Zia Concetta, trattoria à Aubagne


Nous continuons notre voyage à travers le monde, en nous rapprochant d'Aubagne, un mini-restaurant italien à l'angle de la rue de Guin et de la rue Rastègue, à l'ancien emplacement de "Lola fraise des bois". On lui souhaite de ne pas fermer aussi vite que le magasin de jouets.

C'est d'abord une épicerie italienne conçue à partir des souvenirs, des senteurs et des saveurs d'un "immigré" italien qui a voulu retrouver les plaisirs de son enfance dans un petit village à quelques kilomètres de Naples. Quatre enseignes du même concept existent aujourd'hui, 3 à Marseille et celle d'Aubagne.

Vous pouvez retrouver tous les produits qui vous font aimer l'Italie : les pâtes fraiches, les vins, les fromages, les truffes, les chocolats, les vinaigres, le limoncello et tout ce que vous souhaitez. Rien ne manque et tout est de qualité supérieure.

Intérieur de Zia Concetta

Mais vous pouvez aussi vous attabler et déjeuner pour y goûter les plats, tous préparés sur place : les entrées (antipasti, charcuterie, mozzarella de bufala ... ), les plats (ravioli malfatti à la viande ou à la truffe, penne à la burratta...), les desserts (panna cotta, tiramisu...) et bien d'autres encore. Vins italiens, fromages à volonté et à râper soi-même, une vraie parenthèse italienne sur cette terrasse de la place de Guin, avec une quinzaine de places ou à l'intérieur, dans l'atmosphère épicerie, avec une douzaine de couverts.

La gérante-serveuse vous "raconte" les plats d'une telle façon que vous avez envie de tout commander à la fois. Chaleureuse mais qui sait être discrète si vous ne lui posez pas de questions. Elle peut vous parler de tout, de la présidentielle américaine ou de la Syrie, de Victor Hugo ou de Mozart, d'Aubagne ou de Naples. Une philosophe qui aime la vie autant que ses plats (qu'elle adore !).

Un seul défaut, mais pas mineur, c'est cher. Un verre de vin pour 6 €, un plat pour 17 €, un dessert pour 6 à 8 € ! On s'en sort difficilement à moins de 25 €. Une fois de temps en temps, vous pouvez économiser le prix de l'autoroute, de l'essence et de l'hôtel et vous vous retrouvez en Italie. Vous ne regretterez pas le voyage.

Auguste Duchemin

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Dossier Transport : baromètre des villes cyclables, Aubagne en queue de peloton ! +

    « Très défavorable », c’est résumé en deux mots le résultat du dernier baromètre des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) pour qualifier “le climat vélo” à Aubagne. À ce commentaire pas franchement élogieux est associée la note G. Inutile de chercher plus bas, cela n’existe pas Lire la suite
  • En Guerre +

    Perrin Industrie, 1100 ouvriers qui ont cru à la parole du patron et se sont engagés à fond pendant deux ans pour sauver la boite, l’entreprise a relevé la tête mais la loi du marché décide, l’entreprise va fermer et dans une région sinistrée, les travailleurs se trouveront à la Lire la suite
  • La métropole va encore réduire son budget de 60 millions d'euros +

    Le conseil de métropole réuni vendredi 18 mai a entériné la décision de réduire le budget 2018, déjà exsangue, de 60 millions d'euros supplémentaires. Lire la suite
  • Victoire difficile pour le RCA, nouvelle défaite pour l'AFC +

    En ligue 1, le PSG est champion de France, à la surprise générale. Monaco termine à la deuxième place et c'est finalement Lyon qui occupe la troisième marche du podium avec un point d'avance sur l'OM. Rennes et Bordeaux sont qualifiés, avec l'OM, pour la Ligue Europa. Troyes et Metz Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le Collectif réanime +

    Mardi 15 mai, en salle des mariages de la ville de Roquevaire, une belle union a eu lieu pour la défense de la réanimation de l'Hôpital d'Aubagne. Celle du collectif des citoyens et du collectif des médecins avec le collectif des maires du territoire, et même au delà. Lire la suite
  • Place aux compagnies... et autres actions culturelles authentiques +

    Six cents compagnies de théâtre sont recensées par l'Arcade (L'agence des arts du spectacle en région paca) qui toutes, avec des niveaux de reconnaissance différents, recherchent des moyens de production (subvention, coproduction, auto-production partenariat...) afin de faire démarrer leurs projets de création. Très peu aujourd'hui parviennent à obtenir les moyens Lire la suite
  • Conseil de territoire : merci Madame Barthélémy +

      Conseil de territoire lundi 14 mai. A la fin de chaque conseil, on se dit que l’on a touché le fond… Eh bien non ! A se demander ce que nous réservera le prochain conseil. Lire la suite
  • 1