Associations : Mèfi !

Nous avions dénoncé, en son temps, la baisse des subventions aux associations, moins 20% pour certaines, la totalité pour d'autres, la suppression pure et simple pour l'ensemble des organisations syndicales.
 
Depuis quelques semaines, les associations qui utilisent l'espace public ou des salles municipales sont obligées de signer une convention de mise à disposition avec la mairie. Rien là d'extraordinaire. Mais on peut lire dans ce document "l'organisateur conservera à titre de subvention le montant qu'il aurait du payer à la commune" : 975€ à l'Appel des Cent pour l'Esplanade De-Gaulle, 635€ à Un jour pour la Vie pour l'Esplanade Lucien-Grimaud, 292€ au Secours populaire pour le parking Ambroise-Croizat, 580€ à la Croix Rouge Française pour l'esplanade De-Gaulle, etc... et la Mairie leur demande "de voir figurer ce montant à leur compte de résultat".

Présidents, responsables d'associations, attention que ces sommes, au nom de la rigueur budgétaire, ne vous soient pas retirées de votre subvention annuelle.
 
Antoine Monticellu

Carton plein

Ça y est, on sait maintenant que le deuxième collaborateur de cabinet du maire vient de Paris.
 
Si on fait le compte : la directrice de cabinet est de La Bédoule, sa collaboratrice de Roquevaire, son collaborateur de Paris, la secrétaire du Maire de La Bédoule, le Directeur Général des Services, celui qui encaisse plus de 8000 € par mois sur 13 mois, de Marseille (peut-on nous dire si on lui a trouvé un chauffeur ?), le responsable d'Aubagne en direct de La Ciotat (au fait, nous avons lu dans La Marseillaise qu'une plainte avait été déposée contre lui, on peut en savoir plus ?), le chef du protocole, promis au poste de chef du service événementiel, de Marseille et le directeur adjoint des services techniques de la CUM. Pas mal, non ?
Loin de nous l'idée de défendre l'identité aubagno-aubagnaise, mais on aurait sans doute pu trouver ici un certain nombre de ces compétences.
 
Antoine Monticellu

Attrape moi si tu peux

 

"Nous ne voulons plus courir derrière les idées du Front National", voilà ce qu'on a pu entendre début septembre lors du campus de Nice organisé par Christian Estrosi où s'était donné rendez-vous la nouvelle génération de l'UMP, ces "jeunes pop" qui éclatent quand on les chauffe un peu. Un quarteron de jeunes pop provençaux (photo) a fait le déplacement emmené par Giovanni Schipani, l'adjoint à la jeunesse du maire d'Aubagne. Ce dernier espérait sans doute y rencontrer son idole, l'ancien président Nicolas Sarkozy qui incarne selon notre nouvel élu "le souffle populaire dont la France a besoin"(sic).

Au bord de la Promenade des Anglais, dans un amphithéâtre à moitié vide - seule Nadine Morano a vu un "théâtre de verdure comble" - ce vœu pieu de ne plus courir après les idées du FN fait sourire. Ainsi donc ces jeunes pop entrés en politique au moment de l'ascension au pouvoir de Nicolas Sarkozy courraient jusqu'à présent derrière les idées de l'extrême-droite... Quel aveu terrible ! Quelle perte d'énergie aussi ! D'habitude, pour avoir des idées il suffit de réfléchir, non?

¡Mèfi ! remercie Vincent Rusconi pour son soutien

La page Facebook de ¡Mèfi ! (www.facebook.com/mefiaubagne) enregistre un soutien inattendu, celui de Vincent Rusconi, adjoint à Gérard Gazay chargé de la sécurité. Grand chantre de la vidéo surveillance, il aura sans doute apprécié notre article (http://mefi.tv/thematiques/societe/36-villes-sous-surveillance) sur l’inutilité de tels dispositifs. En tout cas c’est la preuve de l’intérêt que ¡Mèfi ! suscite de toutes parts !

Les 85 plus riches du monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres

Les 85 personnes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population, soit 3,5 milliards de personnes. La statistique, volontairement choc, est publiée par l'ONG Oxfam la veille de l'ouverture du Forum économique mondial de Davos. Selon le rapport de l'ONG de lutte "contre les injustices et la pauvreté", les inégalités économiques se sont creusées rapidement dans la plupart des pays depuis le début de la crise. Ainsi, près de la moitié des richesses mondiales sont aujourd'hui détenues par 1% de la population.

Les pauvres sont de plus en plus pauvres

Le niveau de vie médian des Français a régressé de 1% en 2012, atteignant seulement 1645 euros par mois. La pauvreté a légèrement reculé, touchant tout de même le nombre considérable de 8,5 millions de personnes. La situation des plus faibles s'est fortement dégradée.

