Le Rami des Mamies

Les mamies branchées ! ... enfin presque

mamies branchees

Nous sommes persuadés, que comme nous, vous êtes impressionnés par cette pratique qui se répand parmi les dirigeants de ce monde. Ils utilisent le tweet pour faire passer leur volonté, leurs menaces. Nos Mamies ne veulent pas prendre un train de retard. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Rabelle - Dis tu pourrais être avec nous ! Ça vient à toi de donner.

Mamie traillette - Elle aaa rairairaison, tu pou...rrais lâlâlâcher ton tététéléphone !

Mamie Cadot - M'emmerdez pas, je m'entraîne mes chéries, je touïte.

Mamie Molette - Tu touïtes, c'est nouveau, t'as trouvé ça où ?

Mamie Cadot - Rigolez, rigolez bientôt mes pôvres amies, vous serez au panier, plus bonnes à rien.

Mamie traillette - Poupoupourquoi elle dididit ça ?

Mamie Cadot - Pasque maintenant, la mode c'est le touït. Vous voyez pas, Trump y touïte, Macron y touïte, le monde entier touïte.

Mamie Rabelle - Ouais même que Trump, y se permet d'insulter ses haltères égaux.

Mamie Depain - Alter égo, c'est du latin, ça veut dire un autre moi.

Mamie Cadot - Hhhooouuu, la culture c'est comme la confiture plus t'en as...

Mamie Molette - Bientôt Trump y va nous déclarer la guerre par touït.

Mamie Traillette - Sususuper ananangoissant qu...and même.

Mamie Depain - Et Macron il lui répond de la même manière, il n'y a que Poutine, finalement on a l'impression qu'il ne tweete pas lui.

Mamie Traillette - Le toutoutouït exexexiste en Ru...ssie ?

Mamie Cadot - Ouais mais c'est peut être une bonne idée si tu vas bien chercher. T'as un max de députés par exemple et bien...

Mamie Depain - Macron veut qu'il y en aie moins.

Mamie Rabelle - Hé bé moi au lieu de la coupe sombre, je garde les mêmes et je les fais plus monter à Paris. Pour voter les lois : y touïtent. Je te dis pas les économies.

Mamie Molette - Si tu gardes les mêmes, avec la politique qu'y font, on est pas dans la merde !

Mamie Rabelle - Et puis le temps que tu gagnes, une proposition de loi, un touït, le vote de la loi des touïts, en deux heures, le statut des cheminots y passe à la trappe !

Mamie Molette - Je me demande encore si t'as besoin d'un gouvernement et de députés. Macron y touïte sa loi, le peuple y touïte ce qui veut.

Mamie Cadot - Putain, et ceux qu'y z'ont pas le téléphone qui touïte.

Mamie Traillette - Pupuputain, et ceux qu'...y sont dans des zozozones où tu cacacaptes que dalle.

Mamie Rabelle - Putain, et ceux qui sont à la pêche à ce moment là.

Mamie Depain - Ça, il n'y a pas de problème, ce sont les abstentionnistes habituels.

Mamie Cadot - Oh fatche de con mais tu peux faire ça pour beaucoup de choses.

Mamie Molette - Je suis malade, je touïte le toubib, le toubib y me touïte l'ordonnance, si tu remplaces le toubib par un serveur, tu économises la consultation, le trou de la sécu, fini.

Mamie Rabelle - Même à la télé ça touïte. Tu regardes un débat, on te demande de touïter, de poser tes questions, allez les journalistes plus besoin.

Mamie Traillette - Les inininstituts de son...dages nous toutoutouïtons, y sau...tent.

Mamie Molette - Bon, ça je vais te dire, ils se contenteraient de faire des sondages sur la consommation de camembert, on s'en porterait pas plus mal.

Mamie Depain - Il y a un petit bémol cependant, pour un tweet tu es limité à un nombre de caractères, et donc tout ne peut pas être résolu.

Mamie Rabelle - Au contraire, en limitant les mots, tu limites les conneries qu'y disent tous ces môssieux importants.

Mamie Cadot - Ouais bé les limites n'empêchent pas Trump de dire de grandes conneries.

