Services municipaux : une nouvelle DRH


drh nouvelle

La nouvelle année arrive, et avec elle, la nouvelle directrice des ressources humaines de la mairie d’Aubagne. Il aura fallu plus d’un an et demi pour remplacer l’ex-DRH toujours DRH… ce qui en dit long sur l’attention et l’intérêt portés à la gestion du personnel, à la formation et aux conditions de travail des agents municipaux par la municipalité Gazay !

En provenance de la métropole marseillaise, cela va de soi depuis l’arrivée de Raffin, le directeur des services à 9000 € par mois, Chantal Escoffier rejoint la cohorte des cadres marseillais venus prendre les rênes des services municipaux aubagnais. Et elle a du pain sur la planche la nouvelle DRH !

Gérer d’une main de fer le personnel, contenir les déroulements de carrière, sanctionner autant que de besoin (en cela, la nouvelle DRH devrait trouver des serviteurs zélés du côté de certains cadres marseillais des services techniques), poursuivre les non-renouvellements de contrat et redéployer le personnel, organiser le départ du service propreté urbaine vers la métropole, réduire le service de maintien à domicile à la portion congrue, transférer le nettoiement des locaux au secteur privé et parachever la privatisation de la cuisine centrale en préparant le transfert des restaurants scolaires vers la Sogérès.

La feuille de route est chargée et il s’agirait de faire mieux que la précédente DRH : on se souvient que la privatisation de la cuisine centrale n’a pas produit les effets escomptés, la totalité des agents ayant fait le choix de rester dans le service public plutôt que de se mettre au service du privé. C’est ce qui s’appelle faire chou blanc…

Pas content du tout le maire qui s’est mis en tête de réduire d’un tiers les effectifs des services municipaux : 1200 agents, c’est trop. 800 agents, c’est bien assez ! La feuille de route de Chantal Escoffier est limpide : réduire la masse salariale par tous les moyens, y compris en réduisant le service aux Aubagnais.

Pour cela, il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes compétences en management des ressources humaines : il suffit d’être fort en calcul, de savoir faire des soustractions et des divisions… et de ne pas avoir d’état d’âme ! Et tant pis pour les dommages collatéraux… Le titre de directrice des basses œuvres serait d’ailleurs plus approprié que celui de directrice des ressources humaines.

Il est bien loin le printemps 2014, quand le nouveau Maire fraichement élu faisait le tour des services municipaux, la main sur le cœur, affirmant « les yeux dans les yeux » que les élus ne font que passer, que le service public reste et que chacun a toute sa place… Sauf qu’après le passage de Gazay, -et de sa nouvelle DRH-, il risque fort de ne pas rester grand-chose du service public aubagnais.

Fraize Débois

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Une proposition pour revivifier la démocratie à Aubagne +

    Jean Reynaud qui était un des conseillers de Barthélémy aux dernières élections municipales a fait parvenir un mail à plusieurs centaines de personnes en demandant "de faire circuler sans modération". Nous nous permettons donc de publier ses propositions qui concernent l'écoute des revendications de proximité des Aubagnaises et des Aubagnais. Lire la suite
  • Faire table rase du passé +

    Ceci est un exemple parfait de l'obsession de la municipalité d'Aubagne actuellement... Faire table rase du passé et ne rien construire au service de la population, rien depuis quatre années de destructions. Après la cuisine centrale, la MJC, certains services municipaux... j'en passe et des meilleures, c'est le tour du Lire la suite
  • Place publique +

    Castro (J.P. Bacri), star télé sur le déclin, est convié à une soirée chic par sa productrice Nathalie (Léa Drucker). Il y rencontre Hélène son ex femme et collaboratrice (Agnès Jaoui). Sont invités à la fête de jeunes réalisateurs, turbulents , au sommet de leurs gloires. N’est pas invité mais s’invite, Lire la suite
  • Innovation dans la communication +

      Depuis quelques temps, des vidéos sont apparues sur les fils d'actualité facebook/twitter des habitants d'Aubagne. Magali Giovannangeli, élue municipale d'opposition a souhaité, en complément des traditionnelles tribunes d'expression ou des tracts distribués dans la rue, s'adresser aux Aubagnaises et aux Aubagnais par l'intermédiaire de vidéos. Lire la suite
  • Rassemblement de Solidarité pour la Palestine +

      Sous le parrainage de l'A.F.P.S. (Association Franco Palestinienne de Solidarité), un groupe de citoyens appelle à se réunir dans un moment de libre parole ouvert à toutes et tous, le vendredi 27 avril à 18h30, cours Foch à Aubagne. Pour protester contre les massacres dont sont victimes les Palestiniens enfermés Lire la suite
  • Les confidences de Mournaud +

    Vendredi 20 avril, deux jours après la présentation factice des "aménagements du centre ville d'Aubagne", Léo Mournaud se serait confié à des amis et à un autre élu. Il aurait d'abord affirmé être "le conseiller particulier de Gazay" et il aurait argumenté "il y a trop de retard, il faut Lire la suite
  • 13Habitat devant le Tribunal ? +

    Plusieurs articles de Mèfi vous ont informé de la décision de 13Habitat de faire payer deux fois le surloyer pendant 4 mois aux locataires concernés (voir "Scandale à 13Habitat", "Double surloyer : action en justice", "Menace d'expulsion"). Lire la suite
  • 1