Massilia Sounds Gospel : une bombe musicale

 
Massilia Sounds Gospel ou comment recevoir plus d'émotions que lors de la dernière tournée de Céline Dion.
 
Massilia Sounds Gospel, MSG pour les intimes, était en représentation vendredi 2 février au soir à l'espace de l'Huveaune à La Penne. Mèfi y était pour le plus grand plaisir de ses esgourdes... et de son coeur... Et de ses mains... et de... Bref ! Tout mon corps a vibré pendant deux heures d'un échange d'énergies tantôt foudroyantes, tantôt prenantes, tantôt bouleversantes.
 
Même s'il est important de reconnaître le talent de chacun, j'ai envie d'encenser le collectif. De notre petit siège de spectateur, on ressent bien cette complicité entre les choristes, cet amour de la chanson, du rythme, cette passion de l'émotion que l'on transmet à coup de cordes vocales et de claquements des paumes.
 
Bien sûr que les différents solistes assurent, bien sûr que les musiciens qui entourent la chorale se font plaisir et nous font plaisir, bien sûr que le chef de chorale a le sourire et le rythme communicatifs... Mais ce que l'on retient lorsque l'on ressort de la salle de spectacle, ce sont les chants à l'unisson, les danses synchronisées, la symbiose entre les musiciens et les chanteurs. Bref, c'est le groupe qui nous transporte.
 
J'étais au vélodrome pour la dernière tournée de Céline Dion. On n'enlèvera pas le talent vocal de la dame, mais, à l'espace de l'Huveaune, ce vendredi soir, on pouvait palper de ses mains, endolories d'avoir trop battues le rythme, l'émotion qui se dégageait de ce groupe. Impossible de ressortir sans un sourire irrépressible au visage.
 
MSG sort son album cette semaine. L'occasion pour les curieux, qui voudraient voir si Mèfi dit une fois de plus la vérité, de se faire une opinion personnelle. Rien ne remplace le live mais avec cet album justement capté en live, peut-être que vous pourrez y puiser un peu de ce que j'ai pris en plein coeur et en plein tympans ce premier vendredi de février.
 
 
Camille Alexandre
 

Argile : le retour de Fontaine

 

Vendredi 17 novembre, une magnifique crèche a été inaugurée dans les anciens locaux de la CPAM, avenue Antide Boyer. Le lendemain, c'était le tour du marché au santon et à la céramique, sur le cours Foch. Les chalets posés au sol des 3 années antérieures ont laissé la place à un vrai village de Noël, décoré avec goût, compétence et sens de la fête. Quelques semaines avant l'Argilla, la maison de l'argile, au cours Beaumond, refaisait surface, la qualité en plus. Que se passe-t-il à Aubagne ?

L'idée de "la plus grande crèche du monde" était portée en 2014 par le programme de l'équipe Fontaine, pas par celui de Gazay. Le président de l'Association des céramistes et santonniers du Pays d'Aubagne (qui, en 2014, était candidat sur la liste Fontaine) a su convaincre Gazay de tenir un engagement qui n'était pas le sien, lui qui ne tient pas ses propres promesses de campagne. Il faut s'en féliciter et féliciter les professionnels de l'argile qui ont su transcender les clivages politiques dans l'intérêt d'Aubagne.

Pour le reste, la métropole a désigné une Aubagnaise et un Aubagnais pour s'occuper de l'événementiel argile sur le territoire. Elle et il ont la caractéristique d'avoir été "à l'école" de Daniel Fontaine. Elle et il ont été les responsables, les initiateurs, les concepteurs et les réalisateurs des événements majeurs d'Aubagne de 2002 à 2014. Tout le monde se souvient d'Aubagne sous la neige le 21 décembre 2013 en clôture de Marseille-Provence, capitale européenne de la culture. C'était elle et lui avec tous les agents et les services de la ville d'Aubagne et de l'Agglo.

Le maire d'Aubagne devrait s'en inspirer plutôt que de faire la chasse aux sorcières chez les communaux et de donner les clés de la ville à des cadres "marseillais".

Antoine Monticellu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à

Jolie Môme à La Penne

Entre l’Espace de l’Huveaune et la compagnie Jolie Môme c’est une longue histoire de fidélité réciproque qui continue encore aujourd’hui. Ce Mardi 21 novembre, la joyeuse troupe se produira une nouvelle fois sur la scène pennoise avec sa dernière création : « 14-19 : la mémoire nous joue des tours ».