Mamie Depain - Le monde serait bien triste. On ne verrait plus personne, on serait entre quatre murs à passer notre temps à tweeter, plus aucune liberté, plus aucune égalité.

Les Mamies en chœur - Plus aucune fraternité. Plus de rami.

Mamie Rabelle - Mais non on peut pas jouer au rami en touïtant. Youpi ! 

Mamie Molette - 51 je déballe.

Mamie cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les mamies dans les nuages

mamies transport

Elles ne comprennent plus rien nos braves Mamies. Tout d'un coup, c'est l'effervescence autour de l'arrêt du projet de Val tram. Elles constatent comme tout un chacun le gâchis monumental des décisions des dirigeants politiques actuels de la métropole et du territoire. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - Cirrus, cirrus...

Mamie Rabelle - Au lieu de chercher dans le dico, tu ferais mieux de distribuer les cartes.

Mamie Molette - Et puis tu cherches quoi dans le dictionnaire ?

Mamie Cadot - Ah voilà, cirrus : nuage blanc qui apparaît à l'avant d'une dépression.

Mamie Traillette - Poupoupourquoi tututu cher...ches cicicirrus ?

Mamie Cadot - C'est le nom du monsieur qui a flingué le train entre La Bouilladisse et Aubagne.

Mamie Rabelle - Mais non ma vieille, il s'appelle Serrus, S,E,2 R,U,S. T'as besoin de lunettes toi !

Mamie Depain - Tu vas me dire Serrus et cirrus il n'y a pas une grande différence, ils sont tous les deux nébuleux, et annoncent tous les deux une dépression.

Mamie Molette - Ouais bé la dépression c'est Barthélémy et les Maires du territoire qui l'ont. Comme des Santis bellis, y z'ont tout bu ses promesses et maintenant à part un ou deux, y sont saouls comme des cochons.

Mamie Depain - Vous avez vu ce qu'il veut faire à la place Mr Serrus ? Un métro express de Aix à La Ciotat.

Mami Traillette - Hhhooouuu, ça va coûcoûcoûter un brbrbras pour creu...ser tout le long.

Mamie Cadot - T'es conne ou quoi, métro express, c'est juste pour faire beau. Il veut juste mettre un bus sur l'autoroute.

Mamie Rabelle - Pardi, avec ça tu règles les problèmes ! Surtout les problèmes des villages.

Mamie Molette - Hé bé oui c'est simple, tu prends ta voiture, tu vas sur un parking, tu te tapes 400 mètres à pieds jusqu'à l'arrêt du bus sur l'autoroute, je te dis pas s'il en tombe comme le poing, tu prends le bus, tu change à Aubagne pour prendre la navette et tu te retrouves dans les embouteillages sur l'autoroute ou bien tu prends le TER qui est souvent en retard et tu arrives à Marseille. Ouf ! A peine arrivée, tu penses à repartir.

Mamie Cadot - Tu parles que c'est simple ! Il faut que tu te lèves à quatre heure du matin.

Mamie Traillette - Et y sesesera gragragratuit le mé...tro mamamachin ?

Mamie Molette - C'est sûr, t'es conne définitivement ! Gratuit entre Aix et La Ciotat, mais y a que sur l'agglo que les transports sont gratuits madame. Et encore on nous dit que c'est sûr jusqu'en 2021, après la gratuité ???

Mamie Rabelle - Ouais mais faut comprendre, y a plus d'sous à la métropole.

Mamie Cadot - Ah bon, et alors y a des sous pour le téléphérique à Notre Dame ?

Mamie Depain - Mr Gaudin préfère les touristes et les pèlerins aux travailleurs du quotidien.

Mamie Molette - Et ouais, fini la galère pour les pèlerins, tu te mets à genoux ou tu remplis de pois chiches tes godasses, et au lieu de te taper les escaliers, tu prends le téléphérique, super !

Mamie Traillette - Cucucuites ou pas cucucuites les poipoipois chiches ?

Mamie Rabelle - Dis moi, y avait pas un truc plus mieux bien avant ?

