Aubagne fête son Patrimoine

journees patrimoine2016

Le week-end des 17 et 18 septembre 2016, l'Europe se met au diapason (pour une fois) et demande aux États, Régions et Cités de mettre en avant leur patrimoine. Ce sera chose faite à Aubagne qui met un coup de projecteur sur son abbé le plus célèbre : Barthélémy l'académicien.


On le sait, presque on nous le rabâche depuis le début 2016, Aubagne est fière d'être en Provence. Une affirmation patrimoniale s'il en est, même si elle n'a rien d'officielle. Elle est tout aussi fière de ses académiciens au premier rang desquels Pagnol trône en sainteté. Encore plus que l'abbé Barthélémy qui n'a pourtant rien à lui envier, puisqu'il s'est fait une place au soleil (de Paris) en devenant proche des Choiseul qui le tireront du guêpier de la Révolution grâce à une intervention du Comité de Salut Public. Mais ils ont un autre point en commun : ils ne sont que trés peu d'Aubagne. Pagnol y est né par hasard quand à l'Abbé il est né à Cassis !

Mais ne soyons pas trop injustes : à l'heure où il ne se passe plus grand chose à Aubagne, soutenons l'initiative qui sans doute saura séduire les plus âgés d'entre nous (dont je fais partie !), et saluons le travail du service public qui, dans le domaine du patrimoine pour ce sujet, a toujours su faire un travail de grande qualité avec des moyens trés souvent modestes.

L'abbé Barthélémy

Donc, à l'occasion du tricentenaire de la naissance de l'Abbé Barthélémy, une exposition se tiendra à la médiathèque Marcel Pagnol du 9 au 21 septembre. Nous pourrons y découvrir ses passions et elle viendra illustrer sa vie d'érudit qui le fera reconnaitre à la cour de Louis XV. Nous pourrons également découvrir des documents témoins du monuments érigé à sa gloire en 1828 et aujourd'hui disparu de l'espace public aubagnais.

Le samedi 17 septembre sera consacré à la découverte de la villa Barthélémy et ses jardins qui seront ouverts au public pour l'occasion. Cette journée se clôturera par un ciné concert produit par l'association marseillaise Cinémémoires qui présentera des films amateurs tournés à Aubagne entre 1930 et 1970. Mais vous devrez vous inscrire pour y participer. Il est vrai que ces initiatives remportent généralement beaucoup de succès et que le nombre de places est limité. Un numéro de téléphone : 04 42 18 18 87.

Les Amis du Vieil Aubagne

Le 18 septembre, dimanche donc, l'association Les Amis du Vieil Aubagne créée par Raymond Amy et aujourd'hui présidée par Claude Valentin, n'a de cesse de mettre en valeur le patrimoine aubagnais. Elle travaille depuis maintenant 4 ans à la retauration de la façade de la maison dite du complot. Un énorme challenge pour cette association qui n'en mène par pour autant moins d'activités pour continuer à mettre à la disposition du plus grand nombre les différents objets du patrimoine de notre ville.

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, l'association est bien présente avec une visite d'Aubagne sur le thème de la citoyenneté ! De qu'elle citoyenneté parlons-nous ? Sans doute de celle d'un autre temps qui semblait faire des chapelles des congrégations de Pénitents des "hauts lieux de citoyenneté". Il y aurait là un vrai débat car la définition de la citoyenneté a largement évolué au fil des âges. Une définition reprise sur le Larousse plante assez bien le décor de la citoyenneté aujourd'hui : "Juridiquement, la citoyenneté peut être définie comme la jouissance des droits civiques attachés à la nationalité, c'est-à-dire la jouissance de l'ensemble des droits privés et publics qui constituent le statut des membres d'un État donné qui les reconnaît comme tels." 

Or les Pénitents étaient des congrégations de laïcs assujétis au catholicisme. Pour Hervé Barelli*, « Les pénitents d'aujourd'hui, comme ceux d'hier, qui ne sont que des laïcs, répondent à une double nécessité ; une nécessité sociale, puisqu'ils participent à différentes activités de leur communauté, comme l'assistance aux agonisants, l'enterrement des morts, le secours aux malades, et une nécessité spirituelle, traditionnelle parfois, comme l'organisation des fêtes religieuses et des processions, ou actuelles comme le souci, dans une société marquée par l'indifférence, d'y maintenir un peu de fraternité et de chaleur humaine... »

Même s'il existe toujours des congrégations de Pénitents, surtout dans notre midi d'ailleurs, il semble bien qu'elles soient comparables à des clubs services plutôt qu'à de vrais organes servant à développer la citoyenneté des femmes et des hommes.

Il sera peut être question de ce débat lors des visites des deux chapelles de Pénitents fermées au public qui seront ouvertes pour ces journées du patrimoine. Les Pénitents noirs ayant été transformés en centre d'art voilà une petite dizaine d'année et donc largement à la disposition du grand public. Ces visites seront couplées à celles du clocher de l'église Saint Sauveur, toujours sur les hauts d'Aubagne. Vous pourrez y saluer Din, Dan, Marguerite-Noëlle-Joséphine-Paule et Marie-Marcelle-Félicie-Jeanne. Mais pour rencontrer ces cloches il faudra obligatoirement vous inscrire. Le clocher est étroit et les cloches prennent beaucoup de place. Et cela est malheureusement une vérité définitive.

Benoit Jancet

 

Renseignements & Réservations : Service Archives-Patrimoine Mairie annexe 1er étage - 2, rue de la Liberté - 13400 Aubagne - 04.42.18.18.87 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

* Hervé Barelli, Les Confréries de Pénitents de Saint-Étienne de Tinée, Nice-Historique, 1993, p. 128

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Résolument gourmand, l’Atelier de Pauline +

    Boulangerie, pâtisserie, rôtisserie, traiteur et restauration !!! Lire la suite
  • Conseil municipal : plus de Bourse du Travail mais des indemnités pour le maire +

      Le 29 mars aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne. La foule risque d'être au rendez vous pour demander au maire de tenir ses engagements antérieurs et de faire une proposition pour maintenir la Bourse du Travail. Lire la suite
  • Vendredi 31 mars ça boulègue au Cercle +

      Le Cercle de l’Harmonie organise vendredi 31 mars à partir de 20 h, une grande soirée concert. Au programme trois formations musicales sous influence féminine. Prévente sur place au prix de 5 Euros + 1 Euros d’adhésion. Lire la suite
  • L'AFC fait du yoyo +

    L'équipe de France de foot, en battant, sans briller, le Luxembourg 3 buts à 1, continue son chemin vers la qualification pour les phases finales de la coupe de monde. La victoire de Sebastian Vettel (All/Ferrari) relance l'intérêt du championnat de Formule 1. Mercedes et Hamilton pourraient être battus ? Ferrari Lire la suite
  • Quatre FIFA par an ? +

    Le Festival International du Film d'Aubagne a débuté ce lundi 2O mars, jour du printemps. La soirée d'ouverture a été une immense réussite. Lire la suite
  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • 1