26,2%

C'est le taux de chômage des 20-24 ans à Aubagne, soit 4 points de plus que la moyenne nationale. 42% à Saint-Mitre, 34% à La Tourtelle Nord. Ce chiffre atteint même 56% dans le quartier du Charrel. Les Aubagnais sont par ailleurs 23% à n'être titulaires d'aucun diplôme, tout comme 48% des habitants des Paluds.

Ce sont les Aubagnais qui le disent

Selon une étude récente de l'Observatoire régional de la délinquance et des contextes sociaux, 63,5 % des Aubagnais déclarent que les actes de vandalisme sont un problème "peu" ou "pas important du tout" dans leur quartier. Ils sont près de 74% pour les problèmes de drogue. Par ailleurs, ils sont plus de 60% à être "très" ou "assez satisfaits" de la propreté des rues, de l'éclairage et de l'entretien des bâtiments et des espaces verts. Des chiffres en parfaite opposition avec la propagande UMP-UDI qui pendant la campagne électorale dressait le portrait d'une ville sale, quasi à l'abandon, minée par la délinquance et l'incivisme.

Basse résolution

2 à 7% des enquêtes de police judiciaire sont résolues grâce à l'aide des caméras de vidéosurveillance, sans que l'on sache si, même dans ces cas, cette aide peut être considérée comme décisive ou non du point de vue judiciaire. Or, ces installations sont très coûteuses et les centres de supervision sont à la seule charge des communes.

Athlètes hors-course

Les épreuves méditerranéennes d'athlétisme pour les espoirs, organisées à Aubagne, prévues de longue date, ont été ternies par le refus de visas pour venir concourir aux délégations égyptiennes et algériennes. C'est une preuve que de Sarkozy à Hollande, dans de nombreux domaines, la médiocrité est toujours dominante. Le président de la Fédération Française d'athlétisme a publié un communiqué virulent pour critiquer ce déni de justice. Il fut un temps, où le maire d'Aubagne aurait dénoncé cette violation du droit du sport. Ville d'accueil, c'était son devoir. Mais aujourd'hui c'est terminé, silence et indifférence dominent, surtout quand les victimes viennent du tiers-monde. C'est Aubagne, ville nouvelle.

Activités périscolaires : Les Aubagnais paieront

La nouvelle équipe municipale a pris sa décision concernant les rythmes scolaires : ce sera donc le mercredi matin travaillé et le vendredi après-midi consacré aux activités péri-scolaires. Ces changements seront payants : dès la première heure du péri-scolaire, à partir de 16h30 et tous les vendredis après-midi, à partir de 13h30 pour les familles inscrites au dispositif. Les tarifs seront fixés ce vendredi 11 juillet lors d'une séance du Conseil municipal.

Flagrant délit de mensonge

Dans un communiqué de presse rendu public le 3 juillet, Magali Giovannangeli dénonce au nom du groupe d'opposition au Conseil municipal ce qu'elle appelle un "flagrant délit de mensonge". Elle écrit :"Dans sa conférence de presse du 26 juin, le groupe d'opposition avait dénoncé la censure dont il avait fait les frais par la non-publication de son expression dans AJJ (le journal municipal, n.d.l.r). La directrice de cabinet du Maire nous avait affirmé que le mensuel était bouclé. Or nous découvrons que dans cette publication qui ne laisse pas de place au pluralisme, parmi les 9 (!!!) photos montrant le Maire, l'une d'entre elles date du 23 juin, jour de la signature de la charte à l'Espace des Solidarités! Notre contribution ayant été donnée le 21, il y avait donc bien la possibilité de le publier! Monsieur Gazay aurait dit que cet argument était du "pipeau", nous préférons déclarer qu'il s'agit bien là d'une censure délibérée!".