MamieDepain - Oui, ils l'appelaient « Tram Train » je crois, ils avaient même pensé le faire aller jusqu'à Marseille. C'étaient les élus les habitants et les techniciens qui avaient réfléchi au projet dans une démarche démocratique.

Mamie Traillette - Et poupoupourquoi ceux de mainmainmaintenant y 'zont papapas fait ?

Mamie Cadot - Hé bé pasqu'y sont aussi cons que toi ma vieille !

Mamie Rabelle - Au fait et la voie de Valdonne, il en fait quoi le Serrus ?

Mamie Molette - Tu vas rire, une voie verte !

Mamie Rabelle - Ah ouais, super, les gars toute la semaine y vont s'emboucaner dans leur voiture et polluer tous les villages qu'y traversent, et le week-end y feront du vélo entre La Bouilladisse et Aubagne pour évacuer les tosquines.

Mamie Depain - Les toxines ! Ce qui me gène le plus, c'est qu'on sent que tout est réfléchi d'une manière très technocratique. La démocratie là dedans, c'est pipeau.

Les Mamies (en chœur) - Vivent les technocrates !!! Hi hi hi.

 

Mamie Cadot - 51, je déballe.

Mamie Rabelle - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

les Mamies: priorités et causes nationales

mamies causenationale

Avec leurs regards bien à elles, nos Mamies, dissertent sur les différentes priorités que Macron et son gouvernement mettent en place depuis presque un an maintenant. Combien d'autres causes nationales vont-elles venir changer notre vie quotidienne ? ou pas... Hé hé hé tendez l'oreille.

Mamie Rabelle - Oh et pourquoi c'est toujours toi qui donnes ?

Mamie Cadot - Pasque je suis une cause nationale !

Mamie Traillette - Une quoi ?

Mamie Cadot - Je suis la plus vielle, je suis prioritaire !

Mamie Depain - C'est nouveau ça ?

Mamie Cadot - Pas du tout Madame, depuis que Macron est là, vivent les priorités, vivent les causes nationales.

Mamie Molette - Ah bon.

Mamie Cadot - Tu veux qu'on en fasse la liste ?

Mamie Molette - Chiche, si t'en trouves plus de trois je te payes le resto, et j'invite les copines.

Mamie Cadot - J'ai le droit de choisir le resto que je veux, t'es sûre que ta retraite va y suffire ?

Mamie Rabelle - Vas-y, vas-y.

Mamie Cadot - Le chômage, cause nationale, la sécurité routière, cause nationale, la lutte contre la pauvreté, cause nationale. Je continue ?

Mamie Molette - Heu, attend, je regarde mon porte monnaie.

Mamie Rabelle - Je peux t'aider, l'école prioritaire, l'autisme, prioritaire, les handicapés, prioritaires.

Mamie Traillette - Houhouhou, c'est pas un, mais plupluplusieurs resresrestos qu'on va a...ller !

Mamie Depain - Le pouvoir d'achat, l'égalité hommes femmes, les prisons, là je ne sais plus si c'est cause nationale ou priorité ?

Mamie Cadot - Avec lui y a toujours coucarin !

Mamie Traillette - Coucoucou quoi ? (rappelons pour les nouveaux que mamie Traillette est d'origine Parisienne).

Mamie Molette - Y a toujours coucarin, y a toujours quekque chose.

Mamie Rabelle - Chaque fois qu'il arrive un truc particulier, Macron, le gouvernement décident qu'y faut une cause nationale.

Mamie Depain - Ça bouge dans les prisons, cause nationale, les femmes bien normalement réclament l'égalité, ça devient prioritaire.

Mamie Traillette - N'en jejejetez plus lalala cours est plei...ne !

Mamie Depain - On se demande si tout est prioritaire en même temps comme l'expression préférée des Macronistes, ou si une priorité chasse l'autre. Surtout que soit disant on a plus d'sou ma pôv' dame.

Mamie Molette – Finalement t'as raison. Tu vas voir, le jour où une fiente de mouette va lui tomber sur son beau costard, pasque lui au moins il travaille, y va décréter les filets anti fientes de mouettes cause nationale.

