Elections départementales: une gauche rassemblée ?

Lundi 26 janvier, dans un meeting, à Marseille, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF a déclaré : " A propos des départementales et du rassemblement, l'arc des forces représentées au meeting français de soutien à Syriza va très au-delà du Front de gauche " (NDLR : il y avait des socialistes, des communistes, des EELV, des PG, des Ensemble, des citoyens, etc ) et il affirme " nous ne sommes pas une petite force de premier tour. C'est à nous de porter cette ambition majoritaire " . On peut y rajouter qu'il est dans les premiers signataires des " Chantiers de l'Espoir ".

Lire la suite : Elections départementales: une gauche rassemblée ?

Pôle artistique : détournement de subvention ?

Dès octobre 2008, l'ensemble des acteurs culturels locaux, citoyens, associatifs, amateurs et professionnels, dans le cadre des ateliers participatifs, décidaient de réfléchir à un lieu culturel de rencontres et d'expressions artistiques. Plusieurs lieux furent envisagés pour finalement aboutir à l'immeuble des ex-établissements Luna.

Lire la suite : Pôle artistique : détournement de subvention ?

Ce qui nous rapproche...

... nous mène loin !

C'est le sous-titre que portait le logo de la ville d'Aubagne jusqu'à ce que la nouvelle municipalité décide sa suppression.

Mais alors, comment devons-nous interpréter les paroles de Nicolas Pagnol, cité dans un article du Point : "Marcel a parlé des Aubagnais, des Provençaux, il en a fait des archétypes, parce qu'il parlait plus de ce qui nous rassemble que de ce qui nous divise". Comme par exemple "Voisins vigilants" !

Comme quoi Marcel était plus en adéquation avec Fontaine qu'avec Gazay !

Benoit Jancet

Pas chers les voeux ?

L'an dernier, la première critique faite par Gazay à son prédécesseur, c'était les dépenses "somptuaires" de la cérémonie des voeux. Il en avait fait l'exemple des économies à réaliser dans sa conférence de presse : 72.000 euros, c'était de la démesure.

Lire la suite : Pas chers les voeux ?

Ignorance journalistique

La Provence du 7 janvier annonce "Le 240 passe à la gratuité". Mais les délibérations conjointes du Conseil Général et de la ville d'Aubagne ont été prises en décembre 2013, cela fait donc plus d'un an que la gratuité existe sur le 240 !

Alors, mensonges ? Certainement pas. Chacun-e connaît l'intégrité et la neutralité de ce quotidien. Incompétence ? On ne peut pas le penser. On sait tous les efforts d'expertises et d'investigations réalisés pour chaque sujet traité. Ignorance ? Sans aucun doute !

Ce journal, depuis avril 2014, découvre Aubagne. Et on sait le temps qu'il faut pour une telle découverte. Comme pour les conteneurs enterrés, pour la ferme des Jonquiers, pour la dynamique des zones industrielles et commerciales, pour le lien du tram d'Aubagne et de celui de Marseille, etc, etc, la découverte est émerveillement.

Demain, peut-être, va-t-on se rendre compte que la dette d'Aubagne par habitant est quasiment identique à celle de Marseille ou de La Ciotat, si on intègre bien sûr leurs intercommunalités respectives. Après demain, pourquoi pas, on va révéler que les taux d'imposition de La Ciotat et de Marseille sont supérieurs à ceux d'Aubagne, en ajoutant les impôts de la CUM évidemment.

Mais on peut comprendre pourquoi, certains jours de 2014, La Provence a été diffusée à moins de 300 exemplaires à Aubagne, sur plus de 20 000 familles.

Si vous souhaitez être informé, continuez à lire Mèfi. Vous êtes plus de 4.000 à le faire tous les mois, parions que ce chiffre sera dépassé en 2015 !

Antoine Monticellu

Coup de froid dans les écoles !

Au-delà des événements tragiques de la semaine dernière, le froid s'installe. Les médias vont le redécouvrir : la température est au plus bas en hiver. Nous allons avoir droit sur toutes les chaînes télé à des reportages sur la neige dans les villes et villages, au verglas sur les routes, etc. Mais, sans doute, peu d'informations sur les conséquences dramatiques des politiques d'austérité sur la vie des familles pendant cette période de froid.

Et à Aubagne, Gérard Gazay, champion des économies budgétaires, aurait mérité un reportage spécial. En effet, il a décidé, par souci d'une bonne gestion, de faire couper le chauffage dans les écoles tous les soirs et tous les week-ends. Résultat, parce qu'il faut plusieurs heures avant que la température remonte, tous les matins et, en particulier le lundi, il est impossible d'enseigner.

C'est ainsi que le lundi 12 janvier, l'école Nelson Mandela du Charrel n'a pu garder qu'une cinquantaine d'enfants, confinés dans une seule classe. Les services techniques à la demande de la directrice ont du livrer, en urgence, des convecteurs électriques pour espérer reprendre les cours dans l'après midi.

Rien n'arrête Gérard Gazay "et son équipe", après les coupes sombres  budgétaires aux associations, à la culture, au CCAS, on s'attaque à l'école. Hélas, cela risque de ne pas être fini ... mais rassurez-vous ils vont toujours au Fouquet'S !

 

Antoine Monticellu

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'AFC n'avance plus, le RCA reprend son envol +

    En ligue 1, Lyon réalise l’exploit et remporte une belle victoire devant Paris (2 à 1). L'OM remporte un nouveau succès à Caen (2 à 0) mais reste à la 3ème place. En battant Metz 3 buts à 1, Monaco reste à 1 point de l'OM. La rencontre de dimanche Lire la suite
  • Gazay rate sa cérémonie de voeux +

    Le vendredi 19 janvier, à l'Espace des Libertés, le maire d'Aubagne avait invité la population aubagnaise à le rejoindre à l'occasion de "sa" cérémonie des vœux. Lire la suite
  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • 1