Voici le texte du groupe arc-en-ciel qui aurait du paraître dans l’AJJ à sortir en juillet, et intitulé « La Mairie UMP détériore l’identité aubagnaise » : « Subventions supprimées, hausse du tarif des parkings, fêtes, festival et exposition annulés… Les premières décisions municipales ont confirmé nos craintes. M. Gazay et l’UMP mènent d’ores et déjà une politique qui privilégie certains et discrimine la majorité des Aubagnais. Au-delà de la baisse brutale des subventions (secours catholique et populaire, restos du coeur…), certaines ont été purement et simplement supprimées : plus un euro pour la solidarité internationale en direction du Mali, d’Haïti, du Laos ; des actions lancées depuis des années sont interrompues du jour au lendemain, plus un euro non plus pour les droits de l’homme ou le pacifisme. Les aides aux syndicats sont elles aussi supprimées, idéologie oblige. C’est pourtant bien les syndicats locaux qui ont permis aux Fralib d’obtenir gain de cause. Enfin, les parkings voient leurs tarifs alignés sur ceux de MPM dont l’ancien patron a pris la tête de l’administration de la ville. Comme si l’identité aubagnaise n’avait plus d’avenir dans une ville qui se prépare en catimini à se fondre dans une métropole où l’UMP règne sans partage. Nous sommes et nous serons vigilants. »

Sylvia Barthélémy l'avait pourtant promis

Sitôt élue présidente de l'Agglo du pays d'Aubagne et de L'Étoile, Sylvia Barthélémy a augmenté les indemnités des élus, à commencer par la sienne de plus de 600 euros par mois! Et pourtant l'élue UDI avait fait de la baisse des indemnités des élus une promesse de campagne jurant qu'ils étaient trop payés. Il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour que cette promesse soit trahie.

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le Rugby Club Aubagnais éliminé en 1/16ème de finale +

    En football, le Réal de Madrid remporte son treizième titre européen et Zinedine Zidane son troisième consécutif comme entraîneur, après en avoir déjà eu un comme joueur avec la même équipe. Exploit unique ! En cyclisme, Chris Froome a retrouvé sa Ventoline (sa valise de Ventoline !) et remporte le Giro d'Italia Lire la suite
  • Martine fait son bilan +

    Mercredi 23 mai, à l'Espace des Libertés, la Présidente du Conseil Départemental présentait son bilan après 3 ans de mandat à la population de ce que la droite appelle "le bloc de l'est", soit près de 200 000 habitants. Lire la suite
  • Dossier Transport : baromètre des villes cyclables, Aubagne en queue de peloton ! +

    « Très défavorable », c’est résumé en deux mots le résultat du dernier baromètre des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) pour qualifier “le climat vélo” à Aubagne. À ce commentaire pas franchement élogieux est associée la note G. Inutile de chercher plus bas, cela n’existe pas Lire la suite
  • En Guerre +

    Perrin Industrie, 1100 ouvriers qui ont cru à la parole du patron et se sont engagés à fond pendant deux ans pour sauver la boite, l’entreprise a relevé la tête mais la loi du marché décide, l’entreprise va fermer et dans une région sinistrée, les travailleurs se trouveront à la Lire la suite
  • La métropole va encore réduire son budget de 60 millions d'euros +

    Le conseil de métropole réuni vendredi 18 mai a entériné la décision de réduire le budget 2018, déjà exsangue, de 60 millions d'euros supplémentaires. Lire la suite
  • Victoire difficile pour le RCA, nouvelle défaite pour l'AFC +

    En ligue 1, le PSG est champion de France, à la surprise générale. Monaco termine à la deuxième place et c'est finalement Lyon qui occupe la troisième marche du podium avec un point d'avance sur l'OM. Rennes et Bordeaux sont qualifiés, avec l'OM, pour la Ligue Europa. Troyes et Metz Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le Collectif réanime +

    Mardi 15 mai, en salle des mariages de la ville de Roquevaire, une belle union a eu lieu pour la défense de la réanimation de l'Hôpital d'Aubagne. Celle du collectif des citoyens et du collectif des médecins avec le collectif des maires du territoire, et même au delà. Lire la suite
  • 1