Convention Nationale de La France Insoumise : et alors ?


Convention France Insoumise

Après la participation de plusieurs de leurs membres (5) à la convention nationale de La France Insoumise, l'Association des Insoumis d'Ici et d'Ailleurs nous a fait parvenir le communiqué suivant que nous portons à la connaissance de nos lectrices et de nos lecteurs :

"Les 25 et 26 novembre, s'est tenue la convention de La France Insoumise. Elle nous semble être une réussite sur le plan politique, organisationnel et militant.

Politique : la ligne a surtout été donnée au travers du discours de Jean-Luc Mélenchon mais correspond bien aux attentes, à la fois lucide et combatif, assumant clairement le rôle de 1er opposant à Macron, tourné vers les catégories populaires, illustrant par rapport aux questions d'actualité les priorités sociales et écologiques, défendant de façon convaincante la rupture de la FI, invitant à dépasser le clivage entre le syndical et le politique.

Logiquement, est annoncée une liste FI et/ou Europe insoumise pour les élections européennes. 

Militant : la présence de 1500 délégués tirés au sort, ou venus des espaces du mouvement, confirme l'existence d'une base militante réelle et assez diverse sur le plan générationnel, social et politique. Il est tout à l'honneur du mouvement de tenir bon sur la mixité à tous les niveaux.

Par contre, il n'est pas certain que les délégués aient trouvé leur compte dans un déroulement qui tenait plus d'un show réussi et du jeu de rôle assez artificiel que d'un cadre permettant une réflexion et une implication effective.

Nous ressortons avec 3 campagnes qui peuvent être tout à fait mobilisatrices et fédératrices, qui fixent un horizon et un contenu politique bien en phase avec des questions qui révoltent et auxquelles nous sommes à mêmes d'apporter des réponses, même si nous pouvons être plus convaincus par le potentiel de politisation de ces campagnes que par la déclinaison proposée de l'auto-organisation dans sa version "Alinsky" présentée comme une panacée. La nouvelle charte des groupes d'action validée (plébiscitée) par 93 pour cent des insoumis ayant pris part au vote (environ 20000 votants) valide des avancées notoires en terme d'organisation. 

Tout d'abord, le nombre de personnes par Groupe d'Action passe de 12 à 15 actifs (ce qui signifie en réalité plusieurs dizaines), mais surtout elle valide la structuration des insoumis en association.

De fait, l'initiative prise sur notre territoire il y a plusieurs mois par des personnes issues de différents Groupes d'Action d'Aubagne, Cuges , Gémenos , Carnoux, La Ciotat, Ceyreste était la forme nécessaire à la poursuite du développement des propositions issues de l'avenir en commun ...

Le regroupement d'insoumis.es, adhérent.e.s ou non de Groupe d'Action au sein d'une structure plus large et, de fait, beaucoup plus porteuse en terme de visibilité, de potentiel "administratif" (location salle, rencontres avec des élu.e.s, militants et politiques), était, bien sûr, une nécessité aujourd'hui actée au niveau national ...

Les associations, les groupes d’action locaux ou thématiques pourront donc agir en toute indépendance mais en cohérence autour du programme.

Nous nous félicitons donc que notre "Assemblée d'Insoumis d'Ici et d'Ailleurs" comme des dizaines d’autres associations d’insoumis partout en France , soit aujourd'hui une représentation officielle de La France Insoumise. Cette association est bien sûr ouverte à toutes celles et tous ceux qui sont désireux.ses de porter localement les valeurs et propositions de l'Avenir en Commun."

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : maternité et accouchement +

    Suite à l'article paru dans La Provence le vendredi 15 décembre écrit sur la base d'un communiqué de l'Agence Régionale de Santé PACA qui annonce le regroupement des maternités de l'Hôpital et de La Casamance vers l'établissement public dès le mois de mars 2018, nous avons reçu le communiqué suivant Lire la suite
  • Aubagne dans un trou noir ! +

      Après un hommage rendu à Jacques Athias, ancien conseiller municipal d’Aubagne décédé la veille, le conseil municipal de mercredi 13 décembre a examiné l’ordre du jour essentiellement constitué de délibérations budgétaires. Lire la suite
  • Quartiers d'Aubagne #7 - Espillières : noir c'est noir, gris c'est gris +

    Non, ce n'est pas un hommage de plus à Johnny Hallyday (qui les mérite tous), ni même de la Météo mais bien du quartier des Espillières dans lequel je vis. Autrefois animé par un CIQ que ses habitants ont délaissé, est-ce encore aujourd'hui un quartier ? Lire la suite
  • Barthélémy vote contre Gaudin +

      Jeudi 14 décembre, en marge du vote du budget 2018, le conseil métropolitain devait se prononcer sur une délibération concernant les conditions de travail des 7400 agents de la métropole Aix-Marseille Provence. Lire la suite
  • Budget 2018 en déficit ? +

    Le conseil municipal du 13 décembre a débattu du budget 2018. Les élus de l'équipe Gazay l'ont voté. Nous avons relevé quelques points qui pourraient soulever la question de l'équilibre de ce budget. Lire la suite
  • Budget 2018 : pire qu'en 2017 +

    Au conseil municipal du mercredi 13 décembre (ouf, ce n'était pas un vendredi !), les élu.e.s de l'équipe à Gazay ont voté le budget de l'année 2018 de la commune d'Aubagne. Le document budgétaire présenté aux élu.e.s comprend quelques "perles" que Mèfi vous fait découvrir. Lire la suite
  • Le naufrage de Barthélémy +

    Le Conseil de territoire fut bref mais instructif ce lundi soir au centre de congrès Agora. Des salariés de Gemalto et des agents territoriaux venus se faire entendre (en vain ?), les élus de la majorité majoritairement absents… La déconfiture de la politique de Barthélémy/Gazay a éclaté au grand jour. Lire la suite
  • 1