Impôts locaux : l'arnaque du maire


Au prochain conseil municipal du 14 novembre, il est prévu le vote d'un rapport sur les orientations budgétaires 2018. Dans le document obligatoire mis à disposition à cet effet, il est écrit concernant les impôts locaux : "Grâce aux décisions prises par la municipalité, les taux communaux seront identiques à ceux votés en 2017 et restent donc inchangés depuis 2013". Cela laisse penser que les impôts ne vont pas augmenter. Ce qui est faux !

En effet, si les taux restent inchangés, "l'abattement à la base" passe de 15% à 5% ce qui correspond à une hausse moyenne de 10%.

Or, Gazay n'avait pas promis de conserver les taux (dans le document il est écrit : "respecter les engagements politiques, à savoir non augmentation des taux des taxes communales") mais de diminuer le montant des impôts (un mensonge de plus). Les documents de campagne étaient sans ambiguïté : "Diminuer les impôts locaux chaque année avec l'objectif d'atteindre une baisse de 15% sur la mandature"(encore un engagement qui ne sera pas tenu !)

Comme l'écrivait le quotidien Le Parisien / Aujourd'hui en France en novembre 2016 : "Les candidats promettaient pendant la campagne des élections municipales de 2014, de ne pas toucher aux taux communaux. Devenus maire, ils ont tenu leur promesse : les taux n'ont effectivement pas bougé. En revanche, les impôts, eux, ont subi une sacré augmentation ! ... Il a suffi aux maires de limiter, voire de supprimer, les avantages procurés par les "abattements" qui normalement allègent la fiscalité".

Avec une seule mesure, la taxe d'habitation va augmenter en un an de 10% (rappel entre 2008 et 2014, les taux communaux ont augmenté de 6,9%).

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • L'art de distiller du poison +

    A la lecture d'un journal local le Samedi 6 Janvier 2018, un article signé du correspondant Aubagnais m'a mis mal à l'aise. Lire la suite
  • 1