Mamie Rabelle - C'est pas possible tout ça. Tu imagines un nouveau code de la route avec des tas de priorités.
Mamie Traillette - Vois pas !

Mamie Rabelle - Bé priorité à droite, priorité à gauche, priorité à ceux qui descendent, à ceux qui roule à plus de dix à l'heure, à moins de cent-trente, priorité aux plus de quatre-vingt kilos, priorité aux poussettes, priorité à ceux qui ont des parapluies, ceux qui viennent de faire leurs courses, aux deux chevaux, priorité aux Béhème. Tout en même temps

Mamie Molette - D'abord, t'as l'impression qu'on te prend pour une conne, ensuite tu sais plus ce qu'y faut faire, alors ou tu prends plus ta voiture, ou tout est bloqué.

Mamie Cadot - Ouais bé en parlant de blocage, serait peut être bien d'aller dans la rue, avec nouveau code de la route ou pas et dire qu'on en a ras le bol.

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose pas vous ?

Les mamies : Martine a disparu

mamies martine 

Nos Mamies sont déboussolées, même lorsqu'elles veulent passer le flambeau à leur petits enfants, elles sont déboussolées, elles ont perdu leurs repères. Que sont devenues les belles bandes dessinées de leur époque. Hé hé hé tendez l'oreille.

Mamie Cadot - Oh fan de chichourle, c'est maintenant que t'arrives ! On allait commencer sans toi !

Mamie Rabelle - M'en parle pas, je viens de la bibliothèque. J'ai passé un temps fou à trouver des BD pour ma petite fille.

Mamie Depain - Pourtant ce n'est pas ce qui manque !

Mamie Rabelle - Ouais bé ça fait un moment qu'y a plus de nouveautés à la bibliothèque d'Aubagne, mais là, c'est pire, tu trouves plus la collection des « Martine ».

Mamie Traillette - Mamamartine ! C'est quququoi ?

Mamie Molette - Mais oui, Martine à la ferme, Martine au super marché, Martine à la montagne, Martine à la mer.

Mamie Cadot - Et alors les rayons y doivent être vides !

Mamie Rabelle - Bé non, tout est plein, là les nouveautés y les z'ont trouvées, y z'ont remplacé par la collection des « Macron ».

Mamie Depain - Qu'est que tu racontes !

Mamie Rabelle - Bé à la place tu as, Macron dans le sous marin, Macron à l'armée, Macron en aéronef, Macron à l'OM, Macron à la prison.Y a même Macron en Afrique ou Macron joue la comédie.

Mamie Molette - Ouais, y paraît qu'il a joué Pierre et le Loup.

Mamie Cadot - Y faisait le loup ? Houououou !

Mamie Traillette - Tu papaparles, il aaa fait Pipipierre.

Mamie Depain - La comédie, il connaît. Il ne peut pas faire un discours sans prendre la tête de l'emploi. C'est pas Macron, c'est Caméléon.

Mamie Molette - En tous cas, y a des albums qu'y pourra pas faire !

Mamie Rabelle - A oui et quoi ?

Mamie Molette - Hé bé, Macron dans la locomotive, ou Macron à l'hôpital.

Mamie Depain - Oui, là c'est sûr il n'a pas que des amis.

Mamie Cadot - T'éclaires la télé, ça arrête pas, et les cheminots privilégiés par ci, et les cheminots privilégiés par là. T'as l'impression que toute la clique à Macron et les médias y sont complices.

Mamie Rabelle - T'as vu au salon de l'agriculture, Macron tout pétard, qui compare, devant l'agriculteur tout pénard, les conditions des cheminots avec celles des agriculteurs.

Mamie Traillette - Poupoupour tatataper sur les chechecheminots bien sûr.

Mamie Molette - Ouais, y l'aurait pas comparé les salaires des cheminots et ceux du PDG de Renault.

Mamie Cadot - La retraite des cheminots et les retraites chapeaux des grands dirigeants ! Et je te parle pas de celle des députés !

Mamie Depain - Avec Macron, c'est simple, il faut tout ramener vers le bas. On commence par montrer du doigt, puis on tape dessus. Pas étonnant que les sondages montrent que les gens soient contre le statut des cheminots.

