Loi Macron, chantier code du travail...

Les régressions sociales continuent, le programme du Medef s'applique lentement mais sûrement, la prochaine victime : le Code du Travail.

Dernièrement dans le magazine Challenges, le premier ministre annonçait que le prochain chantier du gouvernement serait la réforme du Code du Travail ; quand on connait le sens du mot réforme chez ces gens là, le pire est à craindre.

Le 11 mars au Sénat, le ministre du Travail, F. Rebsamen poursuivait :
« le contrat de travail n'impose pas toujours un rapport de subordination entre employeur et salarié ; il est signé entre deux personnes libres qui s'engagent mutuellement. »

Le Code du Travail reconnaît aujourd'hui le lien de subordination qui lie l'employeur et le salarié et inscrit dans le marbre de la Loi le principe d'inégalité du contrat. Ce déséquilibre constaté entre le salarié et l'employeur implique des contreparties au bénéfice du premier.

Dans son Congrès, le Medef propose de remplacer le terme de « subordination » par celui de « soumission librement consentie. »

La déréglementation s'est déjà bien engagée dans le secteur privé :

  • statut d'auto entrepreneur
  • accords faisant renoncer aux 35h
  • accords sur l'augmentation du temps de travail sans augmentation des salaires
  • réforme des prud'hommes

Cette nouvelle régression, dans la lignée des précédentes, a pour but de remplacer la Loi par le contrat de gré à gré, et de faire glisser le contrat de travail vers le droit civil.

En effet la Loi Macron abroge un alinéa de l'article 2064 du Code civil qui excluait le contrat de travail des conventions amiables de gré à gré.

Une fois que le Code du Travail sera détricoté est-ce que le statut de fonctionnaire sera tenable au regard des autres travailleurs et du battage médiatique qui sera alors organisé ?

Rappel : en 1992 la droite attaquait les retraites du secteur privé, la fonction publique n'a pas soutenu les luttes des travailleurs, en 2003 les retraites du secteur public subissaient un grave recul.

Hazred

Tunis, un FSM qui poursuit sa route

Gus Massiah, co fondateur d'ATTAC, membre éminent du Conseil International du FSM (Forum Social Mondial), nous livre avec sa magnifique pensée alternative, précise, éclairée, un bilan du FSM de Tunis, deux ans après le précédent, au même endroit, avec un contexte différent et très particulier.

Ainsi, cet homme qui ne compte ni ses heures d'écriture, d'analyse, de débats et réflexions, ni sa présence active partout, nous donne à connaitre l'ambiance et la situation à Tunis, la situation dans le Maghreb et le Machrek, celle du monde et des mouvements, ainsi que l'évolution des Forums sociaux qui poursuivent leur(s) route(s), avec la complexité qu'impose aux peuples de la planète un ultralibéralisme intraitable, impitoyable et dévastateur, toujours! 

On retrouve dans son écrit cette pensée tournée vers la recherche permanente des leviers de transformation et de repérage de ce qui fait mouvement. Celles et ceux qui le connaissent et ont eu la chance de le rencontrer, de l' écouter à Aubagne vont retrouver là une fine intelligence qui contraste tant avec la médiocrité en vogue ici du côté de nos gouvernants locaux!

En attendant de le revoir, lisons-le et partageons un bout de ces espaces émancipateurs dont certaines villes font partie.

Ce n'est plus le cas de la nôtre hélas... pour l'instant!

Lire la suite : Tunis, un FSM qui poursuit sa route

Communiqué commun Ensemble 13est / Parti de Gauche / Mouvement des Jeunes Socialistes 13

Communiqué commun Ensemble 13est / Parti de Gauche / Mouvement des Jeunes Socialistes 13



Le résultat des élections départementales est clair. Moins d'un électeur sur deux s'est rendu aux urnes et ceux qui l'ont fait  expriment  un large désaccord  avec la politique  menée par le gouvernement  et une défiance vis a vis  des responsables politiques.
 
Au lendemain de cette défaite sans appel, la seule réponse apportée par le gouvernement  Hollande-Valls  est de continuer sa politique d'austérité.
Nous prévenons le gouvernement que le chemin emprunté n'est pas le bon. La gauche a été élue sur un programme et l'austérité n'en faisait pas partie.
 
Il est plus que jamais nécessaire  de construire une alternative et de faire revivre un espoir de changement.
 
Aujourd'hui, le Parti de Gauche, Ensemble! ainsi que le Mouvement des Jeunes socialistes se retrouvent  pour dénoncer  ces politiques austéritaires qui ont, par répercussion,  permis a la droite  de s'emparer du Conseil Départemental et au Front National de poursuivre son avancée.
 
Nous allons ensemble, sur l'est du département, organiser d'autres actions : Conférence-débat  avec G.Filoche ; Initiative sur le climat ; Assemblées citoyennes...
 
Nous devons créer une nouvelle force politique, un rassemblement social, culturel, citoyen. La présence a nos côtés de responsables et de militants socialistes mais aussi nous l'espérons très rapidement, de responsables et militants écologistes est sans doute le signal attendu dans le pays.
 
             Ensemble 13est / Parti de Gauche / Mouvement des Jeunes Socialistes 13

Forum Social Mondial à Tunis : le vol des flamants roses

Du 24 au 28 mars se tient à Tunis le 12eme Forum Social Mondial (FSM). Ce rendez-vous des altermondialistes est né à Porto-Alegre au Brésil en 2001. Au fil des éditions, il est devenu le lieu incontournable de rencontre de ceux (ONG, syndicats, mouvements citoyens, partis politiques) qui contestent la mondialisation ultra-libérale. Plus de 1000 organisations venues de 150 pays participent à l'édition 2015 qui se tient à Tunis quelques jours après le terrible attentat islamiste contre le Musée du Bardo qui a fait 21 morts.
Antoine Ronchin qui participe au FSM livrera au quotidien sa chronique aux lecteurs de Mèfi! Retrouvez ici les épisodes précédents.

Lire la suite : Forum Social Mondial à Tunis : le vol des flamants roses

Forum Social Mondial à Tunis J2

Du 24 au 28 mars se tient à Tunis le 12eme Forum Social Mondial (FSM). Ce rendez-vous des altermondialistes est né à Porto-Alegre au Brésil en 2001. Au fil des éditions, il est devenu le rendez-vous incontournable de ceux (ONG, syndicats, mouvements citoyens, partis politiques) qui contestent la mondialisation ultra-libérale. Plus de 1000 organisations venues de 150 pays participent à l'édition 2015 qui se tient à Tunis quelques jours après le terrible attentat islamiste contre le Musée du Bardo qui a fait 21 morts.
Antoine Ronchin qui participe au FSM livrera au quotidien sa chronique aux lecteurs de Mèfi! Retrouvez ici l'épisode un.

Lire la suite : Forum Social Mondial à Tunis J2

Forum Social Mondial à Tunis J1

Du 24 au 28 mars se tient à Tunis le 12eme Forum Social Mondial (FSM). Ce rendez-vous des altermondialistes est né à Porto-Alegre au Brésil en 2001. Au fil des éditions, il est devenu le rendez-vous incontournable de ceux (ONG, syndicats, mouvements citoyens, partis politiques) qui contestent la mondialisation ultra-libérale. Plus de 1000 organisations venues de 150 pays participent à l'édition 2015 qui se tient à Tunis quelques jours après le terrible attentat islamiste contre le Musée du Bardo qui a fait 21 morts.
Antoine Ronchin qui participe au FSM livrera au quotidien sa chronique aux lecteurs de Mèfi!

Lire la suite : Forum Social Mondial à Tunis J1