Pas de chauffage dans les écoles : c'est la faute aux enseignants !


 

Ce matin 9 janvier, dans plusieurs écoles de la ville, les enseignants et les élèves ont été accueillis avec des températures en dessous (et quelquefois très en dessous) de 12°. Cela a soulevé la protestation des parents d'élèves et des enseignants vis à vis de la mairie qui a la responsabilité de l'entretien et du fonctionnement des bâtiments des écoles primaires et maternelles.

Le soir même, après la dénonciation de cet état de fait dans Mèfi, le maire et son équipe se voient contraints de publier un communiqué à l'intention de la presse qui vaut son pesant d'or. On passe sur l'excuse à la "Hollande" : "Ce n'est pas nous, c'est la faute à nos prédécesseurs". On se contentera de rappeler seulement que Gazay en est à SON quatrième exercice budgétaire.

On nous fait ensuite le coup des annonces à la Gazay : "Depuis que nous sommes là, nous avons tout fait, des travaux considérables ont été engagés", mieux même "Le Plan Rénovation Ecole (noter les majuscules N.D.L.R.) a été mis en oeuvre pour améliorer le confort des enfants". On oublie de mentionner que pendant les deux premiers exercices budgétaires les travaux d'investissement ont été voisins de zéro et que pour les deux autres, on est à moins de la moitié de ce qui ce faisait avant 2014. Même le minimum des travaux d'entretien n'étaient plus effectués. Jusqu'au papier toilette pour les dépenses quotidiennes qui manquait dans les écoles primaires et maternelles.

Tous les parents le savent

Mais le plus fort est pour la fin. Tout ça c'est la faute "à quelques directeurs d'école qui ont pris l'initiative de ne pas accueillir les enfants" et  "à quelques personnes (?) qui veulent nuire à la qualité de vie de nos enfants dans les écoles".

Le maire ne va donc pas prendre des dispositions pour augmenter le budget des écoles et donner satisfaction aux parents et aux enseignants, il a "demandé à rencontrer le Recteur d'Académie car il s'inquiète du bien-fondé des démarches très personnelles au sein de certaines écoles".

Mais pas d'inquiétude, il a demandé "à la société Proserv de réajuster tous les réglages dès aujourd'hui". Ce qui prouve bien qu'il s'agissait de problèmes de réglages pour faire des économies sur le dos des enfants... comme pour la cantine et le papier toilette.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Résolument gourmand, l’Atelier de Pauline +

    Boulangerie, pâtisserie, rôtisserie, traiteur et restauration !!! Lire la suite
  • Conseil municipal : plus de Bourse du Travail mais des indemnités pour le maire +

      Le 29 mars aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne. La foule risque d'être au rendez vous pour demander au maire de tenir ses engagements antérieurs et de faire une proposition pour maintenir la Bourse du Travail. Lire la suite
  • Vendredi 31 mars ça boulègue au Cercle +

      Le Cercle de l’Harmonie organise vendredi 31 mars à partir de 20 h, une grande soirée concert. Au programme trois formations musicales sous influence féminine. Prévente sur place au prix de 5 Euros + 1 Euros d’adhésion. Lire la suite
  • L'AFC fait du yoyo +

    L'équipe de France de foot, en battant, sans briller, le Luxembourg 3 buts à 1, continue son chemin vers la qualification pour les phases finales de la coupe de monde. La victoire de Sebastian Vettel (All/Ferrari) relance l'intérêt du championnat de Formule 1. Mercedes et Hamilton pourraient être battus ? Ferrari Lire la suite
  • Quatre FIFA par an ? +

    Le Festival International du Film d'Aubagne a débuté ce lundi 2O mars, jour du printemps. La soirée d'ouverture a été une immense réussite. Lire la suite
  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • 1