Jiaozi, spécialités asiatiques


Les arts culinaires sont l'occasion de voyager. Cette semaine, nous avons décidé d'aller en Asie. Et en bon globe-trotters de la table, nous avons pris la direction de la gare... pour nous arrêter au 3 avenue Jeanne d'Arc, chez Jiaozi

Ce restaurant de spécialités asiatiques mélange les saveurs vietnamiennes, chinoises et japonaises. Jiaozi est le nom d'un ravioli chinois en forme de chausson dont les premières traces remontent à 1800 ans. Autant dire que cette étape culinaire est tout autant exotique qu'historique. Au programme, on trouve des sushis, des makis, des sashimis, des californias, des soupes, des fritures et des plats en vapeurs accompagnés de nouilles ou de riz.

Côté déco, les propriétaires ont décidé de faire dans la couleur locale sans tomber dans le kitch que de nombreux restaurants asiatiques affectionnent tout particulièrement. On est ici sans doute plus proche de la réalité d'une véritable table d'Osaka, sans les dragons en plastique moulé. L'ambiance est très sobre : carrelages clairs et murs blancs assortis de quelques idéogrammes géants. Certains diront de l'endroit qu'il est froid, nous retiendrons qu'il est sobre et chic. L'amabilité du personnel est suffisante à vous faire oublier tout le reste.

Côté assiettes, elles sont plutôt bien garnies à moins d'avoir un appétit gargantuesque pour les rouleaux de riz au poisson cru. On avoue avoir une préférence pour les nouilles et les soupes, épicées mais excellentes. Les tarifs sont tout aussi abordables : entre 4 et 5,50 € les 2 pièces de sushi. Les entrées sont affichées entre 2,5 € et 5 €. Les plats sont à 4,90 €. Un service de traiteur et de vente à emporter est assuré pour ceux qui préfèrent les plateaux-repas exotiques à la maison.

Au final, on apprécie la simplicité du lieu, sans se faire harakiri au porte-monnaie, pour goûter aux saveurs aigres douces des Pays du soleil levant.

Auguste Duchemin

 

Articles récents

  • Cuges: Guignol est de retour +

    S’il existait une rubrique théâtre dans Mèfi !, les séances du conseil municipal de Cuges les Pins tiendraient le haut de l’affiche. Et ceux qui ont assisté à la représentation de lundi  soir n’ont pas été déçus. Lire la suite
  • Réenchanter la ville ! +

    Un voeu pour 2017 ? Réenchanter la ville ! Voilà l'une des petites phrases écrites ce 15 janvier au Cercle de l'Harmonie à l'occasion des alter-voeux organisés conjointement par l'association Aubagne à venir et par les élus d'opposition. Lire la suite
  • Rencontre débat sur le thème de la mobilité métropolitaine +

    L'Agenda de la mobilité métropolitaine a été présenté mi-décembre 2016. Il balaye une longue période à venir où nombre de projets sont proposés et programmés. Rencontre débat le 21 janvier à 14h à La Penne sur Huveaune. Certes beaucoup de ces projets sont intéressants pour ne pas dire indispensables. Nous pensons, en Lire la suite
  • Manchester by the sea +

    Manchester by the sea Manchester by the sea c’est l’histoire de la famille Chandler. Elle habite Manchester, une petite ville côtière de l’est des Etats Unis. Lee (Casey Affleck) est technicien polyvalent dans l’entretien d’immeubles ; replié sur lui-même, irascible, il porte un lourd secret. A la mort de son frère, il devient tuteur de Lire la suite
  • Gazay / Barthélémy : la rupture ! +

    Tout le monde sait depuis les élections municipales de 2008 que Gazay et Barthélémy se haïssent. En 2014, leur alliance de circonstances n'avait pour but que de battre l'équipe de Daniel Fontaine pour se partager les postes et les indemnités qui vont avec. La mairie pour Gazay, l'Agglo pour Barthélémy. Lire la suite
  • De bons résultats pour nos équipes ce week-end +

    L'AFC n'a pas pu participer à la fête, mais tous les résultats de ce week-end sont bons et porteurs de perspectives encourageantes. Lire la suite
  • Pépinières d'Artistes : FuzzyLogic lauréat 2017 +

    La Pépinières d'Artistes est une spécificité aubagnaise créée à une époque où il était de bon ton d'aider les jeunes créateurs. Ce "dinausore" a survécu aux diverses coupes sombres qu'a subies la culture ces dernière année et c'est une très bonne chose. En 2017, elle récompense FuzzyLogic, un artiste électro Lire la suite
  • 1