Gazay et le mensonge

 crieur de journaux

Gazay au conseil de quartier de Saint Mitre du 17 octobre : "Depuis que nous sommes arrivés nous imposons à tous les constructeurs 2 places de parking en sous sol par logement".

L'œil de Mèfi a vérifié : Terracotta en centre ville, 46 logements, 74 places, soit 1,6 ; Le Major, entrée de ville Camp Major/Perussonne, 18 logements, 28 places, soit 1,5.

Entre 1,5 et 1,6, c'est la moyenne que l'on trouve dans la plupart des communes aujourd'hui.

On aurait pu choisir d'autres constructions nouvelles dans Aubagne, on aurait eu le même résultat. Il avait aussi promis : "aucune construction nouvelle de plus de 3 niveaux". C'est tout le contraire qui s'est produit.

"Engagements pris, engagements non tenus", pour Gazay, le mensonge en politique, c'est une raison d'être.

 

Valtram : le silence des Gazay

crieur de journaux

Annonce de l'absence d'investissement pour le Valtram sur le budget 2018 de la métropole; déclaration du député de la 10ème circonscription jugeant ce projet dépassé; phasage des travaux qui s'arrêtent à Roquevaire ...

Gazay et aucun de "ses" élus n'interviennent ni publiquement, ni au conseil de territoire. Seraient-ils contre le Valtram ?

Qu'en pense le maire de Cadolive qui vantait la nouvelle majorité pour sa nouvelle prise en compte des villages autour d'Aubagne ? Lui aussi, depuis sa "veste" aux dernières élections législatives, est silencieux.

Valtram : calendrier

crieur de journaux

Sur le site du Valtram, sous le titre périlleux "Les travaux, c'est parti", un calendrier est publié :

- juin 2015, concertation publique
- juillet 2015, bilan de la concertation
- 2017, Déclaration d'Utilité Publique
- fin 2017, fin des travaux à Aubagne
- fin 2019, premiers essais et mise en service.

Quelqu'un peut-il remettre à jour ce calendrier ? Nostradamus peut-être ?

Site visité le jeudi 19 octobre 2017 à 14h.

 

Valtram : sur le site le calendrier des travaux

Croche patte au Père Noël

crieur de journaux

Les employés communaux en ont été informés : le Père Noël des enfants des employés communaux passera bien à Aubagne, mais faute de places (!), il n’apportera pas de cadeaux aux enfants ! Les parents iront les chercher dans un local annexe.

Triste Père Noël, triste Aubagne, même pour les enfants !

Valtram : où en sont les subventions ?

crieur de journaux

Au moment de l'annonce d'une subvention de l'état de 18 millions d'euros, une condition avait été précisée pour en bénéficier : "Les travaux des projets retenus doivent avoir été engagés avant le 31 décembre 2017. Par démarrage des travaux, il est entendu que 25% du montant devront avoir été juridiquement engagé" (déclaration de la ministre de l'environnement).

Qu'en est-il aujourd'hui ? Un arrêté ou un engagement ferme d'autorisation de report ? Pour 2018 ? 2019 ? La fin des temps ?

Peut-on nous éclairer ?

Le Nobel de la paix pour l'ICAN

Prix Nobel de la Paix pour ICAN

ICAN (Campagne Internationale pour l’Abolition des Armes Nucléaires) regroupement de 424 associations dans 24 pays, vient d’obtenir le prix Nobel de la Paix.

C’est une formidable récompense pour tous les Aubagnais(e)s et les habitant(e)s du pays d’Aubagne qui, depuis des dizaines d’années, d’Aubagne à Hiroshima en passant par New York, se battent pour un monde de Paix sans armes nucléaires.

Il est grand temps que la France ratifie le traité international d’interdiction des armes nucléaires adopté, à l’initiative de l’ONU, le 7 juillet dernier par 122 états

Daniel Fontaine
Président de l’association française des villes de Paix de 1997 à 2014

Inondation à Aubagne

inondation à Aubagne

Inondation dans le Centre-Ville d'Aubagne  Samedi 9 septembre 2017 ! L'Huveaune ou le Merlançon ont-ils débordés ?

Et bien non !  c'est une canalisation de la rue Rastègue, (la rue phare du récent et grand projet de rénovation du centre ville) qui a lâché, pleurant peut-être sur les travaux "pharaoniques" annoncés par notre maire actuel.

Décidément, la politique droitière de ce dernier provoque des déluges de mécontentement à commencer par ses habitants, ses commerçants trompés, et les touristes qui ont fui notre ville en ne retrouvant plus l'identité d'Aubagne pompeusement rebaptisé "en Provence"  et qui n'ont vu qu'un Aubagne "quartier de Marseille", c'est à dire aussi sale (la source serait une accumulation de déchets) que sa grande voisine. 

Gilles Lejeune

 

 

 

Ordures ménagères : report du préavis de grève

préavis de grève

Notre dernier article sur le préavis de grève déposé par les agents du service des ordures ménagères annonçait la date du 4 septembre. Ce préavis est reporté.

Le motif invoqué est l'illégalité de certaines revendications liées au logement et aux embauches. Si ces raisons existent, des questions se posent néanmoins.

Nous concluions notre brève par "la grève peut être évitée". Du coup, y a-t-il eu d'ores et déjà des négociations ? Entre quelles parties ?

Le prochain préavis sera-t-il effectif compte tenu de l'importance des revendications pour les agents comme pour les habitant-e-s du territoire ?

Nous espérons que le ras-le-bol a été entendu et serons attentifs à la suite donnée à ce mouvement.

Suivant que vous serez avec Gazay ou pas...

suivant que vous soyez Gazay ou pas

Il y a quelques mois, dans AJJ/AGG, Gérard Gazay nous avait présenté un architecte exceptionnel à qui il confiait le poste de directeur adjoint des services techniques et qui devait porter le projet de l'Aubagne du 21ème siècle.

Au bout de 8 mois de présence, cet architecte se rendant peut-être compte qu'on lui proposait de construire la ville du 19ème siècle, a décidé de partir.

Pour son départ, le maire vient d'organiser une grande fête en l'honneur de cet éphémère directeur adjoint, en présence des élus, du directeur général des services, des "hauts" cadres de la ville, etc...

On aurait pu s'attendre aux mêmes égards pour le directeur général des services techniques qui a pris sa retraite début août ou pour d'autres directeurs adjoints qui sont partis après 10, 20 ou 30 ans au service d'Aubagne. Il n'en a rien été. On peut se demander pourquoi.

Antoine Monticellu

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'AFC n'avance plus, le RCA reprend son envol +

    En ligue 1, Lyon réalise l’exploit et remporte une belle victoire devant Paris (2 à 1). L'OM remporte un nouveau succès à Caen (2 à 0) mais reste à la 3ème place. En battant Metz 3 buts à 1, Monaco reste à 1 point de l'OM. La rencontre de dimanche Lire la suite
  • Gazay rate sa cérémonie de voeux +

    Le vendredi 19 janvier, à l'Espace des Libertés, le maire d'Aubagne avait invité la population aubagnaise à le rejoindre à l'occasion de "sa" cérémonie des vœux. Lire la suite
  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • 1