Cuges : Destrost et sa majorité se ridiculisent !

 

On se souvient que le directeur des services techniques (DST) de la ville de Cuges a fait l’objet d’une mesure de suspension par le maire, quelques mois à peine après son recrutement. Puis d’une procédure disciplinaire visant sa révocation.

Mercredi dernier, le conseil de discipline du centre de gestion n’a retenu aucune charge contre le DST et l’autorise à réintégrer le service municipal. 

Rappel des faits : peu après son recrutement, le DST alerte le maire et ses adjoints de graves dysfonctionnements au sein du service technique, tandis qu’une véritable cabale est montée contre lui par certains agents.

Menacé dans ses fonctions, le DST sollicite la protection fonctionnelle de son employeur. En vain. Pire : suite à une « enquête administrative » interne, le maire procède à la mise à pied du DST et engage une procédure disciplinaire à grands frais avec l’appui d’un cabinet d’avocats. Le maire ne demande rien de moins que la révocation du DST. La révocation est la plus lourde des sanctions susceptibles d’être prononcées contre un fonctionnaire !

Présentée mercredi dernier devant le conseil de discipline du centre départemental de gestion des Bouches-du-Rhône, la procédure de révocation a fait un flop !

Nous sommes en effet en mesure d’annoncer que le DST est sorti totalement blanchi du conseil de discipline, le juge administratif n’ayant retenu aucune faute justifiant une quelconque sanction ! Pas même un avertissement. C’est ce que l’on peut appeler une claque magistrale pour le maire et ses conseillers municipaux.

Alors que s’est-il passé ? Un dossier vide, des témoignages douteux, un maire qui bafouille (ça, c’est pas nouveau) et ne connait pas son dossier (ça non plus). Bref, un plaidoyer pitoyable, Guignol était de retour. Mais il y a pire encore…

Mèfi! a enquêté et il semblerait que les dysfonctionnements au sein des services techniques soient d’une extrême gravité : des disparitions de matériel très fréquentes, voire même de… véhicules, utilisation exotique des cartes de carburant, des bons de commandes qui ont de quoi faire tomber de la chaise un juge, mais manifestement, « l’enquête administrative » du maire a fait silence.

Circulez, "y a rien à voir". Tout comme l’utilisation d’un engin des services techniques par un agent municipal pour faire des travaux pour le compte d’un conseiller municipal qui possède une entreprise de terrassement. Le tout, semble t-il, avec la bénédiction d’un adjoint au maire.

Du lourd on vous dit. On comprend mieux que le maire ait tenté de se débarrasser du DST : trop gênant.

Malgré la gravité des faits, rien ne semble perturber le maire et ses conseillers municipaux qui s’enferment dans un silence… approbateur. Sauf peut-être une action en justice ?

Diego de la Vega

Conseil de quartier au Charrel : c'est pas nous !

http://www.trains-fr.org/sites/default/files/styles/flexslider_full/public/phototheque/dscn1554_le_charrel_terminus.jpg?itok=2DgFbi7F

Ce mardi 21 février avait lieu le conseil de quartier au Charrel. Un conseil de quartier par an comme c'est le cas dans tout Aubagne, pour le Charrel oublié (comme tant d'autres quartiers, me direz-vous !) ça conférait à la soirée une atmosphère particulière, lourde à cause de la trop petite fréquence des réunions.

Lire la suite : Conseil de quartier au Charrel : c'est pas nous !

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • Les gendarmes à la mairie de Cuges +

    Mèfi ! a été le seul média à faire connaitre la désastreuse conclusion du conseil de discipline convoqué à la demande du Maire et de son équipe en vue d’obtenir la révocation du directeur du service technique (DST) de la commune. Lire la suite
  • L’autre côté de l’espoir +

    L’autre côté de l’espoir ¨L’autre côté de l’espoir¨, encore un grand moment de cinéma. Khaled fuit la guerre et ses horreurs, Wikstrom sa femme alcoolique. Le premier est jeune réfugié syrien qui, arrivé en Finlande par hasard, est demandeur d’asile ; le second abandonne son métier de représentant en lingerie et achète un restaurant au Lire la suite
  • Arbres ou caméras : Gazay a choisi +

                                               Aux services techniques de la ville, il existe depuis des années un "monsieur arbres", chargé d'assurer l'entretien de ces végétaux, voire, en cas de maladie incurable, de les remplacer.  Lire la suite
  • France Insoumise organise son premier débat ce jeudi +

    Ce jeudi 23 mars, à 18h, au cercle de l'harmonie, réunion publique de la France Insoumise avec Mehdi Kemoune et Sarah Soilihi. Lire la suite
  • Aubagne vendue à la découpe +

      L'ancien foyer de vie Popineau, situé promenade Pierre Blancard, propriété de l'Association des Paralysés de France, vient d'être vendu à des promoteurs privés pour faire du logement en accession à la propriété. Lire la suite
  • 1