Aubagne fête son Patrimoine

journees patrimoine2016

Le week-end des 17 et 18 septembre 2016, l'Europe se met au diapason (pour une fois) et demande aux États, Régions et Cités de mettre en avant leur patrimoine. Ce sera chose faite à Aubagne qui met un coup de projecteur sur son abbé le plus célèbre : Barthélémy l'académicien.


On le sait, presque on nous le rabâche depuis le début 2016, Aubagne est fière d'être en Provence. Une affirmation patrimoniale s'il en est, même si elle n'a rien d'officielle. Elle est tout aussi fière de ses académiciens au premier rang desquels Pagnol trône en sainteté. Encore plus que l'abbé Barthélémy qui n'a pourtant rien à lui envier, puisqu'il s'est fait une place au soleil (de Paris) en devenant proche des Choiseul qui le tireront du guêpier de la Révolution grâce à une intervention du Comité de Salut Public. Mais ils ont un autre point en commun : ils ne sont que trés peu d'Aubagne. Pagnol y est né par hasard quand à l'Abbé il est né à Cassis !

Mais ne soyons pas trop injustes : à l'heure où il ne se passe plus grand chose à Aubagne, soutenons l'initiative qui sans doute saura séduire les plus âgés d'entre nous (dont je fais partie !), et saluons le travail du service public qui, dans le domaine du patrimoine pour ce sujet, a toujours su faire un travail de grande qualité avec des moyens trés souvent modestes.

L'abbé Barthélémy

Donc, à l'occasion du tricentenaire de la naissance de l'Abbé Barthélémy, une exposition se tiendra à la médiathèque Marcel Pagnol du 9 au 21 septembre. Nous pourrons y découvrir ses passions et elle viendra illustrer sa vie d'érudit qui le fera reconnaitre à la cour de Louis XV. Nous pourrons également découvrir des documents témoins du monuments érigé à sa gloire en 1828 et aujourd'hui disparu de l'espace public aubagnais.

Le samedi 17 septembre sera consacré à la découverte de la villa Barthélémy et ses jardins qui seront ouverts au public pour l'occasion. Cette journée se clôturera par un ciné concert produit par l'association marseillaise Cinémémoires qui présentera des films amateurs tournés à Aubagne entre 1930 et 1970. Mais vous devrez vous inscrire pour y participer. Il est vrai que ces initiatives remportent généralement beaucoup de succès et que le nombre de places est limité. Un numéro de téléphone : 04 42 18 18 87.

Les Amis du Vieil Aubagne

Le 18 septembre, dimanche donc, l'association Les Amis du Vieil Aubagne créée par Raymond Amy et aujourd'hui présidée par Claude Valentin, n'a de cesse de mettre en valeur le patrimoine aubagnais. Elle travaille depuis maintenant 4 ans à la retauration de la façade de la maison dite du complot. Un énorme challenge pour cette association qui n'en mène par pour autant moins d'activités pour continuer à mettre à la disposition du plus grand nombre les différents objets du patrimoine de notre ville.

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, l'association est bien présente avec une visite d'Aubagne sur le thème de la citoyenneté ! De qu'elle citoyenneté parlons-nous ? Sans doute de celle d'un autre temps qui semblait faire des chapelles des congrégations de Pénitents des "hauts lieux de citoyenneté". Il y aurait là un vrai débat car la définition de la citoyenneté a largement évolué au fil des âges. Une définition reprise sur le Larousse plante assez bien le décor de la citoyenneté aujourd'hui : "Juridiquement, la citoyenneté peut être définie comme la jouissance des droits civiques attachés à la nationalité, c'est-à-dire la jouissance de l'ensemble des droits privés et publics qui constituent le statut des membres d'un État donné qui les reconnaît comme tels." 

Or les Pénitents étaient des congrégations de laïcs assujétis au catholicisme. Pour Hervé Barelli*, « Les pénitents d'aujourd'hui, comme ceux d'hier, qui ne sont que des laïcs, répondent à une double nécessité ; une nécessité sociale, puisqu'ils participent à différentes activités de leur communauté, comme l'assistance aux agonisants, l'enterrement des morts, le secours aux malades, et une nécessité spirituelle, traditionnelle parfois, comme l'organisation des fêtes religieuses et des processions, ou actuelles comme le souci, dans une société marquée par l'indifférence, d'y maintenir un peu de fraternité et de chaleur humaine... »

Même s'il existe toujours des congrégations de Pénitents, surtout dans notre midi d'ailleurs, il semble bien qu'elles soient comparables à des clubs services plutôt qu'à de vrais organes servant à développer la citoyenneté des femmes et des hommes.

Il sera peut être question de ce débat lors des visites des deux chapelles de Pénitents fermées au public qui seront ouvertes pour ces journées du patrimoine. Les Pénitents noirs ayant été transformés en centre d'art voilà une petite dizaine d'année et donc largement à la disposition du grand public. Ces visites seront couplées à celles du clocher de l'église Saint Sauveur, toujours sur les hauts d'Aubagne. Vous pourrez y saluer Din, Dan, Marguerite-Noëlle-Joséphine-Paule et Marie-Marcelle-Félicie-Jeanne. Mais pour rencontrer ces cloches il faudra obligatoirement vous inscrire. Le clocher est étroit et les cloches prennent beaucoup de place. Et cela est malheureusement une vérité définitive.

Benoit Jancet

 

Renseignements & Réservations : Service Archives-Patrimoine Mairie annexe 1er étage - 2, rue de la Liberté - 13400 Aubagne - 04.42.18.18.87 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

* Hervé Barelli, Les Confréries de Pénitents de Saint-Étienne de Tinée, Nice-Historique, 1993, p. 128

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies dans les nuages +

    Les mamies dans les nuages Elles ne comprennent plus rien nos braves Mamies. Tout d'un coup, c'est l'effervescence autour de l'arrêt du projet de Val Lire la suite
  • les Mamies: priorités et causes nationales +

    les Mamies: priorités et causes nationales Avec leurs regards bien à elles, nos Mamies, dissertent sur les différentes priorités que Macron et son gouvernement mettent en Lire la suite
  • Les mamies : Martine a disparu +

    Les mamies : Martine a disparu   Nos Mamies sont déboussolées, même lorsqu'elles veulent passer le flambeau à leur petits enfants, elles sont déboussolées, elles ont Lire la suite
  • Les mamies : Trompe-couillons +

    Les mamies : Trompe-couillons   Bien au fait de l'actualité, mais un peu dépassées par tout ce qu'elles lisent ou entendent, nos Mamies ont Lire la suite
  • Les mamies : course de fond +

    Les mamies : course de fond Les mamies sont perplexes, elles se demandent si le petit monde politique en général et celui aubagnais au passage, n'est Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Une proposition pour revivifier la démocratie à Aubagne +

    Jean Reynaud qui était un des conseillers de Barthélémy aux dernières élections municipales a fait parvenir un mail à plusieurs centaines de personnes en demandant "de faire circuler sans modération". Nous nous permettons donc de publier ses propositions qui concernent l'écoute des revendications de proximité des Aubagnaises et des Aubagnais. Lire la suite
  • Faire table rase du passé +

    Ceci est un exemple parfait de l'obsession de la municipalité d'Aubagne actuellement... Faire table rase du passé et ne rien construire au service de la population, rien depuis quatre années de destructions. Après la cuisine centrale, la MJC, certains services municipaux... j'en passe et des meilleures, c'est le tour du Lire la suite
  • Place publique +

    Castro (J.P. Bacri), star télé sur le déclin, est convié à une soirée chic par sa productrice Nathalie (Léa Drucker). Il y rencontre Hélène son ex femme et collaboratrice (Agnès Jaoui). Sont invités à la fête de jeunes réalisateurs, turbulents , au sommet de leurs gloires. N’est pas invité mais s’invite, Lire la suite
  • Innovation dans la communication +

      Depuis quelques temps, des vidéos sont apparues sur les fils d'actualité facebook/twitter des habitants d'Aubagne. Magali Giovannangeli, élue municipale d'opposition a souhaité, en complément des traditionnelles tribunes d'expression ou des tracts distribués dans la rue, s'adresser aux Aubagnaises et aux Aubagnais par l'intermédiaire de vidéos. Lire la suite
  • Rassemblement de Solidarité pour la Palestine +

      Sous le parrainage de l'A.F.P.S. (Association Franco Palestinienne de Solidarité), un groupe de citoyens appelle à se réunir dans un moment de libre parole ouvert à toutes et tous, le vendredi 27 avril à 18h30, cours Foch à Aubagne. Pour protester contre les massacres dont sont victimes les Palestiniens enfermés Lire la suite
  • Les confidences de Mournaud +

    Vendredi 20 avril, deux jours après la présentation factice des "aménagements du centre ville d'Aubagne", Léo Mournaud se serait confié à des amis et à un autre élu. Il aurait d'abord affirmé être "le conseiller particulier de Gazay" et il aurait argumenté "il y a trop de retard, il faut Lire la suite
  • 13Habitat devant le Tribunal ? +

    Plusieurs articles de Mèfi vous ont informé de la décision de 13Habitat de faire payer deux fois le surloyer pendant 4 mois aux locataires concernés (voir "Scandale à 13Habitat", "Double surloyer : action en justice", "Menace d'expulsion"). Lire la suite
  • 1