Pas de chauffage dans les écoles : c'est la faute aux enseignants !


 

Ce matin 9 janvier, dans plusieurs écoles de la ville, les enseignants et les élèves ont été accueillis avec des températures en dessous (et quelquefois très en dessous) de 12°. Cela a soulevé la protestation des parents d'élèves et des enseignants vis à vis de la mairie qui a la responsabilité de l'entretien et du fonctionnement des bâtiments des écoles primaires et maternelles.

Le soir même, après la dénonciation de cet état de fait dans Mèfi, le maire et son équipe se voient contraints de publier un communiqué à l'intention de la presse qui vaut son pesant d'or. On passe sur l'excuse à la "Hollande" : "Ce n'est pas nous, c'est la faute à nos prédécesseurs". On se contentera de rappeler seulement que Gazay en est à SON quatrième exercice budgétaire.

On nous fait ensuite le coup des annonces à la Gazay : "Depuis que nous sommes là, nous avons tout fait, des travaux considérables ont été engagés", mieux même "Le Plan Rénovation Ecole (noter les majuscules N.D.L.R.) a été mis en oeuvre pour améliorer le confort des enfants". On oublie de mentionner que pendant les deux premiers exercices budgétaires les travaux d'investissement ont été voisins de zéro et que pour les deux autres, on est à moins de la moitié de ce qui ce faisait avant 2014. Même le minimum des travaux d'entretien n'étaient plus effectués. Jusqu'au papier toilette pour les dépenses quotidiennes qui manquait dans les écoles primaires et maternelles.

Tous les parents le savent

Mais le plus fort est pour la fin. Tout ça c'est la faute "à quelques directeurs d'école qui ont pris l'initiative de ne pas accueillir les enfants" et  "à quelques personnes (?) qui veulent nuire à la qualité de vie de nos enfants dans les écoles".

Le maire ne va donc pas prendre des dispositions pour augmenter le budget des écoles et donner satisfaction aux parents et aux enseignants, il a "demandé à rencontrer le Recteur d'Académie car il s'inquiète du bien-fondé des démarches très personnelles au sein de certaines écoles".

Mais pas d'inquiétude, il a demandé "à la société Proserv de réajuster tous les réglages dès aujourd'hui". Ce qui prouve bien qu'il s'agissait de problèmes de réglages pour faire des économies sur le dos des enfants... comme pour la cantine et le papier toilette.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Aubagne : maternité et accouchement +

    Suite à l'article paru dans La Provence le vendredi 15 décembre écrit sur la base d'un communiqué de l'Agence Régionale de Santé PACA qui annonce le regroupement des maternités de l'Hôpital et de La Casamance vers l'établissement public dès le mois de mars 2018, nous avons reçu le communiqué suivant Lire la suite
  • Aubagne dans un trou noir ! +

      Après un hommage rendu à Jacques Athias, ancien conseiller municipal d’Aubagne décédé la veille, le conseil municipal de mercredi 13 décembre a examiné l’ordre du jour essentiellement constitué de délibérations budgétaires. Lire la suite
  • Quartiers d'Aubagne #7 - Espillières : noir c'est noir, gris c'est gris +

    Non, ce n'est pas un hommage de plus à Johnny Hallyday (qui les mérite tous), ni même de la Météo mais bien du quartier des Espillières dans lequel je vis. Autrefois animé par un CIQ que ses habitants ont délaissé, est-ce encore aujourd'hui un quartier ? Lire la suite
  • Barthélémy vote contre Gaudin +

      Jeudi 14 décembre, en marge du vote du budget 2018, le conseil métropolitain devait se prononcer sur une délibération concernant les conditions de travail des 7400 agents de la métropole Aix-Marseille Provence. Lire la suite
  • Budget 2018 en déficit ? +

    Le conseil municipal du 13 décembre a débattu du budget 2018. Les élus de l'équipe Gazay l'ont voté. Nous avons relevé quelques points qui pourraient soulever la question de l'équilibre de ce budget. Lire la suite
  • Budget 2018 : pire qu'en 2017 +

    Au conseil municipal du mercredi 13 décembre (ouf, ce n'était pas un vendredi !), les élu.e.s de l'équipe à Gazay ont voté le budget de l'année 2018 de la commune d'Aubagne. Le document budgétaire présenté aux élu.e.s comprend quelques "perles" que Mèfi vous fait découvrir. Lire la suite
  • Le naufrage de Barthélémy +

    Le Conseil de territoire fut bref mais instructif ce lundi soir au centre de congrès Agora. Des salariés de Gemalto et des agents territoriaux venus se faire entendre (en vain ?), les élus de la majorité majoritairement absents… La déconfiture de la politique de Barthélémy/Gazay a éclaté au grand jour. Lire la suite
  • 1