Mamie Traillette - Moi les sonsondages je les cancancantonne dans des étututudes sur les cacacamemberts ou les ya...ourts, à la rigueur le jamjamjambon sous cell...ophane.

Mamie Rabelle - Pour les questions politiques ou de société, tu bourres le crâne des gens et puis après tu les interroges. Les couillons vont à la ville, ils te répondent comme tu veux.

Mamie Depain - Vous avez raison on ne le verra ni dans les hôpitaux, ni dans les EHPAD.

Mamie Cadot - Les quoi ?

Mamie Depain - Les EHPAD, ce sont des maisons pour les personnes âgées où tu ne peux même plus jouer au rami, vu les moyens qu'ils ont. En personnel bien sûr parce que côté finances, c'est plutôt chérot.

Mamie Traillette - Mêmêmême plus au ra...mi ! 

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les mamies : Trompe-couillons

mamies trompecouillon 

Bien au fait de l'actualité, mais un peu dépassées par tout ce qu'elles lisent ou entendent, nos Mamies ont un regard un peu critique sur toutes les contorsions politiques qu'elles voient poindre ça et là. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Depain - Regardez moi celle là, elle chuchote à l'oreille de Rabelle, en même temps elle regarde Molette. Tout juste si elle fait pas du pied à Traillette !

Mamie Traillette - Elle a rairairaison, aaarrête tout ça, on peut co co commencer ?

Mamie Cadot - Non il faut que je consulte !

Mamie Rabelle - Moi je dirais plutôt il faut que tu complotes.

Mamie Depain - Et pendant ce temps, on attend. Bon, nous c'est pas grave, mais quand il s'agit de prendre des décisions importantes, là c'est pas tenable, c'est l'intérêt des gens qui est en cause.

Mamie Cadot - Mais qu'est ce que tu dis ?

Mamie Molette - Elle dit, elle dit que pour le Val tram hé bé et que je te combine avec un, et qu'il faut que j'en emmerde un autre, et que je vois ma petite carrière personnelle à moi. Tu peux me dire où il est l'intérêt des gens dans tout ça ?

Mamie Depain - Et pendant ce temps, les gens sont dans la merde, à se bouffer les embouteillages et la pollution, excusez moi d'être grossière.

Mamie Rabelle - En plus dans la presse on en lit des vertes et des pas mûres. Barthélémy elle dit que suivant ce qui se passe elle va se mettre en colère tout rouge.Vous y croyez vous ?

Mamie Molette - Serrus y dit que le projet est pas prêt, lui on le voit venir avec ses gros sabots et son nouveau collègue Lambert. Tu vas voir, il vont te mettre des bus à la place du tram.

Mamie Cadot - Gaudin, lui il consulte et il écrira. Comme si pouvait pas dire tout de suite celui là.

Mamie Rabelle - Et voilà que Muselier, le museau enfariné, vient mettre son petit grain sur le feu.

Mamie Molette - Ou tu dis qu'y met son grain de sable, ou tu dis qu'y met de l'huile sur le feu mais s'il te plaît n'invente pas !

Mamie Depain - Au fait, Muselier et museau, ça a pas la même racine ? Parce que en terme de museau il met une drôle de salade lui !

Mamie Traillette - En tous cas y en aaa un qui se frifrifrise les mou mou moustaches, c'est Gagagazay !

Mamie Cadot - Pourquoi il a les moustaches Gazay ?

Mamie Traillette - Non mais c'est poupoupour dire, lui il doit tratratravailler Gaugaugaudin dans le sens du poil pour pas l'aaavoir le val tram.

Mamie Cadot - Et les gens , et les associations, qu'est ce qu'ils font ?

Mamie Rabelle - Ouais y en a une l'ASDEL je crois.C'est un peu comme l'ADSL, mais je crois qu'y sont toujours restés à la 1 G, hi hi hi.

Mamie Cadot - Qu'est que le point G a à faire là dedans ?

Mamie Depain - Pas le point G, la 1 G, pour giga-octets ? C'est du haut débit même qu'aujourd'hui on est à la 4G.

