Attention danger : voisins vigilants

voisinsvigilants05

A une époque dans une autre vie, les voisins n'avaient pas besoin d'une étiquette collée sur leur portail se vantant d'être vigilants. On savait simplement se parler, s'entraider, ne pas s'emmurer avec des fils barbelés ni se protéger avec des molosses. Les enfants jouaient dans la rue, les plus vieux mettaient leurs chaises sur le trottoir, on refaisait le monde.

Aujourd'hui, voilà la nouvelle invention "Les voisins vigilants". Ils sont mandatés, ils sont inscrits, ils sont quelqu'un !!! Ils sont pour moi comme une milice, ils prennent de l'importance, manque plus que les armes comme aux US et on y est.

Vendredi j'en ai pris conscience encore plus, en apercevant ce panneau dans presque toute la rue, de beaux panneaux jaunes flambants neufs sur chaque portail. Une hallucination ! Mais sur quelle planète sommes nous ? Je sens des relents de délation, de collabo, c'est malsain, ça me donne des frissons et gare à ceux qui ont bravé le panneau jaune, qui n'ont pas voulu afficher cette couleur qui a des relents d'histoire.

Le must en fait serait de passer dans cette rue le soir pour voir si tous les voisins sont à l'affût derrière leur fenêtre, pour guetter le moindre bruit suspect, au moins ils ne regarderont plus des conneries à la télé, les conditionnant à l'insécurité, aux envahisseurs : "les migrants et autres".

Attention aux amants, aux maîtresses, à votre vie privée, les voisins vigilants sont là !

Chantal Giraud-Sauveur

Bon séjour en Grèce

grece ccas

Tout est prétexte à économie: trop de papier toilette dans les maternelles, trop cher les repas des enfants, trop d'agents communaux, trop de subventions aux associations, trop de locaux aux organismes caritatifs, trop peu de PV aux automobiilistes, ... "La dette ma bonne dame !".

Lire la suite : Bon séjour en Grèce

Gazay n'est pas Lucky Luke

gazay lukylucke rue

Des locataires des Passons nous font parvenir des nouvelles de leurs démarches. Les pétitions des 36 familles concernées sont sur le bureau du maire. Une demande de rendez-vous auprès de celui-ci a été effectuée.

Son secrétariat a répondu, après de nombreuses relances, que le maire examinerait le contenu de la pétition... la semaine prochaine ! Il déciderait, alors, s'il y a lieu de donner suite et si une date d'une prochaine rencontre (avec qui ?) pourrait être fixée.

Pas rapide le Gazay ! Le patron d'une multinationale ou le propriétaire d'une villa de luxe aurait-il attendu aussi longtemps ?

Antoine Monticellu

P.S. : les locataires ont RdV avec La Provence ce vendredi 28 octobre après midi.

Une bonne et une mauvaise nouvelle

un toit

La bonne nouvelle : le couple avec deux enfants en bas âge et un autre attendu, le père en soins à domicile, vient de recevoir une lettre du maire l'informant de l'attribution immédiate d'un T5 dans le parc social. Nous nous en réjouissons pour eux.

La mauvaise : une femme seule avec son enfant de deux ans vit dans un appartement insalubre du centre ville (une expertise a révélé des moisissures toxiques et 100% de taux d'humidité). L'enfant est atteint d'une infection ORL et fait des crises d'asthme à répétition. Réponse de la mairie : "ce n'est pas notre problème ni celui du maire, c'est le vôtre et celui de votre bailleur". Aucune nouvelle de 13Habitat qui devait faire une proposition. Faut-il, encore, attendre ?

Antoine Monticellu

Faux et usage de faux ?

http://www.bbp-avocats-paris.com/wp-content/uploads/2016/05/bbp-avocat-paris-licenciement-pour-usage-de-faux.jpg

Dans les services de l'ex-agglo (aujourd'hui Métropole Aix-Marseille-Provence), pour tous les bons de commandes des différents achats, il est nécessaire, avant d'engager la dépense, d'enregistrer trois signatures, celles du chef de service concerné, du responsable des marchés et du responsable financier.

Dernièrement, trois bons d'achats viennent de retourner validés à un chef de service, sauf que le chef de service en question n'a jamais signé ces bons de commandes. Mystère ! Une autre personne a signé à sa place sans lui demander son avis et sans avoir sa délégation de signature. Et ce n'est pas non plus le Directeur Général des Services qui ne sait pas lui-même à qui appartient la signature qui figure dans le cadre prévu pour le service.

Une investigation interne va sûrement être ouverte pour savoir si la notion de "faux et usage de faux" pourrait-être retenue.

Antoine Monticellu

Des appartements inondés à La Tourtelle

garance01

Terre de Garance : vous connaissez ? Ce sont les appartements, neufs, qui viennent d'être livrés sur l'ancienne friche Rousselot. C'est dans cette résidence que 70% des bénéficiaires ne sont pas d'Aubagne. Trois bailleurs sociaux sont propriétaires. Façonéo que Gazay continue d'appeler "Aménageur public" en a la maîtrise d'ouvrage qui lui a été déléguée par le territoire.

