Hollande : mon ennemi c'est... Mélenchon !

François Hollande n'est plus à un reniement près. Il est sorti du silence auquel il s'était engagé. Pour appeler à battre le FN ? Non. Celui qui a du renoncer à se représenter pour éviter la sanction électorale de ses trahisons, a un ennemi prioritaire : Jean-Luc Mélenchon !

« Cette campagne sent mauvais !» Inquiet de la percée de Jean Luc Mélenchon, avec l'ensemble des médias, François Hollande attaque aujourd'hui sur le registre de la peur « Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte ». Quelle outrecuidance ! Il y a cinq ans, au Bourget ceux qui avaient, non pas regardé le tribun mais le contenu du texte « Mon adversaire... c'est le monde de la finance » ont été trahis par le président Hollande qui est revenu sur pratiquement toutes ses promesses de campagne.

Et aujourd'hui on nous agite le danger de la montée du FN pour nous inciter à voter Macron. Mais c'est la déception des promesses non tenues disqualifiant la gauche aux yeux des Français, la dégradation des conditions de vie dont le gouvernement de Hollande est directement responsable qui expliquent cette montée du FN.

«Je considère que la politique a besoin de renouvellement» déclare Hollande. Quel renouvellement peut incarner celui qui fut nommé secrétaire général adjoint au cabinet du Président de la République avant de devenir ministre dans le gouvernement de Manuel Valls. Inspirateur de la loi Macron et de la loi contre les travailleurs dite loi El Khomri,  il ne propose pas une seule mesure sociale dans ses cent premiers jours !  

Alors Hollande «fait confiance à l'intelligence des Français ». Moi aussi et c'est pour ça qu'il voteront pour le candidat de la France Insoumise, seul candidat à proposer de leur redonner réellement le pouvoir et à promouvoir de véritables mesures pour en finir avec les politiques d'austérité. Programme qui on l'aura compris fait peur à tous ces défenseurs du libéralisme débridé et profiteurs sans vergogne.

Sylvie Pillé

Tous contre Mélenchon

FigPanique

L’impressionnante percée dans les sondages de Jean-Luc Mélenchon avec la perspective d’une qualification pour le second tour suscite depuis lundi une avalanche de réactions outrancières, de nouvelles déformées… Adversaires politiques, médias, rumeurs… Tout est bon pour décrédibiliser le candidat de la France Insoumise. Désenfumage obligatoire !

Lire la suite : Tous contre Mélenchon

Mélenchon sur le Vieux port : le journal La Provence entre mensonge et manipulation

Dimanche 9 avril, la foule a envahi la Canebière et le Vieux Port pour accompagner Jean-Luc Mélenchon dans son ode à la Paix. Toute la presse nationale, quelquefois avec beaucoup de crispations, a salué l'immense succès de ce rassemblement et la superbe prestation du "candidat de la Paix". Seule La Provence, journal racheté par Bernard Tapie, grâce à l'argent public reçu après l'arbitrage dans l'affaire du Crédit Lyonnais et qui a valu à Christine Lagarde, ministre de l'économie, une condamnation pénale avec dispense de peine, fait exception.

Lire la suite : Mélenchon sur le Vieux port : le journal La Provence entre mensonge et manipulation

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Conseil municipal de Cuges : Le Roi est nu +

    Fait rarissime qui traduit à lui tout seul la déliquescence de la majorité de Bernard Destrost, maire de Cuges les pins, le conseil municipal de lundi 26 juin a du être reporté faute de quorum. Seuls 12 élus de la majorité (sur 20) étaient présents, le quorum étant de 14 Lire la suite
  • Conseil de territoire inutile: la preuve ! +

    Depuis le 1er janvier 2016, le gouvernement Hollande/Valls avec l'accord du maire de Marseille, a supprimé  6 communautés d'agglomération du département des Bouches du Rhône (ici, la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile) pour créer une "monstropole", de 92 communes, 3173 km² et 1,83 millions d'habitants. Lire la suite
  • Les femmes et le philosophe +

    Cette semaine, Raphaël Enthoven, philosophe de son état, et accessoirement chroniqueur tous les matins sur Europe 1 dans la matinale, a abordé le "phénomène" du manspreading. Pour rappel, il s'agit de l'action d'écarter ses jambes dans les transports en commun de sorte que l'on occupe plus que son propre siège Lire la suite
  • L'intersyndicale et les élus d'opposition +

    Les élus du groupe « Aubagne alternative citoyenne et écologiste » ont rencontré l’intersyndicale de l’hôpital vendredi soir. L’échange a permis de revenir sur la déclaration éloquente et étayée de l’intersyndicale après son rendez-vous avec l’ARS (voir notre article). Ils et elles en retiennent le mépris, on les comprend ! La discussion a Lire la suite
  • Du théâtre avant toute chose +

    Depuis 2009, l'atelier théâtre Zone&Cie explore les multiples facettes du théâtre contemporain en s'attaquant chaque année à une oeuvre exigeante de ce répertoire avec beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. On se souvient entre autres du travail original et inventif que la troupe et son metteur en scène ont réalisé par le passé sur "Jardinage humain" Lire la suite
  • Témoignage d'un salarié de la SPL "L'eau des Collines" +

    Après notre article sur les nouvelles plaques pour "L'eau des Collines", nous avons reçu ce témoignage d'un salarié qui vient de quitter cette Société Publique Locale qui n'a plus de "publique" que le nom.  Lire la suite
  • Centre ville : tout ça pour ça ? +

    En novembre 2016, dans un grand show à l'Espace des Libertés, devant un parterre choisi de 400 personnes, le maire d'Aubagne expliquait que "l'année 2017 allait être une année de grands travaux... que le centre ville serait bouleversé pour enchanter le monde... qu'Aix et Cassis nous envieraient...". Lire la suite
  • 1