Budget 2018 : pire qu'en 2017


arracheur de dent

Au conseil municipal du mercredi 13 décembre (ouf, ce n'était pas un vendredi !), les élu.e.s de l'équipe à Gazay ont voté le budget de l'année 2018 de la commune d'Aubagne. Le document budgétaire présenté aux élu.e.s comprend quelques "perles" que Mèfi vous fait découvrir.

Dans le domaine sportif, il est écrit : "En matière de sport, la commune rénove, réhabilite, améliore les installations sportives".

Or le budget pour l'entretien des installations sportives était de 1,241 million d'euros en 2017. Il sera de 630 000 € en 2018, soit - 49,2% !

Celui des écoles, déjà très réduit, était de 450 252€, il sera de 400 000€, soit - 11,16%. A noter que le budget d'investissement des bâtiments scolaires est toujours plus petit que tous les autres.

Le document affirme cependant : "Le BP 2018 prévoit la poursuite des travaux de rénovation et de réaménagement des écoles et des crèches dans le cadre du Plan Rénovation Ecole".

La note d'humour la plus relevée est écrite dans le domaine culturel : "En matière de culture, axe important de la politique municipale (NDLR: vous avez bien lu !), sont prévus d'importants travaux..." et on nous annonce avec emphase "le parvis des Aires Saint Michel et le parvis des Pénitents Noirs", il est vrai qu'on y rajoute "...et divers travaux de "rafraîchissement" du théâtre Comoedia".

De quoi révolutionner le monde de l'Art et de la Culture !

Pour les travaux d'aménagement du centre ville et les travaux de proximité dans les quartiers, l'ambition est de la même nature, on nous affirme "Pour les quartiers, "Objectif Aubagne" concernera toute la commune".

Sauf que les financements prévus pour l'aménagement du centre ville diminue de 12,42% (et pourtant on se souvient que les seuls travaux de 2017 ont concerné 200 mètres de pavés entre Rastègue et Martinot) et ceux prévus pour la proximité dans les quartiers diminuent, eux, de 24,35%.

La conclusion pourrait nous faire rêver : "Après une gestion rigoureuse des dépenses, cela nous permet d'afficher une politique d'investissement plus dynamique. La commune peut engager chaque année d'avantage d'investissements pour la réalisation des projets municipaux".

Pinocchio ! Les chiffres disent le contraire !

L'an dernier, au moment du vote du budget 2017, Gazay s'était exclamé avec la conviction d'un arracheur de dents : "2017 sera l'année des Grands Travaux !".

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • On nous refait le coup de l'aménagement du Centre Ville +

    Mercredi 18 avril, le maire avait invité toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à l'Espace des Libertés pour présenter "le projet de ville" et plus précisément "le Centre Ville sous un nouveau jour". On recommençait pour la énième fois le grand show d'octobre 2016 où on nous avait présenté Lire la suite
  • Surloyer : 13Habitat menace d'expulsion ! +

    Mèfi a déjà informé de la décision de 13Habitat de faire payer aux locataires concernés (environ 15% des locataires) quatre mois de surloyer supplémentaire en 2018 (16 mois au lieu de 12). Des locataires se sont organisés et une action en justice se met en place. Lire la suite
  • Les dossiers de Mèfi : un train de scandales +

    Les transports et la mobilité sont des éléments primordiaux de notre quotidien. Alors que les modes de transport doux devraient être priorisés, alors que les transports en commun devraient nous faciliter la vie, ils sont facteurs de pollution, de perte de temps, de stress. Ils sont au cœur de l'actualité Lire la suite
  • Heureusement, il y a le Rugby Club Aubagnais +

    En Ligue 1, Lyon en battant Amiens (3 à 0) conforte sa place sur le podium. L'OM, non sans mal, a battu Troyes (2 à 3) et reste en course pour la troisième place. Pour le reste, l'équipe du Qatar est championne de France à 5 journées de la fin. Lire la suite
  • Audacieux : une œuvre de Walter Bunkerkiosk en coeur de ville +

    Très sincèrement le bâtiment de l'Espace des libertés signé des architectes Mathieu Poitevin et Pascal Reynaud fait pâle figure avec, à proximité et dans le même alignement urbain, l'oeuvre non encore titrée de l'artiste plasticien allemand Walter Bunkerkiosk (voir notre photo) qui est venu dans la semaine poser le dernier Lire la suite
  • Archives de la MJC : tous les patrimoines ne se valent pas +

    Vingt mètres cubes de documents administratifs et de communication, affiches, programmes, photos... stockés dans un container. Du matériel technique, du mobilier… déposés dans un hangar. Sur un terrain protégé, au milieu de nulle part, dans une zone d'activité de la commune de Vitrolles. Autant de biens qui devaient, dans le Lire la suite
  • Tout le monde debout +

    Tout le monde debout, pour la première fois, Franck Dubosc réalisateur, une comédie réussie ! On pouvait craindre le pire, Jocelyn, la cinquantaine, dragueur, homme d’affaires (il vend des chaussures de sport) se fait passer, involontairement, pour un handicapé sur fauteuil, afin de séduire une jeune femme. Et le pire n’est Lire la suite
  • 1