Les féministes frôlent l’entrée au parlement suédois

Dimanche dernier en Suède, le parti Initiative Féministe, a obtenu 3,7% lors des élections législatives alors qu’il en aurait fallu 4 pour obtenir un élu dans des élections fortement marquées par la présence de l’extrême droite là bas aussi. Dirigé par Gudrun Schyman, ce parti féministe avait rassemblé 5, 3% des voix lors des européennes en mai dernier, créant ainsi la surprise. Gudrun Schyman a été il y a quelques années l’invitée de la Ville d’Aubagne où elle était venue rencontrer les femmes notamment dans le quartier de la Tourtelle. Elle poursuit son combat dans son pays et au niveau européen pour l’égalité femme-homme dans un parti fortement ancré à gauche.

Le Noël de Gérard Gazay

Le comité technique paritaire de la Ville d'Aubagne est convoqué le mardi 30 septembre prochain. Outre la nouvelle organisation des services, les élus membres du CTP auront à se prononcer sur les différentes suppressions proposées par l'équipe municipale de Gérard Gazay que les Aubagnais ne manqueront pas d'apprécier. À savoir : la suppression des colis pour les retraités de la Ville et du CCAS, la suppression des colis pour les conjoints des agents et des retraités décédés, la suppression des colis pour les sapeurs pompiers professionnels retraités et enfin la suppression de la prime de fin d’année, versée par le CCAS pour les retraités. Daniel Fontaine, élu d'opposition, membre du CTP souligne que l'on voit là les valeurs défendues par cette équipe.

"Reconnaissance, solidarité, convivialité, sont des valeurs que Gazay et son équipe méprisent" conclut l'ancien maire.

Bienvenue à l'école payante

De 45 à 90 euros selon le quotient familial, c'est ce qu'il en coûtera par an et par enfant aux familles qui n'auront pas eu d'autre choix que d'inscrire leur progéniture aux ateliers éducatifs proposés le vendredi après-midi dans les écoles d'Aubagne dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. À cela s'ajoute l'accueil périscolaire à partir de 16h30 désormais payant, les frais de restauration scolaire auxquels il faudra ajouter 3 euros chaque mercredi si l'enfant est inscrit dans l'un des centres de loisirs l'après-midi. Soit une facture totale annuelle pour les familles n'ayant pas d'autre alternative comprise entre 148,50 euros et 331 euros selon les revenus. Vive l'école payante !

Allez l'OMM !

La première conférence mondiale sur la météorologie a eu lieu. Verdict : c'est la cata. Le réchauffement climatique est en cours : +2°C en 2050. Évaporation accélérée donc phénomènes météo amplifiés : vagues géantes, vortex polaires, sécheresses, turbulences aériennes... sans parler de la hausse du niveau des océans de 6 mètres au siècle prochain.

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Martine fait son bilan +

    Mercredi 23 mai, à l'Espace des Libertés, la Présidente du Conseil Départemental présentait son bilan après 3 ans de mandat à la population de ce que la droite appelle "le bloc de l'est", soit près de 200 000 habitants. Lire la suite
  • Dossier Transport : baromètre des villes cyclables, Aubagne en queue de peloton ! +

    « Très défavorable », c’est résumé en deux mots le résultat du dernier baromètre des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) pour qualifier “le climat vélo” à Aubagne. À ce commentaire pas franchement élogieux est associée la note G. Inutile de chercher plus bas, cela n’existe pas Lire la suite
  • En Guerre +

    Perrin Industrie, 1100 ouvriers qui ont cru à la parole du patron et se sont engagés à fond pendant deux ans pour sauver la boite, l’entreprise a relevé la tête mais la loi du marché décide, l’entreprise va fermer et dans une région sinistrée, les travailleurs se trouveront à la Lire la suite
  • La métropole va encore réduire son budget de 60 millions d'euros +

    Le conseil de métropole réuni vendredi 18 mai a entériné la décision de réduire le budget 2018, déjà exsangue, de 60 millions d'euros supplémentaires. Lire la suite
  • Victoire difficile pour le RCA, nouvelle défaite pour l'AFC +

    En ligue 1, le PSG est champion de France, à la surprise générale. Monaco termine à la deuxième place et c'est finalement Lyon qui occupe la troisième marche du podium avec un point d'avance sur l'OM. Rennes et Bordeaux sont qualifiés, avec l'OM, pour la Ligue Europa. Troyes et Metz Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le Collectif réanime +

    Mardi 15 mai, en salle des mariages de la ville de Roquevaire, une belle union a eu lieu pour la défense de la réanimation de l'Hôpital d'Aubagne. Celle du collectif des citoyens et du collectif des médecins avec le collectif des maires du territoire, et même au delà. Lire la suite
  • Place aux compagnies... et autres actions culturelles authentiques +

    Six cents compagnies de théâtre sont recensées par l'Arcade (L'agence des arts du spectacle en région paca) qui toutes, avec des niveaux de reconnaissance différents, recherchent des moyens de production (subvention, coproduction, auto-production partenariat...) afin de faire démarrer leurs projets de création. Très peu aujourd'hui parviennent à obtenir les moyens Lire la suite
  • 1