, il peut constater aisément que les bureaux ne sont pas neufs.

Il se renseigne auprès des élus de la ville et il apprend qu'il s'agit de matériel de récupération. La poste des Coquières, en travaux actuellement, se débarrasse de ses anciens équipements et la ville les a récupérés pour les écoles.

On vous le disait, dans peu de temps nous aurons droit à un vide grenier administratif : "Echange stylo usagé contre feuille de papier pas encore totalement utilisée".

Et avec tout ça, Gazay augmente la dette de la ville de 17 millions d'euros.

Antoine Monticellu

Même les élus n'y croient plus : une adjointe au maire vend son commerce !

kickers avendre

Depuis quelques semaines, devant l'évidence que rencontrent tous les promeneurs du centre ville, les élus de la majorité utilisent tous les artifices de la propagande municipale pour laisser penser que tout va bien pour l'activité commerciale du coeur d'Aubagne, mais que, surtout, tout va aller mieux.

Lire la suite : Même les élus n'y croient plus : une adjointe au maire vend son commerce !

Gérard Gazay et Martine Vassal : plus dure sera la chute !

gazay vassal

Près d’un an après son élection au Conseil départemental des Bouches du Rhône, Martine Vassal tire les premières conclusions de son année de mandat, notamment autour du thème de l’emploi dont elle a fait sa priorité. Sur cette question, son dauphin Gérard Gazay, promu 5ème vice-président en charge du développement économique  et de l’emploi, était tout particulièrement concerné par cette affaire.

Pourtant, Le Maire d’Aubagne a brillé par son absence lors de la conférence de presse donnée par la Présidente dans les locaux de l’Hôtel de Département. Celle-ci a préféré assurer la présentation de son modeste bilan en compagnie de Maurice Rey, élu marseillais ne disposant au conseil départemental que d’une simple délégation aux personnes âgées, à la sécurité et à la prévention !

Au final, on ne retiendra pas grand chose d'un forum pour l'emploi qui aura fait se déplacer 15000 personnes, surtout des jeunes, espérant décrocher l'un des 400 postes à pourvoir. Mais seuls une cinquantaine de chanceux sont repartis avec une embauche en poche, soit 1 candidat sur 300 ! "Le complexe du stagiaire", persuadé que le monde n'attendait que lui pour tourner rond, a donc frappé le jeune exécutif du Conseil départemental. 

Voilà qui sonne comme un cinglant désaveu pour Gérard Gazay qui, à l’échelle départementale vient de démontrer en un temps record d’à peine une année ses principales faiblesses : absence de stratégie économique, aucun impact sur l’emploi local, et dégradation de ses réseaux politiques.

Décidément, Gérard Gazay est l’homme dont on peut se passer, quel que soit le sujet et la collectivité locale.

José Da Silva

Rencontre / débat à Cuges

cuges reunionpublique

L'association "Uni.e.s pour Cuges", animée par Gérald Fasolino, invite les habitantes et les habitants du village à une rencontre publique le :

Mercredi 25 Mai à 18h30 à la salle des Arcades

Depuis mars 2014, qui avait vu la liste UMP remporter les élections municipales, 5 élus de la majorité ont démissionné du conseil municipal ou de leurs délégations. Tant est si bien que si l'hémorragie continue, il faudra envisager de nouvelles élections municipales.

Beaucoup de ces démissions expriment de profonds désaccords avec les décisions de Bernard Destrot, maire de la commune. Et il y a de quoi. Entre la ZAC des Vigneaux qui n'avance pas ou qui avance mal, le Plan Local d'Urbanisme bloqué, les finances de la ville qui obligent la Chambre Régionale des Comptes à venir réparer les dégâts de deux ans de mandat, le petit village de Cuges les Pins fait, de plus en plus, la une de l'actualité dans la presse régionale.

On peut y rajouter, récemment, "l'affaire" des marchés publics, celle du minibus (minibus qui a été rendu, alors que le maire affirme qu'il n'y avait rien) puis celui de la vidéosurveillance (un marché attribué après les travaux !). Le préfet, la Chambre Régionale des Comptes et la Direction Générale de la Concurrence et des Fraudes ont été saisis. On attend leurs avis.

Il y a donc de quoi échanger, confronter, proposer dans cette soirée. Avec, en prime, le souhait de constituer, ce soir-là, un collectif de citoyens contre l'extension de l'aéroport du Castellet qui va passer de 13.975 mouvements par an à 40.020 !

Nous ne manquerons pas de vous en donner le compte-rendu, l'histoire de ce village tient en haleine tous les habitants du territoire.

Antoine Monticellu

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Mournaud fait du cinéma +

    La ville ne sait plus quoi inventer pour communiquer sur les travaux "pharaoniques" prévus en centre ville : on refait la chaussée sur 300 mètres linéaires ! Lire la suite
  • Les convictions de Giovanni +

    Schipani avec Bruno Gilles Givanni Schipani, élu "Les Républicains" au conseil municipal d'Aubagne a une caractéristique en commun avec Harkane, élue du PS à Aubagne : ils sont, tous les deux, mus par une même conviction, leur arrivisme. Lire la suite
  • Bourse du Travail : ça chauffe ! +

    Avec la brutalité et le dogmatisme qu'on lui connaît, dès les premiers mois de son élection, Gazay décidait l'expulsion des syndicats et des associations qui se trouvaient à la Bourse du Travail. Il avait commencé en supprimant le Festival d'Arts Singuliers. Puis il a poursuivi avec la tentative d'expulsion du Lire la suite
  • "Ils sont toujours présents en moi" +

      Jeudi 9 février, après une journée de travail bien dense, il fait déjà nuit... Je pars pourtant sous la pluie, avec la détermination inaltérée d'aller au Cercle de l'Harmonie. Dans ce lieu recoloré désormais par de multiples initiatives culturelles, politiques, associatives, a lieu, ce soir-là, la présentation d'un livre Lire la suite
  • Bien Vivre en Pays d'Aubagne : une association d'élus de droite ? +

    Pour "se faire mousser", Giovanni Schipani, l'élu qui rend les jeunes vieux, multiplie les louanges de toutes les personnes qu'il rencontre, comme s'il était le chef politique du clan des élus de droite du territoire. Le 15 février, avec d'autres élus, il a été reçu par une "nouvelle" association "Bien Lire la suite
  • Duchemin trace son chemin +

    Duchemin trace son chemin Auguste Duchemin arpente les lieux de restauration de notre territoire depuis 6 mois maintenant.  Le plaisir des papilles a été le plus souvent au rendez-vous. Les commentaires des lecteurs furent divers, jusqu'à nous accuser de vendre notre âme au Diable car nous "vendions" de la pub. Il n'en a jamais été Lire la suite
  • Gag-piscine sur le site de la ville +

    Toujours à la pointe de l'information sur le net, le service propagande de la ville communique sur le site, sur facebook et sur twitter, les horaires d'ouverture de LA piscine d'Aubagne (la piscine du Bras d'Or étant définitivement fermée pour satisfaire la volonté de spéculation immobilière du maire) pour les Lire la suite
  • 1