Gazay et Barthélémy : éloges de la métropole marseillaise


gaudin barthelemy 2

Avant leurs élections aux commandes de la ville d'Aubagne, Gérard Gazay et Sylvia Barthélémy faisaient mine de s'opposer à la création de la métropole de Marseille. Après leurs élections, le discours était plus nuancé, "réaliste" disaient-il/elle. Aujourd'hui les masques sont tombés, deux événements montrent qu'aujourd'hui la Métropole est devenue leur sauveur suprême.

La Métropole Aix-Marseille-Provence a vu le jour le 1er janvier 2016, même si quelques procédures juridiques ont retardé sa mise en place réelle.

Elle est constituée de 92 communes sur 3 173 km² avec plus de 1,8 million d'habitants. Le conseil métropolitain comprend 240 membres dont 5 Aubagnaises et Aubagnais, soit 2% de ses membres. Dans les faits, c'est Marseille qui a quasiment tous les pouvoirs. Le Président est Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, le Directeur Général des Services est celui de Marseille. Sur les 11 directeurs adjoints, 6 viennent de l'administration marseillaise.

Cela n'empêche pas le maire d'Aubagne et la présidente du territoire de vanter les mérites d'une institution qui décide depuis Marseille ce qui est bon pour Aubagne.

Les marques "d'affection" de Gazay pour la métropole marseillaise avaient, déjà depuis 3 ans, été notables : tous ses cadres viennent de Marseille (du directeur général des services — à 9000€ mensuel — au directeur des services techniques), la Soleam (Société Locale d'Aménagement de l'Aire Métropolitaine ex-société d'aménagement de Marseille) est chargée de tous les futurs projets d'Aubagne, l'AGAM (Agence d'Urbanisme de l'Agglomération Marseillaise) a construit le Plan Local d'Urbanisme de notre commune, ce sont les grands groupes de la construction de Marseille qui viennent bétonner les zones naturelles ici.

Mais, le 19 janvier, lors de "sa" cérémonie de vœux, le maire d'Aubagne a franchi un nouveau pas. Après avoir affirmé que "la métropole fonctionnait bien", il a demandé à la salle, de façon appuyée et insistante, d'applaudir le maire de Marseille. Les présents, pourtant acquis au maire d'Aubagne, ont eu du mal à suivre. Les applaudissements ont été particulièrement timides et brefs, même si Gazay avait stoppé son intervention pour laisser la place aux acclamations qu'il aurait souhaitées.

Pour Sylvia Barthélémy, on se souvient qu'elle avait anticipé la décision de création de la métropole de Marseille, en précipitant l'ex-communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile dans les bras de Gaudin.

Elle vient de confirmer son enthousiasme dans une interview sur commande qu'elle a donnée à La Provence le 23 janvier. Elle y affirme, en parlant de la métropole : "Elle a l'avantage d'avoir ouvert les fenêtres et apporté de l'oxygène !".

Les fenêtres et l'oxygène, c'est la perte d'autonomie du territoire, le transfert des compétences essentielles de la commune d'Aubagne vers la métropole (en fait vers Marseille), c'est le fait d'avoir imposé la norme marseillaise en matière de propreté, de voirie, de proximité, etc, pour Aubagne ? C'est, comme l'a dit le maire de Roquevaire, permis à "l'ombre de la Bonne Mère d'envahir le Garlaban" ?

Dans son programme de campagne (brochure N°3 page 11), Gazay avait promis : "La Métropole c'est toujours NON".

Un engagement de plus qui n'aura pas été tenu.

Bob Acad

 

 

 

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Martine fait son bilan +

    Mercredi 23 mai, à l'Espace des Libertés, la Présidente du Conseil Départemental présentait son bilan après 3 ans de mandat à la population de ce que la droite appelle "le bloc de l'est", soit près de 200 000 habitants. Lire la suite
  • Dossier Transport : baromètre des villes cyclables, Aubagne en queue de peloton ! +

    « Très défavorable », c’est résumé en deux mots le résultat du dernier baromètre des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) pour qualifier “le climat vélo” à Aubagne. À ce commentaire pas franchement élogieux est associée la note G. Inutile de chercher plus bas, cela n’existe pas Lire la suite
  • En Guerre +

    Perrin Industrie, 1100 ouvriers qui ont cru à la parole du patron et se sont engagés à fond pendant deux ans pour sauver la boite, l’entreprise a relevé la tête mais la loi du marché décide, l’entreprise va fermer et dans une région sinistrée, les travailleurs se trouveront à la Lire la suite
  • La métropole va encore réduire son budget de 60 millions d'euros +

    Le conseil de métropole réuni vendredi 18 mai a entériné la décision de réduire le budget 2018, déjà exsangue, de 60 millions d'euros supplémentaires. Lire la suite
  • Victoire difficile pour le RCA, nouvelle défaite pour l'AFC +

    En ligue 1, le PSG est champion de France, à la surprise générale. Monaco termine à la deuxième place et c'est finalement Lyon qui occupe la troisième marche du podium avec un point d'avance sur l'OM. Rennes et Bordeaux sont qualifiés, avec l'OM, pour la Ligue Europa. Troyes et Metz Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le Collectif réanime +

    Mardi 15 mai, en salle des mariages de la ville de Roquevaire, une belle union a eu lieu pour la défense de la réanimation de l'Hôpital d'Aubagne. Celle du collectif des citoyens et du collectif des médecins avec le collectif des maires du territoire, et même au delà. Lire la suite
  • Place aux compagnies... et autres actions culturelles authentiques +

    Six cents compagnies de théâtre sont recensées par l'Arcade (L'agence des arts du spectacle en région paca) qui toutes, avec des niveaux de reconnaissance différents, recherchent des moyens de production (subvention, coproduction, auto-production partenariat...) afin de faire démarrer leurs projets de création. Très peu aujourd'hui parviennent à obtenir les moyens Lire la suite
  • 1