Troisième jour, "Engagements non tenus", ça continue


Pour ce 3e jour, nous continuons notre visite de la brochure "Engagements pris, engagements tenus" que vous avez trouvée dans votre boîte aux lettres, distribuée par les services municipaux. Nous examinons, aujourd'hui, les 8 pages, papier glacé sur fond rouge/orangé, qui nous présentent le bilan "Centre ville/Quartiers/Propreté/Environnement".

Pour le centre ville, on nous explique que son aménagement va durer "plusieurs années" (jusque là nous avions compris), sans nous préciser combien (plusieurs dizaines ?). Pour l'instant, on va commencer par faire "des études" et  pour les 4 premiers exercices budgétaires, il faudra se contenter de 200 mètres (c'est eux-mêmes qui le disent) de "revêtement de surface" Rastègue-Guin-Martinot.

Toutes les promesses du candidat Gazay ont disparu. On vous les rappelle, juste pour rire : requalification et réhabilitation des rues, des façades, de l'éclairage, réaménagement des logements, création de lieux de rencontre, création d'une galerie à ciel ouvert de l'horloge au lycée, création d'une halle couverte à Voltaire, d'un bassin Esplanade De Gaulle. 

Tout a disparu. Il n'y a plus d'engagements, c'est plus facile pour les tenir.

Pour les quartiers, Gazay découvre la vertu des conseils de quartiers qui existent depuis... 1999. Sauf qu'au lieu de deux voire trois réunions par an, avec en prime une cellule de veille permanente, il n'y plus qu'une rencontre annuelle, dans le meilleur des cas.

4 pages sur la propreté et l'environnement

Tous les mensonges, les manipulations et les écarts avec la réalité y sont concentrés.

Les rats prolifèrent dans quasiment tous les quartiers. Eux, ils notent des campagnes de dératisation et des actions pluriannuelles (cela veut peut être dire une pour plusieurs années ?) contre les animaux nuisibles.

Vous avez constaté (et vos photos et vidéos nous le montrent tous les jours) des espaces verts à l'abandon, sans entretien, des herbes sauvages partout, des arbres abattus. Eux, ils ont vu "l'entretien des aires de jeux, l'élagage des végétaux, l'embellissement des massifs, la réparation des système d'arrosage, le contrôle et le suivi des arbres...".

Vous, vous plaignez d'une voirie sans entretien depuis trois ans, de trous dans toutes les chaussées, y compris en centre ville, du rapiéçage vite fait/mal fait. Eux, ils constatent "des centaines d'interventions travaux et aménagements, des reprises de revêtements altérés...".

Mais ils avouent, que sur les plusieurs centaines de kilomètres de voirie de la commune, ils en ont traité 4... en 4 ans. Il faudra attendre la fin du XXIIe siècle pour terminer.

Tout est de la même facture, de belles formules pour masquer l'absence quasi totale de vraies réalisations.

Antoine Monticellu

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • On nous refait le coup de l'aménagement du Centre Ville +

    Mercredi 18 avril, le maire avait invité toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à l'Espace des Libertés pour présenter "le projet de ville" et plus précisément "le Centre Ville sous un nouveau jour". On recommençait pour la énième fois le grand show d'octobre 2016 où on nous avait présenté Lire la suite
  • Surloyer : 13Habitat menace d'expulsion ! +

    Mèfi a déjà informé de la décision de 13Habitat de faire payer aux locataires concernés (environ 15% des locataires) quatre mois de surloyer supplémentaire en 2018 (16 mois au lieu de 12). Des locataires se sont organisés et une action en justice se met en place. Lire la suite
  • Les dossiers de Mèfi : un train de scandales +

    Les transports et la mobilité sont des éléments primordiaux de notre quotidien. Alors que les modes de transport doux devraient être priorisés, alors que les transports en commun devraient nous faciliter la vie, ils sont facteurs de pollution, de perte de temps, de stress. Ils sont au cœur de l'actualité Lire la suite
  • Heureusement, il y a le Rugby Club Aubagnais +

    En Ligue 1, Lyon en battant Amiens (3 à 0) conforte sa place sur le podium. L'OM, non sans mal, a battu Troyes (2 à 3) et reste en course pour la troisième place. Pour le reste, l'équipe du Qatar est championne de France à 5 journées de la fin. Lire la suite
  • Audacieux : une œuvre de Walter Bunkerkiosk en coeur de ville +

    Très sincèrement le bâtiment de l'Espace des libertés signé des architectes Mathieu Poitevin et Pascal Reynaud fait pâle figure avec, à proximité et dans le même alignement urbain, l'oeuvre non encore titrée de l'artiste plasticien allemand Walter Bunkerkiosk (voir notre photo) qui est venu dans la semaine poser le dernier Lire la suite
  • Archives de la MJC : tous les patrimoines ne se valent pas +

    Vingt mètres cubes de documents administratifs et de communication, affiches, programmes, photos... stockés dans un container. Du matériel technique, du mobilier… déposés dans un hangar. Sur un terrain protégé, au milieu de nulle part, dans une zone d'activité de la commune de Vitrolles. Autant de biens qui devaient, dans le Lire la suite
  • Tout le monde debout +

    Tout le monde debout, pour la première fois, Franck Dubosc réalisateur, une comédie réussie ! On pouvait craindre le pire, Jocelyn, la cinquantaine, dragueur, homme d’affaires (il vend des chaussures de sport) se fait passer, involontairement, pour un handicapé sur fauteuil, afin de séduire une jeune femme. Et le pire n’est Lire la suite
  • 1