Engagements non tenus : pour l'économie aussi


bilan gazay 05

Depuis dimanche, chaque jour, nous passons au crible du détecteur de mensonges le dossier intitulé par la ville "Engagements pris, engagements tenus" que nous avons reçu dans nos boîtes aux lettres et qui aurait dû s'appeler "Engagements : pas pris donc pas tenus". Aujourd'hui : l'économie.

C'est une des parties les plus courtes : 4 pages sur les 68 de la brochure, dont deux de photos. Il n'y avait sans doute pas grand chose à dire et beaucoup à cacher.

On commence par nous faire une très longue liste des initiatives (Soirées, Nocturnes, Trophées, Rencontres, Forums...) où on se congratule entre "gens biens", les patrons et les élus (en général, seulement les élus d'un certain rang : maire, député, éventuellement adjoint au maire - très rarement adjointe). On s'auto-félicite, on se décerne des prix (aujourd'hui pour toi, demain pour moi) ou des diplômes, on parle de façon docte de toutes les banalités économiques. Mais surtout, cela se conclut, le plus souvent, par un cocktail-dînatoire comme par exemple le dernier dans un restaurant/cave à vins de la zone qui a évité à Gazay une rencontre avec les enseignants.

On apprend donc que, dans ce domaine, Aubagne est devenue une référence.

Ensuite on nous indique que "Notre commune occupe une position stratégique à l'Est de la Métropole avec un bassin d'emploi parmi les plus dynamiques de notre département". Comme si on avait attendu Gazay et 2014 pour s'en apercevoir. Rappelons qu'Aubagne a été la 1ère commune de France, il y a plus de 30 ans, à se doter d'un service économique dédié justement pour développer sa zone commerciale et industrielle. 

On découvre le potentiel de création d'entreprises, "près de 200 en 2015 et 230 en 2016" nous dit-on, soit à peine le chiffre moyen de la décennie. On aurait pu prendre d'autres exemples : plus de 250 en 2007 ou plus de 300 en 2009.

On nous apprend que le tourisme "est un atout à valoriser". A voir le désert de nos rues et de nos places en été et durant les week-ends depuis trois ans, la mise en pièce du service tourisme, sans ambition ni projet et qui n'assure plus qu'une mission d'information, cela risque de rester à l'état de formule sans réalité.

On nous parle du marché (seulement celui du mardi) et on nous tait qu'il y a moins d'étals accueillis.

On retrouve, bien sûr, la grande manipulation sur la "nouvelle dynamique commerciale en centre ville" où on nous indique que 20 "nouvelles créations" ont eu lieu de 2015 à 2017, sans nous préciser que la moitié sont de simples relocalisations (il y a tellement de commerces qui ferment qu'on a le choix de l'emplacement) et que pour 10 ouvertures, il y a 15 fermetures.

bilan Gazay mi-mandat 2017

bilan Gazay mi-mandat 2017

bilan Gazay mi-mandat 2017

bilan Gazay mi-mandat 2017

Emblématiques : Bézert, Passion Beauté, Mandine, Kickers... sont fermés depuis des mois.

Et enfin, toujours la même manipulation, on "oublie" de nous rappeler les engagements du candidat Gazay :

- moratoire fiscal pour les entreprises, les commerces, les artisans : faux. La Taxe Locale sur la Publicité Extérieure a augmenté entre 2 et 3%, le Versement Transport de 11%, etc...

- requalification de tous les cours actuels et une galerie à ciel ouvert en centre ville : pour quel siècle ?

- une halle couverte pour le marché : "Léo, pourquoi tu tousses ?"

- arrivée d'entreprises innovantes autour de la santé et des nouvelles technologies de l'information : va falloir attendre !

- extension de la zone des Paluds de 17 ha : projet abandonné !

- mise en place d'un conseil local de l'emploi : avec un petit effort, on devrait y arriver, cela ne coûte rien !

Formules passe-partout, présentation de dispositifs existant depuis des décennies, manipulations, cette rubrique est digne de toutes les autres.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • L'art de distiller du poison +

    A la lecture d'un journal local le Samedi 6 Janvier 2018, un article signé du correspondant Aubagnais m'a mis mal à l'aise. Lire la suite
  • Une bonne reprise pour les équipes aubagnaises +

    En cyclisme, Peter Sagan lance sa saison par un succès dans la première course de l'année, la People's Choice Classic à Adélaïde en Australie. En Ligue 1, l'OM prend sa revanche du match aller en allant vaincre Rennes sur le score sans appel de 0 à 3. Monaco n'a pas Lire la suite
  • 1