Le Borsalino !


Le Borsalino est un chapeau de luxe en feutre, signe des plus grands mafieux aux histoires sombres ayant fait les beaux jours de la prohibition durant les années 30. Il a donné son nom à un film réunissant deux stars du cinéma français Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Tiré du roman « Bandits à Marseille » écrit par le marseillais Eugène Saccomano, il est aussi le nom d’un restaurant brasserie bien connu à Aubagne, à quelques mètres de la Mairie, au 3 boulevard Jean Jaurès.

Au Borsalino, on y croise des agents de la mairie, parfois des élus, et les habitués. Mais on y rencontre surtout François, le maître des lieux, qui se définit lui-même comme « un patron d’ordinaire débonnaire, d’habitude dubitatif et parfois parfumé ». Ce personnage pince sans rire dispose d'un sens de l’accueil aussi affûté que son sens de l’humour, et d'une sensibilité artistique inattendue sauf pour celui qui semble cultiver l'art du contre-pied. Le restaurant assure d’ailleurs une promotion sans retenue des différents évènements culturels. Il est l’hôte du Repaire de « Là-bas si j’y suis » et de ses rencontres-débats. La brasserie a également servi de décor à la série à succès « Plus belle la vie ».

Côté carte, le client affamé refera connaissance avec une cuisine du quotidien simple mais préparée avec amour. La carte propose donc des salades diverses et variées, des viandes, des pâtes et quelques spécialités tels que le papeton provençal, le chèvre du Garlaban, le camembert grillé ou le carpaccio de bœuf. Le plat du jour prendra la forme d’un jambon braisé avec son confit d’oignons, ou de cannellonis au saumon, de vols au vent sauce financière ou d’une bavette sauce au poivre. L’humeur du Chef dictera le choix des produits frais pour le plus grand plaisirs de nos papilles. L'été, la terrasse arrière, à l'intersection de la rue torte et de la rue vivandière, offre un cadre des plus agréable pour se poser le temps d'un déjeuner, plus si affinité ou moins si pressé.

Le Borsalino est de ces restaurants sans chichis fait sur mesure pour celles et ceux qui recherchent simplicité et authenticité à des prix très raisonnables : moins de 10 € pour le plat du jour et des formules à 13 euros pour le plat du jour et le dessert, ou 14,80 € pour un menu du midi complet entrée plat dessert. Compter 4 € pour un dessert hors menu et 6 € pour le café gourmand digne des plus gros bras d'Al Capone.

Le Borsalino est de ces endroits capables de réunir des cadres supérieurs, des bobos adorateurs de la déco des années 80, des étudiants fauchés et quelques artistes bohèmes. Un restaurant à forte personnalité où « être ensemble » justifie que l’on vienne s’y retrouver.

Auguste Duchemin

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • L'art de distiller du poison +

    A la lecture d'un journal local le Samedi 6 Janvier 2018, un article signé du correspondant Aubagnais m'a mis mal à l'aise. Lire la suite
  • Une bonne reprise pour les équipes aubagnaises +

    En cyclisme, Peter Sagan lance sa saison par un succès dans la première course de l'année, la People's Choice Classic à Adélaïde en Australie. En Ligue 1, l'OM prend sa revanche du match aller en allant vaincre Rennes sur le score sans appel de 0 à 3. Monaco n'a pas Lire la suite
  • 1