Les mamies : Martine a disparu


mamies martine 

Nos Mamies sont déboussolées, même lorsqu'elles veulent passer le flambeau à leur petits enfants, elles sont déboussolées, elles ont perdu leurs repères. Que sont devenues les belles bandes dessinées de leur époque. Hé hé hé tendez l'oreille.

Mamie Cadot - Oh fan de chichourle, c'est maintenant que t'arrives ! On allait commencer sans toi !

Mamie Rabelle - M'en parle pas, je viens de la bibliothèque. J'ai passé un temps fou à trouver des BD pour ma petite fille.

Mamie Depain - Pourtant ce n'est pas ce qui manque !

Mamie Rabelle - Ouais bé ça fait un moment qu'y a plus de nouveautés à la bibliothèque d'Aubagne, mais là, c'est pire, tu trouves plus la collection des « Martine ».

Mamie Traillette - Mamamartine ! C'est quququoi ?

Mamie Molette - Mais oui, Martine à la ferme, Martine au super marché, Martine à la montagne, Martine à la mer.

Mamie Cadot - Et alors les rayons y doivent être vides !

Mamie Rabelle - Bé non, tout est plein, là les nouveautés y les z'ont trouvées, y z'ont remplacé par la collection des « Macron ».

Mamie Depain - Qu'est que tu racontes !

Mamie Rabelle - Bé à la place tu as, Macron dans le sous marin, Macron à l'armée, Macron en aéronef, Macron à l'OM, Macron à la prison.Y a même Macron en Afrique ou Macron joue la comédie.

Mamie Molette - Ouais, y paraît qu'il a joué Pierre et le Loup.

Mamie Cadot - Y faisait le loup ? Houououou !

Mamie Traillette - Tu papaparles, il aaa fait Pipipierre.

Mamie Depain - La comédie, il connaît. Il ne peut pas faire un discours sans prendre la tête de l'emploi. C'est pas Macron, c'est Caméléon.

Mamie Molette - En tous cas, y a des albums qu'y pourra pas faire !

Mamie Rabelle - A oui et quoi ?

Mamie Molette - Hé bé, Macron dans la locomotive, ou Macron à l'hôpital.

Mamie Depain - Oui, là c'est sûr il n'a pas que des amis.

Mamie Cadot - T'éclaires la télé, ça arrête pas, et les cheminots privilégiés par ci, et les cheminots privilégiés par là. T'as l'impression que toute la clique à Macron et les médias y sont complices.

Mamie Rabelle - T'as vu au salon de l'agriculture, Macron tout pétard, qui compare, devant l'agriculteur tout pénard, les conditions des cheminots avec celles des agriculteurs.

Mamie Traillette - Poupoupour tatataper sur les chechecheminots bien sûr.

Mamie Molette - Ouais, y l'aurait pas comparé les salaires des cheminots et ceux du PDG de Renault.

Mamie Cadot - La retraite des cheminots et les retraites chapeaux des grands dirigeants ! Et je te parle pas de celle des députés !

Mamie Depain - Avec Macron, c'est simple, il faut tout ramener vers le bas. On commence par montrer du doigt, puis on tape dessus. Pas étonnant que les sondages montrent que les gens soient contre le statut des cheminots.

Mamie Traillette - Moi les sonsondages je les cancancantonne dans des étututudes sur les cacacamemberts ou les ya...ourts, à la rigueur le jamjamjambon sous cell...ophane.

Mamie Rabelle - Pour les questions politiques ou de société, tu bourres le crâne des gens et puis après tu les interroges. Les couillons vont à la ville, ils te répondent comme tu veux.

Mamie Depain - Vous avez raison on ne le verra ni dans les hôpitaux, ni dans les EHPAD.

Mamie Cadot - Les quoi ?

Mamie Depain - Les EHPAD, ce sont des maisons pour les personnes âgées où tu ne peux même plus jouer au rami, vu les moyens qu'ils ont. En personnel bien sûr parce que côté finances, c'est plutôt chérot.

Mamie Traillette - Mêmêmême plus au ra...mi ! 

Mamie Rabelle - 51 je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR