Même Muselier se moque du Val'Tram

Vendredi 16 février, Muselier, président du Conseil régional, organisait une grande cérémonie devant la presse en présence du maire de Marseille et des 6 président.e.s des territoires de la métropole Aix-Marseille-Provence. C'était l'occasion de faire connaître les subventions "offertes" par la Région à la Métropole. Nous y étions.

Parmi de nombreux autres projets (88), le président du Conseil Régional a fait savoir qu'il avait prévu un investissement de ... un million d'euro pour le Val'Tram pour un montant total prévisionnel de travaux de ... 150 millions d'euros. Et cette somme sera versée sur 3 ans ! Quand on sait que ce projet, s'il voit le jour, terminera avec un coût réel de plus 200 millions, on frise l'annonce ridicule de la part de l'institution régionale.

Mais on a appris par ailleurs que Gaudin n'avait pas donné son feu vert au Val'Tram à la présidente du territoire dans une réunion qui avait eu lieu le matin même. Barthélémy faisait savoir qu'on ne pouvait pas annoncer "une décision favorable" (sans doute une façon politicienne de confirmer un refus) et "que la situation économique de la métropole est très difficile".

Muselier a d'ailleurs confirmé en interrogeant le maire d'Aubagne : "Si vous souhaitez réorienter les crédits, je suis à votre écoute".

Jusqu'à la réponse définitive de Jean Claude Gaudin, les maires concernés (sauf Gazay) vont croiser les doigts et prier Saint Gaudin.

Même soir et matin, on peut douter que cela suffise.

Antoine Monticellu

Le conseil départemental réduit son aide à l'épicerie sociale

Dans sa séance du 9 février 2018, la commission permanente du Conseil Départemental a décidé de réduire d'un tiers la subvention pour l'épicerie sociale d'Aubagne (12 000€ en 2017; 8 000€ en 2018).

Cette "épicerie sociale", dénommée à sa naissance "L'atelier de Mai", a été ouverte le 14 octobre 2010. Les initiateurs de cet espace, à l'époque, précisaient qu'elle était destinée aux personnes les plus démunies et n'ayant pas les ressources suffisantes pour faire face aux dépenses alimentaires dans le circuit commercial traditionnel.

Libre et solidaire, elle avait vocation à s'appuyer sur l'agriculture locale et à respecter l'éthique du commerce équitable.

"Démunies, ressources insuffisantes, éthique, solidaire", des mots insupportables pour Gérard Gazay qui après avoir réduit les subventions municipales et déménagé les locaux dans un espace confidentiel, a approuvé (suscité devrait-on dire) la réduction de l'aide du Conseil Départemental.

Demain, avec des financements réduits, on viendra nous expliquer que les objectifs ne sont pas atteints, et on réduira encore l'activité jusqu'à la disparition totale de l'épicerie sociale.

Si vous souhaitez obtenir l'intervention du maire d'Aubagne, ne lui parlez pas de culture ou de solidarité, mais plutôt de grands promoteurs privés.

Antoine Monticellu

Des nouvelles des maires

perottino coulomb sale

Dès avril 2014, après le changement de majorité à la communauté d'Agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile, quelques maires qui étaient partie prenante de l'ancienne direction se sont empressés de dire tout le mal qu'ils pensaient des politiques menées antérieurement. La question du Valtram nous donne l'occasion de faire un point sur leurs parcours.

Lire la suite : Des nouvelles des maires

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • On nous refait le coup de l'aménagement du Centre Ville +

    Mercredi 18 avril, le maire avait invité toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à l'Espace des Libertés pour présenter "le projet de ville" et plus précisément "le Centre Ville sous un nouveau jour". On recommençait pour la énième fois le grand show d'octobre 2016 où on nous avait présenté Lire la suite
  • Surloyer : 13Habitat menace d'expulsion ! +

    Mèfi a déjà informé de la décision de 13Habitat de faire payer aux locataires concernés (environ 15% des locataires) quatre mois de surloyer supplémentaire en 2018 (16 mois au lieu de 12). Des locataires se sont organisés et une action en justice se met en place. Lire la suite
  • Les dossiers de Mèfi : un train de scandales +

    Les transports et la mobilité sont des éléments primordiaux de notre quotidien. Alors que les modes de transport doux devraient être priorisés, alors que les transports en commun devraient nous faciliter la vie, ils sont facteurs de pollution, de perte de temps, de stress. Ils sont au cœur de l'actualité Lire la suite
  • Heureusement, il y a le Rugby Club Aubagnais +

    En Ligue 1, Lyon en battant Amiens (3 à 0) conforte sa place sur le podium. L'OM, non sans mal, a battu Troyes (2 à 3) et reste en course pour la troisième place. Pour le reste, l'équipe du Qatar est championne de France à 5 journées de la fin. Lire la suite
  • Audacieux : une œuvre de Walter Bunkerkiosk en coeur de ville +

    Très sincèrement le bâtiment de l'Espace des libertés signé des architectes Mathieu Poitevin et Pascal Reynaud fait pâle figure avec, à proximité et dans le même alignement urbain, l'oeuvre non encore titrée de l'artiste plasticien allemand Walter Bunkerkiosk (voir notre photo) qui est venu dans la semaine poser le dernier Lire la suite
  • Archives de la MJC : tous les patrimoines ne se valent pas +

    Vingt mètres cubes de documents administratifs et de communication, affiches, programmes, photos... stockés dans un container. Du matériel technique, du mobilier… déposés dans un hangar. Sur un terrain protégé, au milieu de nulle part, dans une zone d'activité de la commune de Vitrolles. Autant de biens qui devaient, dans le Lire la suite
  • Tout le monde debout +

    Tout le monde debout, pour la première fois, Franck Dubosc réalisateur, une comédie réussie ! On pouvait craindre le pire, Jocelyn, la cinquantaine, dragueur, homme d’affaires (il vend des chaussures de sport) se fait passer, involontairement, pour un handicapé sur fauteuil, afin de séduire une jeune femme. Et le pire n’est Lire la suite
  • 1