L'effet Mère, restaurant bistronomique


Aujourd'hui, nos pas nous éloignent un peu du centre ville et nous allons déjeuner à l'Effet Mère, un petit restaurant au 40 avenue des Goums, avant le Pont de la Californie.

C'est pratique, la station de tram Ravel-Decroix est juste devant, et le parking-relais gratuit du reste, de la Californie est en face.

L'Effet Mère, c'est une histoire de frères et de potes. L'un d'eux, Guillaume, a eu le cran de se lancer dans l'aventure et a ouvert un petit resto bistronomique. Ses potes l'aident, régulièrement ou de temps en temps, à la cuisine, au service, à l'accueil, rivalisant de sourires irrésistibles (oui, ils sont tous jeunes et beaux !).

La carte est réduite comme il se doit et se renouvelle, signe de fraîcheur et de qualité : environ 5 entrées, 5 plats et 5 desserts, auxquels viennent s'ajouter un plat et un dessert du jour.

A midi, le plat du jour est à 12 €, la formule plat + dessert du jour à 15 €. Si on préfère une entrée de la carte, il nous en coûtera 9 €, 17 € pour un plat, 6 € pour un dessert, et le trio pour 29 €.

Mais assez parlé d'argent, laissons place au plaisir ! Car les assiettes sont génialement belles et bonnes. Elles sont magnifiques, généreuses et joyeuses, composées comme des tableaux gourmands et pleins de couleurs. Une belle variété de légumes de saison aux textures contrastées y accompagne des viandes ou poissons toujours cuits à la perfection.

Vous pourrez par exemple déguster un sauté de veau fondant, avec polenta aux olives, patate douce rôtie et assortiment de légumes brillants et colorés, délicatement épicés.

Tout est fait avec soin, générosité et amour. Quel bonheur !

Et la carte des vins, petite aussi, est bien sympa, et ajoute au plaisir gustatif.

Alors allez vite vous y régaler, de crainte que l'Effet Mère ne soit… éphémère !...

Augustre Duchemin

 

effetmere002

 

effetmere003

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Gazay veut augmenter les impôts locaux de 10% +

      On se souvient des promesses de campagne de Gazay concernant les impôts locaux : il annonçait une baisse de 15% avec une réduction chaque année. Lire la suite
  • Bilan de Gazay : dernière partie +

    Pour la troisième semaine, nous examinons les promesses de campagne faites par Gazay et son équipe lors des élections municipales de mars 2014. Après 4 exercices budgétaires, les comparaisons entre les engagements et la réalité sont édifiantes. Lire la suite
  • Droit de réponse de l'Inspecteur de l'Éducation Nationale +

    A la lecture de l’article intitulé «  Réunion de rentrée scolaire : Gazay appelle au secours », l’inspecteur de l’éducation nationale tient à exercer le droit de réponse suivant : "La photo, présentée en une, date d’il y a trois ans : il s’agit d’une rencontre IEN- Mairie d’Aubagne effectuée en septembre 2014 à Lire la suite
  • Pierre Reynaud dédicace Farandole pour l’échafaud chez Créations du Sud +

    Jeudi 21 septembre à 16h, Pierre A. Reynaud sera présent dans la boutique Création du Sud à Aubagne pour dédicacer son dernier livre "Farandole pour l'échafaud". Lire la suite
  • Petit Paysan +

    Petit paysan, un film d'Hubert Charuel Petit paysan, un film qui parle du monde rural, peu représenté au cinéma. Hubert Charuel, dont c’est le premier film (!), va nous faire vivre la vie de Pierre, jeune trentenaire, éleveur de vaches. C’est le drame de l’éleveur dont les animaux sont victimes d’une épidémie. Charuel filme le quotidien de Lire la suite
  • Mensonge politique : le ministre du logement écrase Gazay ! +

    Depuis plusieurs semaines, on nous annonce, avec de nombreux couacs gouvernementaux, une réforme en profondeur des Aides Personnalisées au Logement (APL). Lire la suite
  • Gratuité des bus... jusqu'en 2021 +

    Doucement mais sûrement, Sylvia Barthélémy, présidente d'un conseil de territoire sans pouvoir, continue à utiliser les divers outils qui lui restent (et en particulier les SEM) pour communiquer, un peu plus de deux ans avant les municipales, ses "bonnes intentions" pour les Aubagnaises et les Aubagnais. Jeudi 14 septembre, c'était Lire la suite
  • 1