Depuis fin août, une famille qui a eu la chance de bénéficier d'un appartement loué par 13Habitat, connaît des conditions dignes du XIXème siècle. A chaque pluie, grande ou petite, l'eau ruisselle sur les murs et sur le sol. Les appartements sont pourtant neufs. Le programme a pourtant eu deux ans de retard. A croire que Façonéo ne sait plus que s'occuper des projets de constructions de villas ou d'appartements de luxe.

Depuis plus d'un mois, aucune solution n'est trouvée. A croire que 13Habitat ne sait plus s'occuper de son parc social. Cette famille, avec deux enfants en bas âge, vit repliée dans la cuisine, en attendant, là aussi, les infiltrations. D'autres appartements vides ont été visités : il y a, partout, des infiltrations de la même nature.

Un S.O.S. est lancé : la ville, Façonéo, 13Habitat vont-ils, enfin, faire quelque chose ? Ou faut-il lancer une grande souscription publique ?

Antoine Monticellu

 

garance02

 

garance03

 

L'Antalya Kebab a sa terrasse

antalya terrasse

La raison l'a emporté. Pas sûr que ce ne soit que la raison. Lundi 3 octobre au matin, des policiers municipaux sont venus apporter en main propre au propriétaire de l'Antalya Kebab l'autorisation d'installer une terrasse sur la place Joseph Rau.

C'était le dernier jour possible imposé par le juge dans une volonté de conciliation. La décision a dû être difficile à prendre. Mais, en fait, le choix n'existait pas devant l'immense protestation soulevée par cette discrimination évidente contre un seul restaurant de la place Rau.

Dès le 12 juin, Mèfi dénonçait l'interdiction décidée par le maire, contre l'avis de ses services. Le 29 juillet, un sit-in improvisé, en présence de la presse, rassemblait plusieurs dizaines de jeunes du quartier. Le 7 août, à l'initiative d'un collectif d'habitants, une soirée de résistance était organisée. Nos articles sur cette question connaissaient un immense succès en dépassant, au total, les 75 000 lecteurs.

Rien ne pouvait justifier cette mesure discriminatoire et porteuse d'affrontements potentiels. La terrasse va s'installer. Elle n'aura, pour l'instant, que 12 m², mais elle existera bel et bien. Bravo à monsieur Erkan Kocahal, propriétaire du restaurant, pour n'avoir pas baissé les bras et trouver les arguments nécessaires afin d'obtenir satisfaction. Un exemple qui en appelle d'autres, beaucoup d'autres.

Antoine Monticellu

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Mournaud fait du cinéma +

    La ville ne sait plus quoi inventer pour communiquer sur les travaux "pharaoniques" prévus en centre ville : on refait la chaussée sur 300 mètres linéaires ! Lire la suite
  • Les convictions de Giovanni +

    Schipani avec Bruno Gilles Givanni Schipani, élu "Les Républicains" au conseil municipal d'Aubagne a une caractéristique en commun avec Harkane, élue du PS à Aubagne : ils sont, tous les deux, mus par une même conviction, leur arrivisme. Lire la suite
  • Bourse du Travail : ça chauffe ! +

    Avec la brutalité et le dogmatisme qu'on lui connaît, dès les premiers mois de son élection, Gazay décidait l'expulsion des syndicats et des associations qui se trouvaient à la Bourse du Travail. Il avait commencé en supprimant le Festival d'Arts Singuliers. Puis il a poursuivi avec la tentative d'expulsion du Lire la suite
  • "Ils sont toujours présents en moi" +

      Jeudi 9 février, après une journée de travail bien dense, il fait déjà nuit... Je pars pourtant sous la pluie, avec la détermination inaltérée d'aller au Cercle de l'Harmonie. Dans ce lieu recoloré désormais par de multiples initiatives culturelles, politiques, associatives, a lieu, ce soir-là, la présentation d'un livre Lire la suite
  • Bien Vivre en Pays d'Aubagne : une association d'élus de droite ? +

    Pour "se faire mousser", Giovanni Schipani, l'élu qui rend les jeunes vieux, multiplie les louanges de toutes les personnes qu'il rencontre, comme s'il était le chef politique du clan des élus de droite du territoire. Le 15 février, avec d'autres élus, il a été reçu par une "nouvelle" association "Bien Lire la suite
  • Duchemin trace son chemin +

    Duchemin trace son chemin Auguste Duchemin arpente les lieux de restauration de notre territoire depuis 6 mois maintenant.  Le plaisir des papilles a été le plus souvent au rendez-vous. Les commentaires des lecteurs furent divers, jusqu'à nous accuser de vendre notre âme au Diable car nous "vendions" de la pub. Il n'en a jamais été Lire la suite
  • Gag-piscine sur le site de la ville +

    Toujours à la pointe de l'information sur le net, le service propagande de la ville communique sur le site, sur facebook et sur twitter, les horaires d'ouverture de LA piscine d'Aubagne (la piscine du Bras d'Or étant définitivement fermée pour satisfaire la volonté de spéculation immobilière du maire) pour les Lire la suite
  • 1