Zia Concetta, trattoria à Aubagne


Nous continuons notre voyage à travers le monde, en nous rapprochant d'Aubagne, un mini-restaurant italien à l'angle de la rue de Guin et de la rue Rastègue, à l'ancien emplacement de "Lola fraise des bois". On lui souhaite de ne pas fermer aussi vite que le magasin de jouets.

C'est d'abord une épicerie italienne conçue à partir des souvenirs, des senteurs et des saveurs d'un "immigré" italien qui a voulu retrouver les plaisirs de son enfance dans un petit village à quelques kilomètres de Naples. Quatre enseignes du même concept existent aujourd'hui, 3 à Marseille et celle d'Aubagne.

Vous pouvez retrouver tous les produits qui vous font aimer l'Italie : les pâtes fraiches, les vins, les fromages, les truffes, les chocolats, les vinaigres, le limoncello et tout ce que vous souhaitez. Rien ne manque et tout est de qualité supérieure.

Intérieur de Zia Concetta

Mais vous pouvez aussi vous attabler et déjeuner pour y goûter les plats, tous préparés sur place : les entrées (antipasti, charcuterie, mozzarella de bufala ... ), les plats (ravioli malfatti à la viande ou à la truffe, penne à la burratta...), les desserts (panna cotta, tiramisu...) et bien d'autres encore. Vins italiens, fromages à volonté et à râper soi-même, une vraie parenthèse italienne sur cette terrasse de la place de Guin, avec une quinzaine de places ou à l'intérieur, dans l'atmosphère épicerie, avec une douzaine de couverts.

La gérante-serveuse vous "raconte" les plats d'une telle façon que vous avez envie de tout commander à la fois. Chaleureuse mais qui sait être discrète si vous ne lui posez pas de questions. Elle peut vous parler de tout, de la présidentielle américaine ou de la Syrie, de Victor Hugo ou de Mozart, d'Aubagne ou de Naples. Une philosophe qui aime la vie autant que ses plats (qu'elle adore !).

Un seul défaut, mais pas mineur, c'est cher. Un verre de vin pour 6 €, un plat pour 17 €, un dessert pour 6 à 8 € ! On s'en sort difficilement à moins de 25 €. Une fois de temps en temps, vous pouvez économiser le prix de l'autoroute, de l'essence et de l'hôtel et vous vous retrouvez en Italie. Vous ne regretterez pas le voyage.

Auguste Duchemin

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le RCA impérial ! +

    En Ligue 1, après la défaite de Monaco à Lyon (3 à 2), le PSG, vainqueur de Dijon (1 à 2) en jouant une dizaine de minutes sur les 90 de la rencontre, compte maintenant, après seulement 9 journées, 6 points d'avance sur son dauphin. La promenade de santé continue. Lire la suite
  • Demain Aubagne, il est temps +

    Jeudi 12 octobre, à la terrasse de "L'Antalya Kebab", place Joseph Rau, au cœur d'Aubagne, des militants engagés et des élus d'opposition ont annoncé, pour le 14 octobre, le lancement d'un site web participatif "Demain Aubagne" qui se veut ouvert à toutes les Aubagnaises et à tous les Aubagnais... et Lire la suite
  • Marche blanche pour l'hôpital d'Aubagne +

    Mardi 10 octobre, en pleine journée d'actions dans la fonction publique, l'Agence Régionale de Santé PACA a fait connaître sa décision pour l'hôpital d'Aubagne : ce sera la fermeture du service de réanimation. Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : Une dette publique, c'est quoi ? (2ème partie) +

    Pour mieux comprendre ce qu'est une dette publique, nous vous conseillons la lecture d'un livre écrit par Christophe Alévêque, humoriste et comédien mais pas que..., et Vincent Glenn, auteur de plusieurs essais sur l'économie, qui s'intitule "On marche sur la dette"(1). Lire la suite
  • Restaurant breton à Aubagne +

    Restaurant breton à Aubagne La Bolée Bretonne se trouve au début de l'avenue Antide Boyer. Vous ne pouvez pas rater cette crêperie. Sur deux niveaux et une cour intérieure, une centaine de couverts vous attendent dans un décor moderne et très agréable. L'accueil y est tout de suite convivial et sympathique. Aucune attente pour le Lire la suite
  • Mardi 10 octobre : expression de colère des agents municipaux +

    Le 10 octobre, à l'appel de 9 organisations syndicales de la fonction publique, des millions de fonctionnaires ont fait grève, 400 000 d'entre eux ont manifesté dans les rues de leur commune. A Aubagne, au-delà des revendications nationales, les agents municipaux ont manifesté leur colère face à la politique menée Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 11 +

    François II a repris les manettes de la communication et il faut bien dire qu'il brosse les donneurs de leçon, les parvenus, les ambitieux et les petits chefs dans le sens du poil. Les médias se scandalisent faussement à propos de l'utilisation d'un vocabulaire vulgaire mais ce sont plus les Lire la suite
  • 1