Guide Duchemin

Clément et Olivier, la pause sucrée salée

Clément et Olivier, c’est d’abord une biscuiterie artisanale-salon de thé où l’on peut déguster un thé tout en savourant de délicieux biscuits faits maison. C’est aussi l’endroit idéal pour une pause salée, autour d’une assiette végétarienne élaborée avec des légumes frais de saison.

Clément le Marseillais et Olivier l’Aubagnais sont amis depuis le lycée et ont toujours eu envie de faire quelque chose ensemble à Aubagne. L’occasion s’est présentée l’an dernier quand la maison Silvain a fermé sa boutique : Olivier, le pâtissier de l’enseigne, décide de se lancer avec  Clément qui troque sa calculette de comptable contre le tablier de serveur, pour notre plus grand plaisir.

Côté sucré : croquants aux amandes, madeleines au miel ou au citron glacées à l’huile d’olive, macarons traditionnels, rochers au bon goût de coco, meringues aériennes, fines tuiles aux amandes, noisettes ou chocolat, sablés, financiers, cake au citron ou pain d’épices à l’écorce d’orange sont un enchantement pour les papilles. Olivier travaille également avec bonheur le chocolat, exclusivement du chocolat Valrhona (les connaisseurs apprécieront) et confectionne lui-même ses sujets pour les fêtes.

Côté salé, la table suit les saisons et met à l’honneur les produits du marché d’Aubagne. Le concept est simple : une assiette végétarienne du jour composée d’une salade, d’une part de tarte salée et d’une tranche de cake, salé également. Cake tomates séchées feta, poivrons ou petits pois, tarte aux pointes d’asperges ou aux champignons, une cuisine toute simple mais raffinée, respectueuse de l’environnement, sans gaspillage. L’assiette du jour est proposée le midi à 7,50€  (il est préférable de réserver), et peut être consommée sur place ou emportée. Et si une petite gourmandise vous tente en dessert -et on vous invite vivement à céder à la tentation- une assiette de 3 biscuits maison à composer soi-même, accompagnée d’une boisson, complèteront votre pause gourmande.

Avec l’arrivée des beaux jours, les amateurs d’esquimaux au bon goût naturel de fruits seront aux anges avec les glaces artisanales bio, à déguster sur place ou à emporter,  de la fabrique ardéchoise  Terre adélice.

Auguste Duchemin

Clément et Olivier, 1 avenue Jeanne d’Arc à Aubagne. Tél. 09 54 05 53 09

Ouvert du mardi au samedi de 9h à 19h et le dimanche de 9h à 12h30

Actualité de la boutique à suivre sur Facebook

 

Photo : Clément (à gauche) et Olivier (à droite) sont aux petits soins des gourmands.

Le Régence

Un des trois restaurants d'Aubagne situés sur le cours Foch, Le Régence bénéficie d'une belle terrasse d'une centaine de couverts au cœur d'Aubagne.

A l'intérieur, partagé avec un espace brasserie au moment des repas, on retrouve une quarantaine de places bien agréables pour les rares jours où le froid vous saisit la tête et les os.

Le service est de qualité. Le personnel est en nombre et à votre service, efficace, discret, tout bien formaté "école hôtelière", avec toutes les formules bien apprises qui vont avec. La patronne a l'oeil sur tout et sur toutes et tous, les clients, les serveuses et les serveurs, votre emplacement, votre boisson, vos conditions d'accueil et votre confort.

Deux plats du jours vous sont proposés pour 10,50€. Une formule qu'on vous conseille, plat du jour / café gourmand pour 15€ est le repas idéal pour les "salariés de midi".

Six salades copieuses et gourmandes, de véritable repas, vous satisferont pleinement pour une somme comprise entre 13,50 et 16,50€. Mais d'autres choix, plus élaborés, vous attendent : 7 plats possibles (de 11,50€ à 13€), 8 sortes de viande à la plancha (de 13 à 19,50€) accompagnées de frites maison, de salade ou de légumes ou 17 plats cuisinés (de 13 à 17,50€).

Pour 6€, vous aurez droit à un choix de 9 desserts possibles et on vous recommande le café gourmand, excellent et copieux, encore plus que le reste.

Tous les plats sont présentés avec soin et parfaitement cuisinés par un chef exceptionnel avec des produits frais.

Bref une cantine parfaite et un excellent restaurant pour un repas familial ou entre amis. Un vrai grand restaurant qui ne le sait pas.

Auguste Duchemin

 

Le 66, c’est le Restaurant du Parc !!

Un rappel mythique de la grande route américaine, pour ce restaurant niché dans les tendres vallonnements du Parc Jean Moulin. Un décor idyllique.

Des enfants qui jouent au loin, des amateurs de Taï chi qui font tout ce qu’ils peuvent pour réunir le ciel et la terre dans un écrin vert arboré et apaisant…

Le temps suspend son vol et une fois, installés sur une terrasse en bois, le soleil vous est proposé soit plein phare soit tamisé. De douces paghjelle*  vous transportent jusque dans l’île d’à coté !!

Le service est cordial, familial et souriant. Les hôtes sont aux petits soins.
La carte est très gourmande : des tourtes, des salades, des poissons, des viandes, des spécialités corses.
La cuisine est faite avec soin, les cuissons à point et les goûts délicieux.

