Une candidature de rassemblement


izquierdo intw

Légende photo : Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon et Jean-Philippe Izquierdo, directeur de campagne de Sylvie Pillé-Lesou, samedi lors de la Convention nationale de La France Insoumise à Villejuif. 

La candidate de La France Insoumise Sylvie Pillé-Lesou portera les espoirs de tous les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, lors des élections législatives des 11 et 18 juin. Avec sans doute pour suppléant, un candidat communiste, comme elle vient de le proposer au PCF.

De tous les électeurs de Mélenchon et au-delà, puisque la direction nationale d'Europe Ecologie Les Verts, formation associée à Benoît Hamon à l'élection présidentielle, a fait connaître ce dimanche son soutien officiel à cette proposition.

De retour de la Convention nationale organisée samedi par La France Insoumise à Villejuif, Jean-Philippe Izquierdo, le directeur de campagne de Sylvie Pillé-Lesou, s'en explique pour les lecteurs de Mèfi !

Mèfi! : Avec cette proposition, vous allez donc au-delà de La décision de la Fédération du Pcf, annoncée vendredi, de retirer purement et simplement ses candidats dans la 9ème circonscription ? 

Jean-Philippe Izquierdo : Nous travaillons depuis des semaines pour rassembler le plus largement autour de la candidate de La France Insoumise. Pas pour exercer un quelconque leadership sur la gauche de transformation sociale et écologique, mais pour la faire gagner dans la bataille difficile qui s'annonce. Huit  communes, sur les neuf que compte la circonscription, sont gérées par des municipalités de droite et le 23 avril, au premier tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen est arrivée partout en tête, à l'exception de Cassis et Gémenos. Pour être présents au second tour des législatives, il faudra avoir obtenu au moins 12,5% des électeurs inscrits. La marche est haute, mais unis on peut y arriver en rassemblant  les quelques 16000 voix de Mélenchon.
Face à une dirigeante nationale du FN, face à un politicien libéral qui prétend à un cinquième mandat et associée à un suppléant qui pourrait être Karim Ghendouf, le conseiller municipal communiste de La Ciotat, si le PCF en décide, Sylvie Pillé peut étendre à nos communes le vent nouveau que Mélenchon fait déjà souffler sur Marseille ! 

Mèfi! : Sur le terrain pourtant, les choses ne sont pas aussi évidentes. Mardi, la réunion des communistes de la circonscription n'a pas dégagé de majorité pour cette candidature commune et, le lendemain, lors de l'assemblée générale de La France Insoumise, une partie de la salle a violemment contesté les initiatives unitaires et la légitimité de la direction de campagne.

Jean-Philippe Izquierdo : Il aurait fallu que ces rencontres se déroulent jeudi ou vendredi ! Car, la venue de Jean-Luc Mélenchon mercredi à Marseille lui a permis de réaffirmer la nécessité d'un maximum de candidatures communes dans notre département, malgré l'absence, unanimement regrettée, d'un accord national.
A titre personnel, je me réjouis qu'il ait choisi pour suppléante mon amie Sophie Camard, dirigeante EELV qui conduisait la liste « Pour une région coopérative, sociale, écologique et citoyenne » aux côtés du communiste Jean-Marc Coppola lors des dernières élections régionales.
J'ai eu l'occasion d'apprécier son dynamisme et ses compétences lors des réunions de la direction de campagne auxquelles je participais.
Ce choix de Mélenchon se porte donc, je le dis au passage, sur une candidate, parmi d'autres, qui n'a pas signé la Charte de France Insoumise.

Mèfi! : une pierre dans le jardin de vos détracteurs...

Jean-Philippe Izquierdo : Un simple constat. Pour être constructif, un débat politique doit exposer clairement les désaccords s'ils existent et ne pas les occulter par des mises en cause personnelles, voire des comportements qui interdisent tout échange sérieux.
Qu'au sein de France Insoumise comme au sein du PCF, certains ne veuillent pas entendre parler de rassemblement, sauf sous leur bannière, je le déplore, mais il est légitime d'en débattre. Lors de l'assemblée générale de FI, ce débat auquel tous les Insoumis de la circonscription étaient invités, nous n'avons pas pu l'avoir parce quelques militant(e)s hostiles à cette démarche l'ont délibérément empêché. Il n'en voulaient pas car ils se savaient  en minorité dans cette assemblée, convoquée par la direction nationale de FI et ouverte à toutes les personnes ayant apporté leur soutien à Jean-Luc Mélenchon sur le site JLM2017. Ouverte à tous et pas aux seuls membres des groupes d'appui, aux seuls adhérents, dans une formation où l'on n'adhère ni ne cotise, comme dans un parti politique classique !
De tout cela, nous aurons à reparler après les législatives. Ne nous trompons pas d'adversaires !

Mèfi ! : la page est tournée ?

Jean-Philippe Izquierdo : Jusqu'au 18 juin, nous nous devons nous concentrer sur la victoire possible des idées que nous partageons ! Dans cette circonscription, comme partout en France, chez les militants comme chez les électeurs, la volonté est très largement majoritaire de prolonger aux élections législatives le formidable résultat obtenu il y a moins d'un mois, à la présidentielle.
C'est à eux qu'il faut penser d'abord et c'est dans cet esprit que Sylvie Pillé-Lesou propose que nos partenaires ne soient pas uniquement des soutiens électoraux, mais qu'ils apportent leur originalité, leur différence, dans le rassemblement à construire. Nous ne nous résignons pas à la division et, dès le 19 juin, dans tout le pays, il faudra trouver les chemins des rassemblements futurs. Commençons ici, modestement, ça ne peut qu'aider ailleurs !

Propos recueillis par Dominique Palmi

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR