Aubagne : Les deux (seuls) touristes de l’été reçoivent la médaille de la Ville


coindulol touristes

C’est une cérémonie simple mais émouvante qui s’est déroulée hier dans les salons de l’Hôtel de Ville. Gérard Gazay, entouré d’une partie de son équipe municipale, a tenu à honorer un couple de touristes en visite dans notre bonne ville. Réception inhabituelle pour un évènement qui ne l’est pas moins. M. et Mme T.[1] sont en effet les deux seuls touristes accueillis par Aubagne au cours de cet été.

Pour l’occasion, la Mairie a mis les petits plats dans les grands. Fraichement désignée comme délégataire de la restauration municipale, la SOGERES a gratifié l’assistance de ses prestations haut de gamme : petits fours (à peine) décongelés, cacahuètes certifiées sans OGM et mousseux de fabrication industrielle. Nostalgique de son passé de vendeur de chocolats, l’élu à la sécurité est même venu avec un ballotin de croustillants « Ferrero Roche d’Or » que les ambassadeurs apprécient tant.

Au centre de l’assistance, les héros de l’été sont chaleureusement remerciés. Quel démenti aux mauvaises langues, aux aigris et à la presse de caniveau ! Aubagne a accueilli des touristes ! Dans un discours tout en retenue, le Maire a réglé ses comptes avec l’ancienne majorité municipale : « Après cinquante ans d’incurie socialo-communiste, Aubagne-en-Provence retrouve sa grandeur ! La venue de ces deux touristes cloue le bec aux Tartufles (sic) de l’opposition qui se vautrent  dans une attitude de politique politicienne. Avec mon Premier Adjoint, qui incarne si bien la truculence et la gaité provençales, nous sommes fiers de remettre la médaille d’Aubagne en Provence à M. et Mme T. ». Salve d’applaudissements chez les élus et double ban lancé par les quelques représentants du Gazay Fan-Club spécialement revenus de leurs résidences d’été.

Visiblement gênés, les deux touristes esquissent un sourire. Ils indiquent timidement qu’ils sont arrivés il y un jour à peine et qu’ils envisagent de rester jusqu’au feu d’artifice du 21 août. Silence glacial dans l’assistance. Fin de la cérémonie.

 

[1] Les intéressés ont souhaité gardé l’anonymat.