C’est parce qu’ils et elles s’étonnaient de voir l’internationalisme, « une idée merveilleuse, porteuse d’émancipation et de paix », complètement absent des commémorations officielles de la guerre de 14-18 que les membres de la compagnie se sont lancés dans la création collective de cette pièce. Convaincus à l’instar de la philosophe Simone Weil que « Croire en l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole »  et aidés dans leur entreprise par le travail d’amis historiens et archivistes, ils ont écrit leur propre version de ces années, à la fois tragiques et porteuses d’espoir, en faisant se rencontrer sur scène personnalités historiques et personnages fictifs.
Une rencontre théâtrale et musicale dont vous pouvez visionner la bande-annonce sur le site de la compagnie.

Mais pour retrouver sur scène, en « vrai », les dix comédien.ne.s, chanteur.euse.s, musicien.ne.s de Jolie Môme et leur belle énergie, il faudra venir à l’Espace de l’Huveaune ce mardi 21 novembre à un horaire inhabituel : 19h27 (on reconnaîtra là la légendaire ponctualité pennoise !). Un horaire qui permettra à tous les publics d’assister au spectacle un soir de semaine et de découvrir une autre vision de la 1ère guerre mondiale, une vision pleine d’espoir et de fraternité. 

Redha Romani

 

Réservations : 01 91 24 70 42 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tarifs : Normal 17 € / Réduit 13 € / - 18 ans 6 €

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies dans les nuages +

    Les mamies dans les nuages Elles ne comprennent plus rien nos braves Mamies. Tout d'un coup, c'est l'effervescence autour de l'arrêt du projet de Val Lire la suite
  • les Mamies: priorités et causes nationales +

    les Mamies: priorités et causes nationales Avec leurs regards bien à elles, nos Mamies, dissertent sur les différentes priorités que Macron et son gouvernement mettent en Lire la suite
  • Les mamies : Martine a disparu +

    Les mamies : Martine a disparu   Nos Mamies sont déboussolées, même lorsqu'elles veulent passer le flambeau à leur petits enfants, elles sont déboussolées, elles ont Lire la suite
  • Les mamies : Trompe-couillons +

    Les mamies : Trompe-couillons   Bien au fait de l'actualité, mais un peu dépassées par tout ce qu'elles lisent ou entendent, nos Mamies ont Lire la suite
  • Les mamies : course de fond +

    Les mamies : course de fond Les mamies sont perplexes, elles se demandent si le petit monde politique en général et celui aubagnais au passage, n'est Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • On nous refait le coup de l'aménagement du Centre Ville +

    Mercredi 18 avril, le maire avait invité toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à l'Espace des Libertés pour présenter "le projet de ville" et plus précisément "le Centre Ville sous un nouveau jour". On recommençait pour la énième fois le grand show d'octobre 2016 où on nous avait présenté Lire la suite
  • Surloyer : 13Habitat menace d'expulsion ! +

    Mèfi a déjà informé de la décision de 13Habitat de faire payer aux locataires concernés (environ 15% des locataires) quatre mois de surloyer supplémentaire en 2018 (16 mois au lieu de 12). Des locataires se sont organisés et une action en justice se met en place. Lire la suite
  • Les dossiers de Mèfi : un train de scandales +

    Les transports et la mobilité sont des éléments primordiaux de notre quotidien. Alors que les modes de transport doux devraient être priorisés, alors que les transports en commun devraient nous faciliter la vie, ils sont facteurs de pollution, de perte de temps, de stress. Ils sont au cœur de l'actualité Lire la suite
  • Heureusement, il y a le Rugby Club Aubagnais +

    En Ligue 1, Lyon en battant Amiens (3 à 0) conforte sa place sur le podium. L'OM, non sans mal, a battu Troyes (2 à 3) et reste en course pour la troisième place. Pour le reste, l'équipe du Qatar est championne de France à 5 journées de la fin. Lire la suite
  • Audacieux : une œuvre de Walter Bunkerkiosk en coeur de ville +

    Très sincèrement le bâtiment de l'Espace des libertés signé des architectes Mathieu Poitevin et Pascal Reynaud fait pâle figure avec, à proximité et dans le même alignement urbain, l'oeuvre non encore titrée de l'artiste plasticien allemand Walter Bunkerkiosk (voir notre photo) qui est venu dans la semaine poser le dernier Lire la suite
  • Archives de la MJC : tous les patrimoines ne se valent pas +

    Vingt mètres cubes de documents administratifs et de communication, affiches, programmes, photos... stockés dans un container. Du matériel technique, du mobilier… déposés dans un hangar. Sur un terrain protégé, au milieu de nulle part, dans une zone d'activité de la commune de Vitrolles. Autant de biens qui devaient, dans le Lire la suite
  • Tout le monde debout +

    Tout le monde debout, pour la première fois, Franck Dubosc réalisateur, une comédie réussie ! On pouvait craindre le pire, Jocelyn, la cinquantaine, dragueur, homme d’affaires (il vend des chaussures de sport) se fait passer, involontairement, pour un handicapé sur fauteuil, afin de séduire une jeune femme. Et le pire n’est Lire la suite
  • 1