Le Cabanon du Cours, à Marseille


 Le Cabanon du cours est niché dans une petite ruelle à quelques pas du Cours Julien, 13 rue Vian dans le 6ème arrondissement de Marseille.

Le cours Julien, un quartier en plein coeur de Marseille qui vit jour et nuit, 24 heures sur 24 où le street art règne en maître grâce à des artistes locaux qui ont tapissé les murs, les façades, les portes de graffitis, de graffs et de fresques magnifiques.

Un quartier melting pot-jeune-bobo-populaire qui vous rappelle que Marseille est belle, rebelle, sage et révoltée mais fière, toujours. Une ville où les 3 G (Gaston / Guérini / Gaudin) ont laissé penser que le clientélisme est le coeur de la politique de la ville comme dans la plupart des capitales pauvres de la méditerranée, mais qui pourtant manifeste en permanence le refus de se laisser bercer par les logiques financières.

Une ville qui fleurte souvent et sans vergogne avec le Front National mais qui a placé en tête Georges Marchais à l'élection présidentielle de 1981 (le Stade Vélodrome - le vrai pas celui d'Orange - en tremble encore) et qui vient de renouveler son pied de nez avec Jean-Luc Mélenchon en 2017. Une ville qui peut devenir, en 2020 ou 2021, le centre de l'insoumission aux politiques libérales.

Bref, un quartier où contrairement aux apparences et aux clichés sécuritaires, on peut se promener en toute confiance et avec une grande sérénité.

Dans ces lieux, vous allez découvrir des dizaines d'espaces de restauration, nous vous en conseillons un : le Cabanon du Cours. Trois parkings, dans un rayon de 70 à 300 mètres, vous permettent d'évacuer le stress de la place à trouver.

Une trentaine de couverts vous attendent en rez de chaussée ou sur une mezzanine. Une décoration moderne et de très bon goût laisse la place à Marseille sous tous les angles : "La Cagole", la bière d'ici, la partie de cartes de la Trilogie Pagnol, des photos encadrées de tous les coins remarquables de la Capitale du sud, en noir et blanc pour faire plus "authentique".

Du choix sur la carte, 6 ou 7 entrées (5 à 7€), 7 ou 8 plats (14 à 18€), 4 ou 5 desserts (5€). Mais la maîtresse du lieu vous indique ce que vous pouvez choisir le jour de votre venue. Cela réduit, en général, la carte de moitié et c'est rassurant sur la qualité des produits.

En entrée, on vous recommande les poulpes ou les gambas en persillade, mais vous ne saurez peut-être pas résister aux panisses marseillaises.

Pour les plats, pâtes, viandes ou poissons seront, toujours, dans les trois variétés proposées. Si vous venez le bon jour, on vous conseille la saucisse marseillaise avec légumes et risotto. Un régal ! Une cuisine marseillaise revendiquée et très goûteuse. 

Une bonne adresse !

Antoine Monticellu

 

le cabanon du cours 2

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Zac des Guargues : le retour? +

    Le magazine "businews" (voir nos articles) de février consacre deux pages à la Zac des Gargues. Après le rejet de l'aménagement de cette zone par le maire d'Aubagne, on pensait le dossier définitivement enterré. Il semble que non. Lire la suite
  • Lettres ouvertes des habitants de La Tourtelle +

    Un collectif de citoyens de La Tourtelle s'est réuni le mardi 20 février à l'initiative de l'Association des Insoumis d'Ici et d'Ailleurs. Il a décidé d'envoyer des courriers au maire d'Aubagne, à l'Agence Régionale de Santé et au Préfet. Nous vous donnons connaissance de ces diverses lettres publiées sous forme Lire la suite
  • Le retour du héros +

    Un film d’aventures, en costumes, au 19e siècle, à la française, on ne s’y était plus essayé depuis longtemps. Une bonne bande-annonce nous situe le film : Le capitaine Neuville (Jean Dujardin) est un lâche, la sœur de la promise (Mélanie Laurent) est une belle intrigante et à eux deux, ils Lire la suite
  • Info Rousset : le Val'tram à Aubagne en 2018 +

      Dans le numéro de "Businews" de février 2018, consacré à la mobilité à Aubagne, un article annonce l'arrivée du Val'Tram dès cet année. Le magazine "Businews" s'est déjà distingué par une interview de Gazay qui pour illustrer la "nouvelle" activité du centre ville a choisi une photo du cours Foch Lire la suite
  • Pour parler de son bilan, Gazay montre celui de Fontaine +

    Le maire d'Aubagne vient d'accorder une interview à un magazine confidentiel de la région "businews.fr". Rien là de bien important. Mais la photo (en haut à droite) qui illustre l'article donne la dimension de son bilan. L'interview nous explique que le projet de Gazay depuis 2014 c'est de "refaire vivre Lire la suite
  • Rencontre débat à La Ciotat sur l'évasion fiscale +

    Chaque année, c'est entre 100 et 140 milliards d'euros qui échappent au budget de l'Etat grâce à la fraude et à l'évasion fiscale, soit 1/3 du budget de la France. C'est plus de 1000 milliards pour la seule évasion fiscale pour les pays européens. Pourquoi ? Comment ? Peut-on l'empêcher ? Lire la suite
  • Barthélémy mieux que Gazay? +

    Depuis quelques mois (années ?), l'entourage de Sylvia Barthélémy laisse tourner une petite musique qui reprend un refrain en boucle "avec Barthélémy, à l'agglo, c'est mieux" (sous entendu que Gazay à la ville). L'actualité du Val'Tram est l'occasion d'examiner ce qu'il en est. Lire la suite
  • 1