Cumul d'emplois à la ville ?


cumul emplois

Vous vous souvenez que le lendemain de la présentation par le maire des travaux prévus en centre ville, l'ingénieure chargée de ce dossier était licenciée par le non renouvellement de son contrat. Quelques jours après, une autre personne était embauchée.

En terme d'économie, ce n'était pas très brillant puisque la ville, dans ce type de cas, est contrainte de rémunérer les indemnités de chômage (presque 60 % du salaire brut, soit environ 30 000 € par an) jusqu'à ce que la personne licenciée retrouve un emploi. Voilà encore du gaspillage financier dont Gazay est le champion toutes catégories, pour embaucher, sans doute, une personne plus "sûre". Quand on vous dit que les "économies Gazay", c'est deux fois plus de dépenses inutiles pour deux fois moins de services pour les Aubagnais.

Mais un article, paru dans La Provence du 29 novembre, soulève une autre question. Il est en effet mentionné, à l'occasion d'un descriptif des travaux à l'hôtel de Bausset que "C'est M. P. l'architecte qui avait conseillé l'association et aujourd'hui le directeur adjoint de l'aménagement et des grands travaux aux services techniques de la ville, qui supervise le chantier confié au cabinet d'architectes aixois A+P".

M. P. était dirigeant mandataire de ce cabinet de 2011 à 2016. Après l'article de La Provence, le doute s'installe : continue-t-il à travailler pour ce cabinet ? Le cumul d'emplois est-il possible ? Nul doute que les autorités municipales vont nous éclairer.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La France Insoumise choisit Marseille +

    Les Rendez vous de l'été 2017 de La France Insoumise auront lieu du 24 au 27 août à la faculté des sciences de Marseille. Après la victoire de Jean Luc Mélenchon à l'élection législative dans la 4ème circonscription de Marseille, après sa volonté de s'installer dans un appartement de "sa" Lire la suite
  • Magnifique final pour la semaine bouliste +

    Du 21 au 28 août, le Cercle de l'Harmonie organise sa "Semaine bouliste". Pas un jour sans, au moins, une partie de pétanque : doublette, triplette, tête à tête, triplette provençale. Il y en aura pour tous les goûts. Le 28 au soir, la semaine se terminera par un concert inédit Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : résultats de l'étude des médecins +

    Après la décision de l'Agence Régionale de Santé de transférer le service de réanimation de l'hôpital vers la clinique privée La Casamance, un groupe de travail constitué des médecins de l'établissement public a réalisé un audit qui a été transmis, début juillet, au directeur général de l'ARS PACA. Bien sûr, Lire la suite
  • Commémoration de la libération d'Aubagne au Cercle de l'Harmonie +

    Le Cercle de l'Harmonie va honorer comme tous les ans ses 4 membres, tombés en héros pendant la libération d'Aubagne. Ainsi le Cercle montrera une fois de plus qu'il se situe dans la continuité de l'esprit de la Résistance et de la Libération. Lire la suite
  • Ordures ménagères : préavis de grève +

      Dès le 20 juillet, Mèfi lançait un cri d'alarme (lire ici) pour prévenir de l'insuffisance des effectifs et des conditions de travail déplorables qui existaient dans le service de ramassage des ordures ménagères du Territoire. Le 2 août, le syndicat FO, largement majoritaire dans ce secteur, se réunissait en Lire la suite
  • Venezuela. Réflexions critiques sur l’assemblée constituante maduriste +

    La crise vénézuélienne et l’héritage institutionnel de la révolution bolivarienne : réflexions critiques sur l’assemblée constituante "maduriste"-lundi 7 août 2017- par Lander Edgardo (Sociologue, membre du comité d'organisation du Forum Social des Amériques, membre du conseil éditorial d'Alternatives Sud). Lire la suite
  • Bayer épouse Monsanto +

    Rappel : Bayer et Monsanto sont deux des plus grands groupes agrochimiques du monde. S'ils ne font plus qu’un, ils seront tellement puissants que les petits agriculteurs n’auront plus aucune chance de résister à leur modèle d’agriculture industrielle. Lire la suite
  • 1