"Vous n'avez pas honte monsieur Pujadas !"


 

Le 17 novembre dernier, au cours du troisième débat de la primaire de la droite, Sarkozy, le champion de Gazay, avait répondu à Pujadas qui le questionnait sur les financements libyens : "Nous sommes sur le service public, vous n'avez pas honte monsieur Pujadas". Avec le courage et la pugnacité qu'on lui connaît, David Pujadas s'était tu en baissant la tête et posait à une autre question. Le lendemain, Fillon s'indignait qu'un journaliste puisse poser une telle question.

Depuis des journalistes de Médiapart ont publié quelques faits qui tendent à démontrer que la question n'était peut-être pas si honteuse que ça. On y découvre que Ziad Takieddine affirme, dans un PV fait à la police et non à des journalistes, avoir porté à Paris cinq millions d'euros en espèces confiés à Tripoli par l'ancien chef des services de renseignements libyens, Abdallah Senoussi, beau frère de Kadhafi.

On peut lire : "La troisième et dernière remise s'est déroulée autour du 27 janvier 2007 et c'est à cette occasion que j'ai vu Nicolas Sarkozy directement... monsieur Guéant n'était pas là...". Des faits totalement démentis par Sarkozy et Guéant.

Dans l'intitulé de la mise en examen de Takieddine, il est mentionné "complice des délits de corruption ...". Il y a donc un ou des auteurs principaux. Les magistrats ont rajouté "commis par des personnes exerçant une fonction publique, dépositaire de l'autorité publique ou investies d'un mandat public". Les juges devaient, sans doute, commencer à se faire une idée.

Mais ce n'est pas tout, puisque cette audition recoupe les aveux de Senoussi recueillis dans un PV de la Cour Pénale Internationale. De plus, Choukri Ghanem, ex-premier ministre libyen, avait noté dans un carnet manuscrit l'existence de versements de plusieurs millions en espèces pour Sarkozy. Mais Ghanem ne peut plus être interrogé puisqu'il a été retrouvé noyé dans le Danube, le 29 avril 2012, au lendemain des premières écrits de Médiapart sur cette affaire.

La question de Pujadas n'était, peut-être, pas si honteuse que ça. Mais on connaît la force de conviction de Sarkozy et le très sincère "J'abandonne la vie politique" de mai 2012. La justice saura, nous en sommes sûr, nous éclairer. Après la condamnation de Jacqueline Sauvage et celle des salariés d Air France et la non condamnation de Christine Lagarde, nous savons que nous pouvons avoir confiance.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • Les gendarmes à la mairie de Cuges +

    Mèfi ! a été le seul média à faire connaitre la désastreuse conclusion du conseil de discipline convoqué à la demande du Maire et de son équipe en vue d’obtenir la révocation du directeur du service technique (DST) de la commune. Lire la suite
  • L’autre côté de l’espoir +

    L’autre côté de l’espoir ¨L’autre côté de l’espoir¨, encore un grand moment de cinéma. Khaled fuit la guerre et ses horreurs, Wikstrom sa femme alcoolique. Le premier est jeune réfugié syrien qui, arrivé en Finlande par hasard, est demandeur d’asile ; le second abandonne son métier de représentant en lingerie et achète un restaurant au Lire la suite
  • Arbres ou caméras : Gazay a choisi +

                                               Aux services techniques de la ville, il existe depuis des années un "monsieur arbres", chargé d'assurer l'entretien de ces végétaux, voire, en cas de maladie incurable, de les remplacer.  Lire la suite
  • France Insoumise organise son premier débat ce jeudi +

    Ce jeudi 23 mars, à 18h, au cercle de l'harmonie, réunion publique de la France Insoumise avec Mehdi Kemoune et Sarah Soilihi. Lire la suite
  • Aubagne vendue à la découpe +

      L'ancien foyer de vie Popineau, situé promenade Pierre Blancard, propriété de l'Association des Paralysés de France, vient d'être vendu à des promoteurs privés pour faire du logement en accession à la propriété. Lire la suite
  • 1