Epicerie sociale : le véhicule des mensonges


 

CN 142 GT, une immatriculation qui date de 2012 !

Depuis l'existence de Mèfi, la propagande municipale tente de faire face à ce média qui ne cesse de gagner des lecteurs. Ce succès est largement dû à la reconnaissance d'un site et d'une page Facebook qui donnent, souvent avec humour, des informations vraies que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

Du 1er janvier au 31 décembre 2016, nous avons eu 47 424 lecteurs uniques (chiffre vérifiable sur google analytics) et, en décembre, la page facebook de Mèfi a comptabilisé 20 788 personnes atteintes en moyenne hebdomadaire (chiffre vérifiable sur facebook).

Pendant les premiers mois de son existence, Mèfi a eu droit au dédain du maire et de son équipe. Puis l'énervement et l'affolement ont gagné les communicants et nous avons entendu, en conseil municipal, une tirade du 1er adjoint sur "le torchon". Ensuite, Gazay a tenté d'imposer sa stratégie de l'ignorance. On ne prononce jamais le nom du site, on ne répond à rien, genre "les chiens aboient et la caravane passe".

Mais les chiens ressemblaient de plus en plus à des milliers d'aubagnais et la caravane à une armée en déroute. La communication décide, alors, sans jamais faire allusion aux articles de Mèfi, de reprendre les mêmes sujets que notre site en essayant de "vendre la politique municipale".

C'est ainsi qu'après la création de la chronique "Mèfi sport", AGG passe de une à quatre, voire six, pages sports.

La démonstration des commerces de centre ville qui ferment, ouvre une rubrique sur la vitalité du commerce local. Après nous avoir présenté la nouvelle implantation de Penco, présent depuis plus de trente ans à Aubagne, le numéro de janvier nous annonce l'arrivée de Franck Design né dans notre ville avant Pagnol.

Notre article sur les personnes âgées inonde la page facebook du maire de visites dans toutes les initiatives de nos anciens. AGG n'est pas en reste et y consacre une page ce mois-ci, il n'y avait rien les mois précédents. Même pendant la semaine bleue, on nous parlait de "l'intergénérationnel", mais pas de la politique pour les séniors.

Les exemples sont beaucoup plus nombreux, mais le dernier en date est le plus édifiant. Nous avons annoncé la mort programmée pour ces prochaines années de l'épicerie sociale. La page facebook de Gazay, puis La Provence (qui de temps en temps joue le rôle de la Pravda locale) ont découvert un nouveau véhicule pour l'épicerie sociale au service des plus démunis. Le 20 décembre, Gazay annonce "Réception du véhicule destiné à l'approvisionnement de l'épicerie sociale". Le 2 janvier, le quotidien local titre "Un nouvel utilitaire pour l'épicerie sociale et solidaire" et écrit "L'épicerie sociale dispose désormais d'un nouveau véhicule" puis rajoute "Avec ce véhicule, l'épicerie pourra aller chercher l'approvisionnement nécessaire".

On pourrait presque croire que la réduction de 100 000 € du budget 2016 de l'épicerie sociale n'est qu'anecdotique et que la diminution de 50 à juste un peu plus d'une vingtaine de bénéficiaires pour le mois de décembre n'est qu'un accident de parcours.

"Un nouveau véhicule arrive" ... mais, en fait, le véhicule existe depuis plusieurs années, ce sont, seulement les sponsors qui ont changé. La plaque d'immatriculation (CN 142 GT) visible sur la photo prouve bien que l'utilitaire en question date du 27/11/ 2012. En décembre dernier, on a inauguré le nouvel habillage qui recouvre la carrosserie.

Fallait le faire. Même la propagande de Ceausescu n'aurait pas osé. Eux, ils ont osé !

Antoine Monticellu

P.S. : dommage que Jean-Marie Orihuel, représentant du groupe "socialiste et démocrates", ait cru bon de cautionner une telle mascarade. Harkane, sa présidente, va-t-elle tenter, une nouvelle fois, de justifier cette attitude comme elle justifie la politique de Hollande ?

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Hôpital : mobilisation générale le 5 août ! +

    L'Agence Régionale de Santé (ARS), après avoir renouvelé pour 5 ans, le 16 décembre 2016, l'autorisation d'activité du service réanimation de l'hôpital d'Aubagne, a fait savoir sa décision de transférer ce service à la clinique privée La Casamance. Depuis, les organisations syndicales, regroupées au sein d'une intersyndicale, des citoyens, des Lire la suite
  • Le quotidien La Provence ne se vend plus +

    D'après des indiscrétions du secteur commercial la diffusion de La Provence sur Aubagne serait en chute libre. On parle d'environ 300 journaux quotidiens diffusés pour environ 20 000 familles. Lire la suite
  • Accessibilité encore +

    Beaucoup d'articles dans la presse quotidienne sur l'accessibilité et la mobilité des personnes à mobilité réduite. Il nous semble, au travers de ces articles, qu'il y a un décalage entre les paroles et les actes affichés par la municipalité. Volontarisme de façade contredit par les réalisations concrètes, et à ce propos, Lire la suite
  • Plus de nettoyage à la médiathèque ? +

    Le 21 avril, Gazay avait convoqué un Comité Technique pour proposer une réorganisation du service nettoiement des bâtiments communaux pour "économiser" 287 000€. Lire la suite
  • Ramassage des déchets : des problèmes d'effectif +

    Depuis plusieurs mois maintenant, dans tous les quartiers de la ville, le nombre de celles et ceux qui se plaignent du manque de propreté ne cesse d'augmenter. Il en est de même pour l'entretien de la voirie, des espaces verts et des équipements de proximité.  Lire la suite
  • Le miroir aux alouettes +

    Une remarque faite lors d'une discussion à bâtons rompus au sujet de l'article « Aubagne balle au pied » paru dans l'AJJ de juillet : "La personne qui l'a écrit n'est pas d'Aubagne et en plus il n'a qu'un pied celui là, il ne doit pas être très bon au foot". Lire la suite
  • Quid du Plan Propreté du candidat Gazay ? +

    Il y a les mots, les palabres, les grands discours que l'on assène devant une assemblée acquise. Et puis il y a les faits qui démontrent, démontent et enterrent. En 2014, le candidat Gazay revêtait ses plus beaux tissus pour se muer en Monsieur Propre. En 2017, la ville est Lire la suite
  • 1