Attention danger : voisins vigilants


voisinsvigilants05

A une époque dans une autre vie, les voisins n'avaient pas besoin d'une étiquette collée sur leur portail se vantant d'être vigilants. On savait simplement se parler, s'entraider, ne pas s'emmurer avec des fils barbelés ni se protéger avec des molosses. Les enfants jouaient dans la rue, les plus vieux mettaient leurs chaises sur le trottoir, on refaisait le monde.

Aujourd'hui, voilà la nouvelle invention "Les voisins vigilants". Ils sont mandatés, ils sont inscrits, ils sont quelqu'un !!! Ils sont pour moi comme une milice, ils prennent de l'importance, manque plus que les armes comme aux US et on y est.

Vendredi j'en ai pris conscience encore plus, en apercevant ce panneau dans presque toute la rue, de beaux panneaux jaunes flambants neufs sur chaque portail. Une hallucination ! Mais sur quelle planète sommes nous ? Je sens des relents de délation, de collabo, c'est malsain, ça me donne des frissons et gare à ceux qui ont bravé le panneau jaune, qui n'ont pas voulu afficher cette couleur qui a des relents d'histoire.

Le must en fait serait de passer dans cette rue le soir pour voir si tous les voisins sont à l'affût derrière leur fenêtre, pour guetter le moindre bruit suspect, au moins ils ne regarderont plus des conneries à la télé, les conditionnant à l'insécurité, aux envahisseurs : "les migrants et autres".

Attention aux amants, aux maîtresses, à votre vie privée, les voisins vigilants sont là !

Chantal Giraud-Sauveur

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • "Engagements pris, engagements non tenus" : la vérité sur le bilan Gazay +

    Le maire a fait distribué dans tous les foyers aubagnais une brochure intitulée "Engagements pris, engagement tenus". Jusqu'à la fin octobre, tous les jours, nous allons analyser et commenter ses affirmations. Lire la suite
  • Marche blanche : les chiffres +

    Samedi matin, le comité de défense de l'hôpital public d'Aubagne a organisé une manifestation contre la liquidation du service de réanimation : une marche blanche. La Marseillaise et Mèfi annoncent dans leurs commentaires "Près de 500 personnes". France 3, insistant sur le caractère réussi de l'initiative, souligne "Plusieurs centaines de participants". Lire la suite
  • Interview de Deflesselles +

    Le vendredi 10 octobre, Bernard Deflesselles, député de la 9e circonscription des Bouches du Rhône, est interviewé par La Provence. On y apprend, entre autre, qu'il est devenu "un élu de proximité". Mais on ne sait toujours pas le salaire de son épouse qu'il a embauchée comme assistante parlementaire pendant Lire la suite
  • Gazay et le mensonge +

      Gazay au conseil de quartier de Saint Mitre du 17 octobre : "Depuis que nous sommes arrivés nous imposons à tous les constructeurs 2 places de parking en sous sol par logement". L'œil de Mèfi a vérifié : Terracotta en centre ville, 46 logements, 74 places, soit 1,6 ; Le Major, entrée Lire la suite
  • Valtram : le silence des Gazay +

    Annonce de l'absence d'investissement pour le Valtram sur le budget 2018 de la métropole; déclaration du député de la 10ème circonscription jugeant ce projet dépassé; phasage des travaux qui s'arrêtent à Roquevaire ... Gazay et aucun de "ses" élus n'interviennent ni publiquement, ni au conseil de territoire. Seraient-ils contre le Valtram Lire la suite
  • Valtram : calendrier +

    Sur le site du Valtram, sous le titre périlleux "Les travaux, c'est parti", un calendrier est publié : - juin 2015, concertation publique - juillet 2015, bilan de la concertation- 2017, Déclaration d'Utilité Publique- fin 2017, fin des travaux à Aubagne- fin 2019, premiers essais et mise en service. Quelqu'un peut-il remettre à jour Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : est-elle si démesurée ? (3e partie) +

    Un montant de 160 millions d'euros, des annuités de 13 millions, un remboursement sur plus de 30 ans, Aubagne dans les 5 ou 10 villes les plus endettées de France, des chiffres qui affolent et qui font peur. Mais est-ce si dramatique que cela ? Lire la suite
  • 1