Mamie Cadot - Peu importe, eux le haut débit y z'ont pas l'air de connaître, qu'est ce qu'ils attendent pour dire leur ras le bol !

Mamie Depain - Même nous, vous savez, on pourrait dire notre ras le bol de ces magouilles politiques.

Mamie Molette - Quand je pense que s'ils n'avaient pas tout arrêté, ce serait presque terminé ce val tram.

Mamie Molette - En tous cas on a l'impression d'avoir été prises par des trompe-couillons !

Mamie molette - 51, je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

Les mamies : course de fond

mamies marathon

Les mamies sont perplexes, elles se demandent si le petit monde politique en général et celui aubagnais au passage, n'est pas dans un marathon ininterrompu, dans une course de fond perpétuelle. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - Vous croyez qu'on peut commencer ?

Mamie Rabelle - Ouais, donne, pourquoi y faudrait attendre ?

Mamie Cadot - Ça paraît un peu tôt pour moi quand même !

Mamie Molette - N'importe quoi, t'as pas vu, les municipales c'est pour 2020, et voilà que certains partent déjà en catimini.

Mamie Depain - En catimini, en catimini, j'étais aux vœux « d'Aubagne à venir », et bien ils l'ont dit clairement eux. En route pour mettre Gazay dehors.

Mamie Rabelle - Ouais bé pas facile pasque le Gazay aussi il est parti. Y paraît que tu l'as vu dans tous les services municipaux, et que je te passe la brosse, et que je te caresse dans le sens du poil.

Mamie Cadot - Ça a changé, avant les fonctionnaires c'était passez origan...

Mamie Traillette - Papapassez mumumuscade, on dit papapassez mumumuscade.

Mamie Cadot - Moi c'est origan, la muscade, j'aime pas ! Je disais Madame, avant, les fonctionnaires c'était plutôt à rebrousse poils qu'il les prenait.

Mamie Molette - Ouais, ça marche pas trop on dirait, y a de plus en plus de départ, et même des importants. Ça tombe comme à Gravelotte.

Mamie Rabelle - Quoi ? Il pleut ! Où ?

Mamie Depain - Il ne pleut pas, c'est une expression qui vient d'un massacre pendant la guerre de 1870.

Mamie Traillette - Hou Mamadame à dedede la cucuculture hi hi historique !

Mamie Depain - En tous cas, il n'y a pas mal de départs autour de Gazay, preuve que les gens savent à qui ils ont à faire.

Mamie Molette - Même si Gazay a du plomb dans l'aile, y a toujours la Barthélémy, tous les mécontentements elle y est derrière. Regarde l'hôpital, coucou Gazay, moi je soutiens.

Mamie Depain - Sur l'hôpital, je veux bien, mais c'est surtout sur le Val tram qu'elle joue sa carte.

Mamie Traillette - Elle auauaussi elle veut joujoujouer avec nous au ra ra rami ?

Mamie Rabelle - Non, elle s'accroche au Val tram. Au début elle a tout flingué, maintenant elle joue les Zorrotes. Laissez moi faire, ne bronchez pas, je m'arrange avec Tonton, et moi je prends toutes les fleurs.Si au passage je pouvais faire une entourloupe à Gazay, bé c'est pas plus mal !

Mamie Cadot - Cette dame, elle a jamais besoin de nous. Ah quand faut aller voter là c'est différent !

Mamie Depain - Je les sens mal ces élections, parce que de l'autre côté on dirait que ce n'est pas mieux.

Mamie Molette - Faudrait qu'y s'entendent, non ? Plusieurs associations, plusieurs partis, la France Insoumise divisée qui se tire dans les pâtes.

Mamie Depain - Les pattes, les pattes, parce que les pâtes ils ne sont pas prêts de les manger ensemble.

Mamie Rabelle - Et Lloret, on l'aura Lloret ? On le voit de plus en plus. Il essaye de se placer celui là.

Mamie Traillette - Je saisaisais pas cococomment tout çaçaça va fi fi finir !

Mamie Depain - Bien, c'est simple, actuellement on a tous égaux, après viendra tout à l'égo, espérons qu'on n'ait pas finalement tout à l'égout ! (l’extrême droite pour ne pas la nommer) Ça sentirait mauvais mauvais !

