Cumul d'emplois à la ville ?


cumul emplois

Vous vous souvenez que le lendemain de la présentation par le maire des travaux prévus en centre ville, l'ingénieure chargée de ce dossier était licenciée par le non renouvellement de son contrat. Quelques jours après, une autre personne était embauchée.

En terme d'économie, ce n'était pas très brillant puisque la ville, dans ce type de cas, est contrainte de rémunérer les indemnités de chômage (presque 60 % du salaire brut, soit environ 30 000 € par an) jusqu'à ce que la personne licenciée retrouve un emploi. Voilà encore du gaspillage financier dont Gazay est le champion toutes catégories, pour embaucher, sans doute, une personne plus "sûre". Quand on vous dit que les "économies Gazay", c'est deux fois plus de dépenses inutiles pour deux fois moins de services pour les Aubagnais.

Mais un article, paru dans La Provence du 29 novembre, soulève une autre question. Il est en effet mentionné, à l'occasion d'un descriptif des travaux à l'hôtel de Bausset que "C'est M. P. l'architecte qui avait conseillé l'association et aujourd'hui le directeur adjoint de l'aménagement et des grands travaux aux services techniques de la ville, qui supervise le chantier confié au cabinet d'architectes aixois A+P".

M. P. était dirigeant mandataire de ce cabinet de 2011 à 2016. Après l'article de La Provence, le doute s'installe : continue-t-il à travailler pour ce cabinet ? Le cumul d'emplois est-il possible ? Nul doute que les autorités municipales vont nous éclairer.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le RCA impérial ! +

    En Ligue 1, après la défaite de Monaco à Lyon (3 à 2), le PSG, vainqueur de Dijon (1 à 2) en jouant une dizaine de minutes sur les 90 de la rencontre, compte maintenant, après seulement 9 journées, 6 points d'avance sur son dauphin. La promenade de santé continue. Lire la suite
  • Demain Aubagne, il est temps +

    Jeudi 12 octobre, à la terrasse de "L'Antalya Kebab", place Joseph Rau, au cœur d'Aubagne, des militants engagés et des élus d'opposition ont annoncé, pour le 14 octobre, le lancement d'un site web participatif "Demain Aubagne" qui se veut ouvert à toutes les Aubagnaises et à tous les Aubagnais... et Lire la suite
  • Marche blanche pour l'hôpital d'Aubagne +

    Mardi 10 octobre, en pleine journée d'actions dans la fonction publique, l'Agence Régionale de Santé PACA a fait connaître sa décision pour l'hôpital d'Aubagne : ce sera la fermeture du service de réanimation. Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : Une dette publique, c'est quoi ? (2ème partie) +

    Pour mieux comprendre ce qu'est une dette publique, nous vous conseillons la lecture d'un livre écrit par Christophe Alévêque, humoriste et comédien mais pas que..., et Vincent Glenn, auteur de plusieurs essais sur l'économie, qui s'intitule "On marche sur la dette"(1). Lire la suite
  • Restaurant breton à Aubagne +

    Restaurant breton à Aubagne La Bolée Bretonne se trouve au début de l'avenue Antide Boyer. Vous ne pouvez pas rater cette crêperie. Sur deux niveaux et une cour intérieure, une centaine de couverts vous attendent dans un décor moderne et très agréable. L'accueil y est tout de suite convivial et sympathique. Aucune attente pour le Lire la suite
  • Mardi 10 octobre : expression de colère des agents municipaux +

    Le 10 octobre, à l'appel de 9 organisations syndicales de la fonction publique, des millions de fonctionnaires ont fait grève, 400 000 d'entre eux ont manifesté dans les rues de leur commune. A Aubagne, au-delà des revendications nationales, les agents municipaux ont manifesté leur colère face à la politique menée Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 11 +

    François II a repris les manettes de la communication et il faut bien dire qu'il brosse les donneurs de leçon, les parvenus, les ambitieux et les petits chefs dans le sens du poil. Les médias se scandalisent faussement à propos de l'utilisation d'un vocabulaire vulgaire mais ce sont plus les Lire la suite
  • 1