Bande Originale joue Ennio Morricone


 

Ce samedi 14 octobre à 20h30, Bande Originale sera sur la scène de l’Espace de l’Huveaune à la Penne-sur-Huveaune pour un concert entièrement consacré à la musique d’Ennio Morricone. A quelques jours de la première de ce spectacle intitulé « Ennio », Mèfi! a rencontré les musiciens du septet[1] pour recueillir leurs impressions. 

Mèfi! : Pourquoi avoir monté un programme uniquement avec la musique de Morricone ?

Bande Originale : D’abord parce que c’est notre compositeur de musiques de films préféré et qu’on n’est pas les seuls dans ce cas ! Dans nos concerts nous proposons toujours 3 ou 4 musiques du maestro italien et nous prenons un tel plaisir à jouer ses œuvres que l’idée est venue d’un programme qui lui serait complétement dédié. Musicalement, c’est aussi un terrain relativement vierge car il n’existe quasiment pas de partitions orchestrales des œuvres de Morricone contrairement à celles d’autres compositeurs comme John Williams ou Hans Zimmer. Aujourd’hui si l’on veut entendre un orchestre jouer sa musique, il faut que le maître le dirige lui-même. Ou alors il faut venir voir Bande Originale ! C’est enfin une sorte de défi : comment retrouver la diversité de nos précédents programmes en nous cantonnant à un seul compositeur ? L’immensité de l’œuvre (plus de 600 partitions) et son éclectisme nous laissaient penser que le défi était relevable. Réponse samedi !

 

Mèfi! : S’il n’y pas de partitions d’orchestre existantes, avec quel matériel avez vous travaillé ? 

BO : Les arrangements ou les adaptations que nous jouons nous les écrivons tous nous-mêmes à partir de l’écoute des œuvres originales. Pour « Ennio », l’opportunité nous a été donnée de travailler en collaboration avec des étudiants en Master « Création et réalisation sonore et musicale » du département SATIS d’Aix-Marseille Université[2]. Merci à Antoine Gonot, le responsable de cette formation, d’avoir permis ce travail collectif sur les arrangements ! Sans cela, nous n’aurions pas pu monter un tel répertoire en si peu de temps.

 

Mèfi! : D’autres collaborations pour ce nouveau programme ?

BO : Habituellement nous sommes sept sur scène. L’expérience de l’enregistrement de notre deuxième album nous ayant montré tout ce qu’un percussionniste (Nicolas Aubin en l’occurrence) pouvait apporter à notre formation, il y en aura un sur scène avec nous vendredi, ce sera cette fois Nathanaël Pinna. C’est une première ! Par ailleurs, Manon Bonnes viendra à nouveau prêter sa magnifique voix à Bande Originale. Et puis, pour jouer « Mission », un des chefs-d’œuvre d’Ennio Morricone, difficile de se passer d’un hautbois, c’est Alain Négrel qui se joindra à nous. Au total donc dix musiciens sur scène.

 

Mèfi! : Une dernière question : vous êtes des habitués de la scène de l’Espace de l’Huveaune, aurait-elle quelque chose de spécial ?

BO : Peut-être qu’il existe encore à La Penne-sur-Huveaune un microclimat que l’on retrouve moins dans le reste du Pays d’Aubagne et de l’Etoile ? C’est vrai en particulier dans le domaine culturel et Jean-Paul Nicoli, directeur du service culturel de la Ville, n’y est pas pour rien ! Il a toujours donné leur chance aux compagnies locales, que ce soit dans le théâtre, la musique ou la danse, en leur permettant de se produire sur cette belle scène ou d’y séjourner en résidence pour développer de nouvelles créations. Il a aussi su travailler en partenariat avec les acteurs culturels locaux comme le Théâtre Comoedia d’Aubagne, la défunte MJC-L’Escale ou le Festival International du Film d’Aubagne. Dans le même temps, il a fait découvrir au public Pennois des artistes venus d’ailleurs incroyables ! Il part à la retraite cette année, nous le remercions beaucoup de nous permettre d’ouvrir sa dernière saison !

 

Renseignements et réservations : par téléphone au 04 91 24 70 42 ou par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

 

[1] Olivier Bosch : direction musicale, arrangements, guitares et voix
Virginie Bertazzon : violoncelle
Rémi Bosch : violoncelle, guitares et voix
Virginie Robinot : flûtes et voix
Jeanne Rossetti : violoncelle
Samuel Rossetti : clarinette
Sylvain Zackarin : contrebasse

[2] Ivaylo Aleksandrov, Jean-Baptiste Beltra, Romain Bevignani, Christophe Franco-Rogelio, Pierre-Louis Houllier, Léo Normand et Thomas Zeng.

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR