Mangez-le si vous voulez


C'est une histoire de l'humanité. La preuve que nous pouvons être ce que les temps de paix nous dictent d'être et devenir parfois ce que les temps agités réveillent en nous. 

C'est l'histoire d'un "jeune Périgourdin, intelligent et aimable", Alain de Monéys, qui se rend à la foire du village voisin et qui y trouvera une mort horrible. Histoire vraie.

La quatrième de couverture nous dit : "Ce calvaire raconté étape par étape constitue l'une des anecdotes les plus honteuses de l'histoire de du XIXe siècle en France".

Cette phrase me semble plus fausse que vraie. Nous cachons ce dont nous avons honte. Or, ce fait s'expose, fascine et révulse, comme les horreurs nazies fascinent et révulsent. Ce qui nous interpelle c'est le glissement progressif vers les frontières de l'humanité, mais l'humanité quand même. L'humanité totale même. On n'a jamais vu d'animaux chasser pour lyncher et torturer. Quand la détestation laisse la place à la haine, le bouc émissaire est le point de convergence de tous les ressentiments. Alain de Monéys devenu Le Bouc Emissaire, dans sa définition religieuse et spirituelle, n'est plus rien qu'un défouloir, qu'un morceau de viande avec lequel on joue, qu'une chose que l'on se passe, qu'un ectoplasme inhumain que la loi des Hommes a décrété de proscription et donc d'élimination.

Il ne s'agit pas d'une lecture paisible, même si le style simple de Jean Teulé permet une compréhension et une immersion rapide dans le récit. Vous ressentirez du dégoût et le livre, bien que court, provoquera sans doute de la nausée devant ce trop-plein de cruauté. 

J'ai omis de vous préciser que l'action se déroule durant l'été caniculaire de 1870. Mais le récit est intemporel, hormis peut-être dans sa dimension saisonnière qui peut expliquer certains comportements de colère et de délire.

Pour corriger les approximations de Jean Teulé et pour tenter d'obtenir un début d'explication à ce fait divers aberrant, il vous faudra peut-être aussi lire Hautefaye l'Année Terrible de Georges Marbeck ou Le Village des Cannibales d'Alain Corbin.

"Bonne" lecture !

Camille Alexandre

 

Mangez-le si vous voulez de Jean Teulé, édition Julliard, collection Pocket, 5,30€, 117 pages, ISBN 978-2-266-19846-2

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR