"Vous n'avez pas honte monsieur Pujadas !"


 

Le 17 novembre dernier, au cours du troisième débat de la primaire de la droite, Sarkozy, le champion de Gazay, avait répondu à Pujadas qui le questionnait sur les financements libyens : "Nous sommes sur le service public, vous n'avez pas honte monsieur Pujadas". Avec le courage et la pugnacité qu'on lui connaît, David Pujadas s'était tu en baissant la tête et posait à une autre question. Le lendemain, Fillon s'indignait qu'un journaliste puisse poser une telle question.

Depuis des journalistes de Médiapart ont publié quelques faits qui tendent à démontrer que la question n'était peut-être pas si honteuse que ça. On y découvre que Ziad Takieddine affirme, dans un PV fait à la police et non à des journalistes, avoir porté à Paris cinq millions d'euros en espèces confiés à Tripoli par l'ancien chef des services de renseignements libyens, Abdallah Senoussi, beau frère de Kadhafi.

On peut lire : "La troisième et dernière remise s'est déroulée autour du 27 janvier 2007 et c'est à cette occasion que j'ai vu Nicolas Sarkozy directement... monsieur Guéant n'était pas là...". Des faits totalement démentis par Sarkozy et Guéant.

Dans l'intitulé de la mise en examen de Takieddine, il est mentionné "complice des délits de corruption ...". Il y a donc un ou des auteurs principaux. Les magistrats ont rajouté "commis par des personnes exerçant une fonction publique, dépositaire de l'autorité publique ou investies d'un mandat public". Les juges devaient, sans doute, commencer à se faire une idée.

Mais ce n'est pas tout, puisque cette audition recoupe les aveux de Senoussi recueillis dans un PV de la Cour Pénale Internationale. De plus, Choukri Ghanem, ex-premier ministre libyen, avait noté dans un carnet manuscrit l'existence de versements de plusieurs millions en espèces pour Sarkozy. Mais Ghanem ne peut plus être interrogé puisqu'il a été retrouvé noyé dans le Danube, le 29 avril 2012, au lendemain des premières écrits de Médiapart sur cette affaire.

La question de Pujadas n'était, peut-être, pas si honteuse que ça. Mais on connaît la force de conviction de Sarkozy et le très sincère "J'abandonne la vie politique" de mai 2012. La justice saura, nous en sommes sûr, nous éclairer. Après la condamnation de Jacqueline Sauvage et celle des salariés d Air France et la non condamnation de Christine Lagarde, nous savons que nous pouvons avoir confiance.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le naufrage de Barthélémy +

    Conseil de territoire fut bref mais instructif ce lundi soir au centre de congrès Agora. Des salariés de Gemalto et des agents territoriaux venus se faire entendre (en vain ?), les élus de la majorité majoritairement absents… La déconfiture de la politique de Barthélémy/Gazay a éclaté au grand jour. Lire la suite
  • Défaites avant les fêtes pour l'AFC et le RCA +

    En ligue 1, tout naturellement le PSG retrouve le chemin de la victoire en battant Lille 3 buts à 1. Monaco renverse une situation compromise en sortant vainqueur du match contre Troyes par 3 buts à 2, après avoir été mené 2 à 0. Mené une grande partie du match, Lire la suite
  • Budget 2018 : 2 confirmations ... entre autres +

    Le mercredi 13 décembre, le conseil municipal d'Aubagne votera le budget 2018 de la commune. Un ou des rédacteurs de Mèfi vous en feront un compte-rendu. Nous nous contenterons aujourd'hui, à partir du volumineux document budgétaire présenté par les services financiers, de mettre l'accent sur deux aspects : les effectifs de Lire la suite
  • Gel sur le Valtram +

    Le conseil métropolitain du 14 décembre va entériner son budget 2018 qui annonce une réduction de 100 millions d'euros du budget transport de la métropole Aix-Marseille Provence. Après une première lettre de cadrage qui supprimait le budget du Valtram, une deuxième version lui attribue 5 millions d'euros pour un montant Lire la suite
  • Quartiers d'Aubagne #6 - Palissy : caméra hors-champ +

    On vient de basculer dans l'heure d'hiver. La nuit s'affiche plus tôt mais les plus longues journées d'été n'apportaient pas davantage d'éclaircies ni de fantaisies. Lire la suite
  • Gazay veut des agents municipaux à son service +

    Depuis décembre 2014 et la décision du maire de supprimer le colis de Noël au personnel pour des chèques cadeaux d'un montant de... 30€... avec obligation d'achat dans les magasins... du centre ville d'Aubagne, la soirée de Noël des agents de la ville est passée d'une participation de plus d'un Lire la suite
  • La Villa +

    La Villa - un film de Robert Guédiguian Un petit village niché au fond d’une calanque, en hiver, près de l’Estaque ; une villa construite il y a longtemps, orgueil de la famille et des voisins ; l’omnibus de la Cote Bleue qui rythme la vie des habitants : le décor de La Villa est planté. Guédiguian entre en scène. La Lire la suite
  • 1