"Vous n'avez pas honte monsieur Pujadas !"


 

Le 17 novembre dernier, au cours du troisième débat de la primaire de la droite, Sarkozy, le champion de Gazay, avait répondu à Pujadas qui le questionnait sur les financements libyens : "Nous sommes sur le service public, vous n'avez pas honte monsieur Pujadas". Avec le courage et la pugnacité qu'on lui connaît, David Pujadas s'était tu en baissant la tête et posait à une autre question. Le lendemain, Fillon s'indignait qu'un journaliste puisse poser une telle question.

Depuis des journalistes de Médiapart ont publié quelques faits qui tendent à démontrer que la question n'était peut-être pas si honteuse que ça. On y découvre que Ziad Takieddine affirme, dans un PV fait à la police et non à des journalistes, avoir porté à Paris cinq millions d'euros en espèces confiés à Tripoli par l'ancien chef des services de renseignements libyens, Abdallah Senoussi, beau frère de Kadhafi.

On peut lire : "La troisième et dernière remise s'est déroulée autour du 27 janvier 2007 et c'est à cette occasion que j'ai vu Nicolas Sarkozy directement... monsieur Guéant n'était pas là...". Des faits totalement démentis par Sarkozy et Guéant.

Dans l'intitulé de la mise en examen de Takieddine, il est mentionné "complice des délits de corruption ...". Il y a donc un ou des auteurs principaux. Les magistrats ont rajouté "commis par des personnes exerçant une fonction publique, dépositaire de l'autorité publique ou investies d'un mandat public". Les juges devaient, sans doute, commencer à se faire une idée.

Mais ce n'est pas tout, puisque cette audition recoupe les aveux de Senoussi recueillis dans un PV de la Cour Pénale Internationale. De plus, Choukri Ghanem, ex-premier ministre libyen, avait noté dans un carnet manuscrit l'existence de versements de plusieurs millions en espèces pour Sarkozy. Mais Ghanem ne peut plus être interrogé puisqu'il a été retrouvé noyé dans le Danube, le 29 avril 2012, au lendemain des premières écrits de Médiapart sur cette affaire.

La question de Pujadas n'était, peut-être, pas si honteuse que ça. Mais on connaît la force de conviction de Sarkozy et le très sincère "J'abandonne la vie politique" de mai 2012. La justice saura, nous en sommes sûr, nous éclairer. Après la condamnation de Jacqueline Sauvage et celle des salariés d Air France et la non condamnation de Christine Lagarde, nous savons que nous pouvons avoir confiance.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rencontre débat à La Ciotat sur l'évasion fiscale +

    Chaque année, c'est entre 100 et 140 milliards d'euros qui échappent au budget de l'Etat grâce à la fraude et à l'évasion fiscale, soit 1/3 du budget de la France. C'est plus de 1000 milliards pour la seule évasion fiscale pour les pays européens. Pourquoi ? Comment ? Peut-on l'empêcher ? Lire la suite
  • Barthélémy mieux que Gazay ? +

    Depuis quelques mois (années ?), l'entourage de Sylvia Barthélémy laisse tourner une petite musique qui reprend un refrain en boucle "avec Barthélémy, à l'agglo, c'est mieux" (sous entendu que Gazay à la ville). L'actualité du Val'Tram est l'occasion d'examiner ce qu'il en est. Lire la suite
  • Aubagne quel (dés)amour ! +

    L'idée était belle : lancer MP2018 avec une grande fête populaire pour la Saint Valentin où tout le monde s'embrasse... On pense encore à la grande clameur de MP2013 et à l'engouement de notre population du cours Foch jusqu'au Mont Julien à Cadolive. Lire la suite
  • Victoires méritées de l'AFC et du RCA +

    En Ligue 1, l'équipe du Quatar continue ses séances d'entraînement dans le championnat et l'emporte devant Strasbourg (5 à 2). La Principauté de Monaco impressionne et donne la leçon à Dijon (4 à 0). La première équipe française du championnat de France, l'OM, occupe la 3ème place avec 6 points Lire la suite
  • Même Muselier se moque du Val'Tram +

    Vendredi 16 février, Muselier, président du Conseil régional, organisait une grande cérémonie devant la presse en présence du maire de Marseille et des 6 président.e.s des territoires de la métropole Aix-Marseille-Provence. C'était l'occasion de faire connaître les subventions "offertes" par la Région à la Métropole. Nous y étions. Parmi de Lire la suite
  • Le conseil départemental réduit son aide à l'épicerie sociale +

    Dans sa séance du 9 février 2018, la commission permanente du Conseil Départemental a décidé de réduire d'un tiers la subvention pour l'épicerie sociale d'Aubagne (12 000€ en 2017; 8 000€ en 2018). Cette "épicerie sociale", dénommée à sa naissance "L'atelier de Mai", a été ouverte le 14 octobre 2010. Lire la suite
  • Jo Bonnel : un grand monsieur +

    C'est avec une grande peine que nous venons d'apprendre la disparition de Jo Bonnel, lui qui a marqué le sport national et le sport aubagnais. Joseph Bonnel est né le 4 janvier 1939 à Florensac dans le département de l’Hérault. Il débute comme footballeur amateur dans ce club, mais très Lire la suite
  • 1