On compte de 13 euros à 20 euros pour les plats à la carte.
Les plats du jour sont tous inspirés par l’insularité, on y déguste du foie de veau persillé succulent ou du veau aux olives et d’autres spécialités…

Si vous voulez avoir l’impression d’être en vacances dans la plus belle région du monde, allez y passer un moment avec vos amis, vous aurez envie d’y retourner !

Auguste Duchemin

 

Tél : 04 42 32 93 09

515 avenue du 21 Août 1944
13400 Aubagne

Retrouvez le 66 sur Facebook

Un rappel de la route 66 par les Rolling Stones et par Nat King Cole 

 

* La paghjella (au pluriel paghjelle) est un chant polyphonique traditionnel corse, composé de six vers de huit syllabes, où un rythme est recréé à chaque parole et engendre la poésie. Ce chant est généralement chanté par trois hommes ayant chacun un rôle prédéfini :

  • Ubassu (qui représente la force) est celui qui a la voix la plus grave.
  • Aseconda (qui représente la sagesse) est le chanteur principal de la polyphonie (celui qui entonne le chant).
  • Aterza (qui représente la beauté) est le chanteur avec la voix la plus haute, il amène des ornementations riches plus aigües qui embellissent le chant des autres et termine l'accord.

 

Bar Restaurant de Beaudinard

A dix minutes du centre ville et de ses costumes-cravate, le bar tabac PMU de Beaudinard est un vrai bar de village traditionnel. Le patio couvert est accueillant et il isole efficacement de la circulation toute proche. 
On peut se garer facilement à proximité.

Son grand bar accueille des bandes d’amis, dans des effluves anisées. Il faut  savoir résister à la passion du tabac, du pastis ou du jeu. Ou y succomber...

Un PMU apprécié, avec un immense écran et des rêves de parieurs plein l’espace. L’ambiance est bon enfant bien que très virile. 
Vous vous sentirez accueillis par les habitués et l’équipe de professionnels qui travaille en souriant.

La grande salle de restaurant lumineuse est réservée aux jours gris et froids. 
L’été, la terrasse est magique. Les platanes centenaires qui l'abritent donnent une lumière et une fraîcheur que l’on ne pourrait jamais soupçonner dans la touffeur de l’été aubagnais.

Après... Le point fort de ce resto, c’est la cuisine simple, copieuse, bonne et bon marché. Je vous recommande les grillades au feu de bois, l’huile d’olive dans les salades et la bonne qualité du vin et du café...

Les plats du jour, toujours différents, sont à 11 euros, tout comme les délicieuses grillades.

Des prix et une qualité qui fidélisent la clientèle des ouvriers des chantiers alentours et les autres : les curieux, les familles, les retraités, les cadres du coin.

Un service attentif et rapide, un espace populaire et sympa qui ne se prend pas la tête et qui a du cœur.

Auguste Duchemin

 

Bar Restaurant de Beaudinard

1850 route de Beaudinard Ouest, 13400 Aubagne

Tel : 04 42 82 29 65

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le RCA impérial ! +

    En Ligue 1, après la défaite de Monaco à Lyon (3 à 2), le PSG, vainqueur de Dijon (1 à 2) en jouant une dizaine de minutes sur les 90 de la rencontre, compte maintenant, après seulement 9 journées, 6 points d'avance sur son dauphin. La promenade de santé continue. Lire la suite
  • Demain Aubagne, il est temps +

    Jeudi 12 octobre, à la terrasse de "L'Antalya Kebab", place Joseph Rau, au cœur d'Aubagne, des militants engagés et des élus d'opposition ont annoncé, pour le 14 octobre, le lancement d'un site web participatif "Demain Aubagne" qui se veut ouvert à toutes les Aubagnaises et à tous les Aubagnais... et Lire la suite
  • Marche blanche pour l'hôpital d'Aubagne +

    Mardi 10 octobre, en pleine journée d'actions dans la fonction publique, l'Agence Régionale de Santé PACA a fait connaître sa décision pour l'hôpital d'Aubagne : ce sera la fermeture du service de réanimation. Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : Une dette publique, c'est quoi ? (2ème partie) +

    Pour mieux comprendre ce qu'est une dette publique, nous vous conseillons la lecture d'un livre écrit par Christophe Alévêque, humoriste et comédien mais pas que..., et Vincent Glenn, auteur de plusieurs essais sur l'économie, qui s'intitule "On marche sur la dette"(1). Lire la suite
  • Restaurant breton à Aubagne +

    Restaurant breton à Aubagne La Bolée Bretonne se trouve au début de l'avenue Antide Boyer. Vous ne pouvez pas rater cette crêperie. Sur deux niveaux et une cour intérieure, une centaine de couverts vous attendent dans un décor moderne et très agréable. L'accueil y est tout de suite convivial et sympathique. Aucune attente pour le Lire la suite
  • Mardi 10 octobre : expression de colère des agents municipaux +

    Le 10 octobre, à l'appel de 9 organisations syndicales de la fonction publique, des millions de fonctionnaires ont fait grève, 400 000 d'entre eux ont manifesté dans les rues de leur commune. A Aubagne, au-delà des revendications nationales, les agents municipaux ont manifesté leur colère face à la politique menée Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 11 +

    François II a repris les manettes de la communication et il faut bien dire qu'il brosse les donneurs de leçon, les parvenus, les ambitieux et les petits chefs dans le sens du poil. Les médias se scandalisent faussement à propos de l'utilisation d'un vocabulaire vulgaire mais ce sont plus les Lire la suite
  • 1