Conseil municipal : Schipani, 100% hors-sujet !


schipani votez pour moi 

Les interventions de Giovanni Schipani lors des conseils municipaux ne passent jamais inaperçues. On les attend comme une récréation au milieu du ballet des interventions. Un moment comique sans rature.

Le verbe haut bien calibré, fleuri inévitablement d'attaques enrobées d'insinuations racoleuses ; il fait son petit effet auprès de la bonne droite bien gentiment assise sur les chaises dans l'auditoire.

Mais, assez souvent, Schipani est hors-sujet. Le voila donc, ce soir là, embarqué dans son inévitable litanie emberlificotée de ses formules habituelles : « Si vous me le permettez Monsieur le Maire », « Je vous remercie Monsieur le premier adjoint », « Comme le dit ma collègue "une telle"... »…

Et vas-y que je t'en repasse des couches histoire de consolider la reconnaissance des « patrons » à son égard.

Il a donc tenté de nous expliquer, naïvement, que contrairement aux remarques de Magali Giovannangeli au sujet du budget qui ne profite qu'aux 10 % de la population Aubagnaise la plus aisée, celui-ci prenait largement en compte les intérêts de la majorité de celle-ci.

Et vous savez pourquoi, selon Giovanni, le budget est représentatif d'une action municipale qui s'adresse au plus grand nombre ? Et bien parce que, dans les quartiers, il y a eu cette année des « Initiatives ». Il aurait avancé le chiffre de 120 et quelques « 80 associations » concernées par celles-ci. « D'ailleurs, Mme Giovannangeli si vous participiez aux conseils de quartier... »

Je pense que l'on pourrait conseiller à Schipani d'aller plus loin dans la comptabilité du nombre de citoyens de la ville concernés par les réalisations municipales. Par exemple, il pourrait additionner le nombre de ceux qui empruntent les passages piétons dans les rues de la ville ou qui jettent un coup d'oeil à l'horloge en passant en voiture ou encore au panneau lumineux d'information sur le Cours Foch...

Techniquement, avec l'aide de la vidéo-surveillance, ce décompte pourrait se faire assez facilement et Schipani nous démontrer ainsi, qu'elle (la politique municipale) est soucieuse des intérêts de 100 % des Aubagnais.

Robin des Aires

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Gazay rate sa cérémonie de voeux +

    Le vendredi 19 janvier, à l'Espace des Libertés, le maire d'Aubagne avait invité la population aubagnaise à le rejoindre à l'occasion de "sa" cérémonie des vœux. Lire la suite
  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • 1