 

 

Mamie Cadot - 51, je déballe.

Mamie Rabelle - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

Les mamies aimeraient voyager

mamies voyage

Nos mamies aimeraient bien aller voir du pays. Oh pas bien loin, aller au moins pratiquer leur distraction favorite dans une petite commune environnante. Mais pour l'instant cet espoir là c'est peut être pas pour tout de suite. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Molette - Et voilà qu'elle fait la bèbe !

Mamie Traillette - Lalala quoi ?

Mamie Molette - La bèbe, la tronche, la gueule, elle est pas contente.

Mamie Rabelle - Ouais, je suis pas contente, c'est toujours chez moi qu'on fait le rami, j'aimerais aller jouer à La Bouilladisse, chez toi au grand air.

Mamie Depain - Moi je peux descendre en voiture d'accord, toi tu n'as qu'à passer ton permis, acheter une voiture et amener les copines.

Mamie Rabelle - Ouais finalement t'as raison, c'est peut être moins long que d'attendre leur val machin.

Mamie Cadot - Le Val tram, c'est vrai, c'est plein de rebondissements, les épisodes on dirait que c'est Dallas.

Mamie Cadot, mamie Depain, mamie Molette mamie Rabelle, mamie Traillette - (les mamies chantonnent) Dallas, ton univers impitoya-a-ble .

Mamie Traillette - Imimimpitoyable c'est bibibien le mot. T'as l'imimimpression que chachachacun prêche pour sa papaparoi.

Mamie Depain - Paroisse. En tous cas, Dieu ait leur âme, ce sont les habitants qui sont trompés.

Mamie Molette - Les habitants couillonnés, des élus en pétard.

Mamie Rabelle - Pas tous tè tu crois que Gazay il est en colère lui. Il est plutôt content que ça se fasse pas. Il en a rien à faire des Aubagnais qui sont dans la mouise, alors tu penses pour les habitants des autres communes.

Mamie Depain - En plus si les travaux tombent pendant les municipales il est mal.

Mamie Molette - C'est vrai qu'il a accompagné le mensonge sur le Tram lié à la dette pour faire perdre l'ancienne municipalité.

Mamie Cadot - Ouais, on a quand même l'impression que ces nouvelles équipes font connerie sur connerie.

Mamie Traillette - Poupoupourquoi tu dis ça ?

Mamie Cadot - Première connerie, tu arrêtes le Tram. T'as vu comme il a du succès. Imagine il est fini jusqu'à la zone il explose de voyageurs. Je te dis pas le beau centre ville qu'on aurait, et aouf en plus.

Mamie Depain - Sans compter l'amélioration sur la pollution et la diminution des embouteillages.

Mamie Molette - Après couillon, tu te trouves avec des machines en plus alors tu te grattes le museau, et t'es obligé de faire ta deuxième connerie, tu arrêtes le train qui devait aller de La Bouilladisse à la gare d'Aubagne et qui serait presque fini.

Mamie Rabelle - Et on pourrait aller ramiter chez toi hé hé hé !

Mamie Depain - Tu fait un nouveau projet, tu fais du cocorico dessus, on est les plus beaux, on est les meilleurs, voyez l’État nous cire les pompes ? C'est notre bébé, avant rien n'a existé. Il est super notre tramway.

Mamie Molette - Et là, patatrac, toc toc toc bonjour, c'est nous, la métropole, le val tram c'est nous qu'on va le faire, mais on a pas de sous. Alors on coupe, on tronçonne, vous n'avez rien à dire. Et soyez gentils sinon y en a d'autres qui ont besoin.

Mamie Depain - Et le tramway tu peux toujours l'appeler désir !

Mamie Traillette - Mainmainmaintenant tout le monmonmonde est tententendu et rararapiat !

Mamie Depain – tout le monde est à hue et à dia, ça veut dire que l'on ne sait plus où l'on va.

Mamie Cadot - Tu veux dire que le Val machin pas avant 51 ! 2051 ! oh putain, pardon ça m'a échappé. 

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Molette - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR