Services municipaux : une nouvelle DRH


drh nouvelle

La nouvelle année arrive, et avec elle, la nouvelle directrice des ressources humaines de la mairie d’Aubagne. Il aura fallu plus d’un an et demi pour remplacer l’ex-DRH toujours DRH… ce qui en dit long sur l’attention et l’intérêt portés à la gestion du personnel, à la formation et aux conditions de travail des agents municipaux par la municipalité Gazay !

En provenance de la métropole marseillaise, cela va de soi depuis l’arrivée de Raffin, le directeur des services à 9000 € par mois, Chantal Escoffier rejoint la cohorte des cadres marseillais venus prendre les rênes des services municipaux aubagnais. Et elle a du pain sur la planche la nouvelle DRH !

Gérer d’une main de fer le personnel, contenir les déroulements de carrière, sanctionner autant que de besoin (en cela, la nouvelle DRH devrait trouver des serviteurs zélés du côté de certains cadres marseillais des services techniques), poursuivre les non-renouvellements de contrat et redéployer le personnel, organiser le départ du service propreté urbaine vers la métropole, réduire le service de maintien à domicile à la portion congrue, transférer le nettoiement des locaux au secteur privé et parachever la privatisation de la cuisine centrale en préparant le transfert des restaurants scolaires vers la Sogérès.

La feuille de route est chargée et il s’agirait de faire mieux que la précédente DRH : on se souvient que la privatisation de la cuisine centrale n’a pas produit les effets escomptés, la totalité des agents ayant fait le choix de rester dans le service public plutôt que de se mettre au service du privé. C’est ce qui s’appelle faire chou blanc…

Pas content du tout le maire qui s’est mis en tête de réduire d’un tiers les effectifs des services municipaux : 1200 agents, c’est trop. 800 agents, c’est bien assez ! La feuille de route de Chantal Escoffier est limpide : réduire la masse salariale par tous les moyens, y compris en réduisant le service aux Aubagnais.

Pour cela, il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes compétences en management des ressources humaines : il suffit d’être fort en calcul, de savoir faire des soustractions et des divisions… et de ne pas avoir d’état d’âme ! Et tant pis pour les dommages collatéraux… Le titre de directrice des basses œuvres serait d’ailleurs plus approprié que celui de directrice des ressources humaines.

Il est bien loin le printemps 2014, quand le nouveau Maire fraichement élu faisait le tour des services municipaux, la main sur le cœur, affirmant « les yeux dans les yeux » que les élus ne font que passer, que le service public reste et que chacun a toute sa place… Sauf qu’après le passage de Gazay, -et de sa nouvelle DRH-, il risque fort de ne pas rester grand-chose du service public aubagnais.

Fraize Débois

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Mournaud fait du cinéma +

    La ville ne sait plus quoi inventer pour communiquer sur les travaux "pharaoniques" prévus en centre ville : on refait la chaussée sur 300 mètres linéaires ! Lire la suite
  • Les convictions de Giovanni +

    Schipani avec Bruno Gilles Givanni Schipani, élu "Les Républicains" au conseil municipal d'Aubagne a une caractéristique en commun avec Harkane, élue du PS à Aubagne : ils sont, tous les deux, mus par une même conviction, leur arrivisme. Lire la suite
  • Bourse du Travail : ça chauffe ! +

    Avec la brutalité et le dogmatisme qu'on lui connaît, dès les premiers mois de son élection, Gazay décidait l'expulsion des syndicats et des associations qui se trouvaient à la Bourse du Travail. Il avait commencé en supprimant le Festival d'Arts Singuliers. Puis il a poursuivi avec la tentative d'expulsion du Lire la suite
  • "Ils sont toujours présents en moi" +

      Jeudi 9 février, après une journée de travail bien dense, il fait déjà nuit... Je pars pourtant sous la pluie, avec la détermination inaltérée d'aller au Cercle de l'Harmonie. Dans ce lieu recoloré désormais par de multiples initiatives culturelles, politiques, associatives, a lieu, ce soir-là, la présentation d'un livre Lire la suite
  • Bien Vivre en Pays d'Aubagne : une association d'élus de droite ? +

    Pour "se faire mousser", Giovanni Schipani, l'élu qui rend les jeunes vieux, multiplie les louanges de toutes les personnes qu'il rencontre, comme s'il était le chef politique du clan des élus de droite du territoire. Le 15 février, avec d'autres élus, il a été reçu par une "nouvelle" association "Bien Lire la suite
  • Duchemin trace son chemin +

    Duchemin trace son chemin Auguste Duchemin arpente les lieux de restauration de notre territoire depuis 6 mois maintenant.  Le plaisir des papilles a été le plus souvent au rendez-vous. Les commentaires des lecteurs furent divers, jusqu'à nous accuser de vendre notre âme au Diable car nous "vendions" de la pub. Il n'en a jamais été Lire la suite
  • Gag-piscine sur le site de la ville +

    Toujours à la pointe de l'information sur le net, le service propagande de la ville communique sur le site, sur facebook et sur twitter, les horaires d'ouverture de LA piscine d'Aubagne (la piscine du Bras d'Or étant définitivement fermée pour satisfaire la volonté de spéculation immobilière du maire) pour les Lire la suite
  • 1