Cuges : Destrost et sa majorité se ridiculisent !

 

On se souvient que le directeur des services techniques (DST) de la ville de Cuges a fait l’objet d’une mesure de suspension par le maire, quelques mois à peine après son recrutement. Puis d’une procédure disciplinaire visant sa révocation.

Mercredi dernier, le conseil de discipline du centre de gestion n’a retenu aucune charge contre le DST et l’autorise à réintégrer le service municipal. 

Rappel des faits : peu après son recrutement, le DST alerte le maire et ses adjoints de graves dysfonctionnements au sein du service technique, tandis qu’une véritable cabale est montée contre lui par certains agents.

Menacé dans ses fonctions, le DST sollicite la protection fonctionnelle de son employeur. En vain. Pire : suite à une « enquête administrative » interne, le maire procède à la mise à pied du DST et engage une procédure disciplinaire à grands frais avec l’appui d’un cabinet d’avocats. Le maire ne demande rien de moins que la révocation du DST. La révocation est la plus lourde des sanctions susceptibles d’être prononcées contre un fonctionnaire !

Présentée mercredi dernier devant le conseil de discipline du centre départemental de gestion des Bouches-du-Rhône, la procédure de révocation a fait un flop !

Nous sommes en effet en mesure d’annoncer que le DST est sorti totalement blanchi du conseil de discipline, le juge administratif n’ayant retenu aucune faute justifiant une quelconque sanction ! Pas même un avertissement. C’est ce que l’on peut appeler une claque magistrale pour le maire et ses conseillers municipaux.

Alors que s’est-il passé ? Un dossier vide, des témoignages douteux, un maire qui bafouille (ça, c’est pas nouveau) et ne connait pas son dossier (ça non plus). Bref, un plaidoyer pitoyable, Guignol était de retour. Mais il y a pire encore…

Mèfi! a enquêté et il semblerait que les dysfonctionnements au sein des services techniques soient d’une extrême gravité : des disparitions de matériel très fréquentes, voire même de… véhicules, utilisation exotique des cartes de carburant, des bons de commandes qui ont de quoi faire tomber de la chaise un juge, mais manifestement, « l’enquête administrative » du maire a fait silence.

Circulez, "y a rien à voir". Tout comme l’utilisation d’un engin des services techniques par un agent municipal pour faire des travaux pour le compte d’un conseiller municipal qui possède une entreprise de terrassement. Le tout, semble t-il, avec la bénédiction d’un adjoint au maire.

Du lourd on vous dit. On comprend mieux que le maire ait tenté de se débarrasser du DST : trop gênant.

Malgré la gravité des faits, rien ne semble perturber le maire et ses conseillers municipaux qui s’enferment dans un silence… approbateur. Sauf peut-être une action en justice ?

Diego de la Vega

Deflessellesgate ?

http://www.bernarddeflesselles.com/wp-content/uploads/2016/02/Fil.jpg

Depuis les accusations d'un possible emploi fictif pour Pénélope Fillon, employée par son mari pendant plusieurs années pour des salaires mensuels très élevés, une enquête de 2014 nous apprend qu'au moins 115 députés (sur 577) ont salarié un membre de leur famille.

Lire la suite : Deflessellesgate ?

Conseil de quartier au Charrel : c'est pas nous !

http://www.trains-fr.org/sites/default/files/styles/flexslider_full/public/phototheque/dscn1554_le_charrel_terminus.jpg?itok=2DgFbi7F

Ce mardi 21 février avait lieu le conseil de quartier au Charrel. Un conseil de quartier par an comme c'est le cas dans tout Aubagne, pour le Charrel oublié (comme tant d'autres quartiers, me direz-vous !) ça conférait à la soirée une atmosphère particulière, lourde à cause de la trop petite fréquence des réunions.

Lire la suite : Conseil de quartier au Charrel : c'est pas nous !

Cuges : le service public municipal au bord de l'implosion

cuges cgt

Fausses promesses, intimidations, chantage à l’emploi, harcèlement du personnel, dégradation du service public municipal : le syndicat CGT des Territoriaux de Cuges dénonce dans un tract les méthodes du maire et de son équipe et alerte la population sur un abandon progressif du service public au bénéfice d’entreprises privées.

Lire la suite : Cuges : le service public municipal au bord de l'implosion

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • On va regretter Caroline +

    Depuis le 1er janvier, la ville d'Aubagne a une nouvelle directrice des ressources humaines (DRH). Bien sûr elle vient de Marseille, avec un gros salaire, comme tous les cadres que recrute Gazay depuis 3 ans. Lire la suite
  • Le 66, c’est le Restaurant du Parc !! +

    Le 66, c’est le Restaurant du Parc !! Un rappel mythique de la grande route américaine, pour ce restaurant niché dans les tendres vallonnements du Parc Jean Moulin. Un décor idyllique. Des enfants qui jouent au loin, des amateurs de Taï chi qui font tout ce qu’ils peuvent pour réunir le ciel et la terre dans un écrin Lire la suite
  • Présidentielle : réflexions pour Aubagne. +

    Dimanche 23 avril, les électeurs ont décidé de qualifier pour la finale présidentielle Macron (24,01%) et Le Pen (21,30%). Fillon occupe la 3ème place (20,01%) devant Mélenchon (19,58%). Lire la suite
  • 1er Mai : c'est la fête au Cercle de l'Harmonie +

    Lundi 1er Mai 2017 sera l'occasion pour le Cercle de l'Harmonie et les organisations de la Bourse du Travail d'organiser une grande journée festive et culturelle géante. Lire la suite
  • Les promoteurs immobiliers achètent Aubagne +

    Les locaux de l'ex-foyer de vie Popineau, situés avenue Pierre Blancard, ont été vendus. On connaît maintenant les nouveaux propriétaires, il s'agit de Nexity, un géant de la promotion immobilière. Lire la suite
  • L'AFC rate le coche et le RCA s'approche de la qualification en 16ème de finale +

    A Nancy, l'OM de Rudi Garcia n'a pu faire que match nul (0 à 0). Une première mi-temps en dilettante, la deuxième sans aucune capacité offensive. Payet qui, compte tenu de son faible salaire (à peine 500 fois le SMIC), n' a joué que deux ou trois minutes et les Lire la suite
  • La gauche ciotadenne se mobilise pour Mélenchon +

    Vous l'aurez compris, Mèfi! a pris parti pour Mélenchon. Il est ainsi devenu l'un des portes-voix des soutiens du candidat de la France Insoumise. Aujourd'hui, nous relayons l'appel à voter Mélenchon de Rosy Sanna, maire honoraire de La Ciotat, Sylvia Bonifay et Karim Ghendouf, conseiller municipal de La Ciotat. Lire la suite
  • 1