Chez Jeannot, au Vallon des Auffes


Le Vallon des Auffes : au fond le restaurant.

Le Vallon des Auffes, à Marseille, après Endoume et avant la Corniche, il faut y être allé au moins une fois. C'est un site unique, vous ne vous lasserez pas de le découvrir. L'auffe (auffo en provençal) est un granulé qui servait à faire les cordages pour les bateaux. Au XIXe siècle, les fabricants de cordage s'étaient installés dans ce vallon, ce petit port dans cette petite calanque.

C'est resté un port de pêche avec de petits bateaux bien sympathiques à regarder, entourés d'une cinquantaine de "cabanons" de pêcheurs qui doivent, aujourd'hui, valoir une petite fortune. Il est surmonté d'un pont, en béton armé et en pierres maçonnées, formé de trois arches de 17 mètres de haut. Un escalier très étroit et très raide s'engouffre dans le port du haut de la route de la Corniche pour nous faire découvrir ce joyau marseillais.

 jeannot01

Vue du restaurant "Chez Jeannot".

Trois restaurants s'offrent à vous. Le plus célèbre "Fonfon", spécialités poissons, bouillabaisse et coquillages, de la grande cuisine mais plus de 100€ par tête. L'Epuisette, poissons, mais aussi d'autres plats, plus divers que "Fonfon", vous n'en sortirez pas à moins de 100€.

Et enfin, "Chez Jeannot", restaurant-pizzéria, au fond de la calanque, vue sur le port, le pont et la mer. Depuis quelques mois le patron a changé, le propriétaire de "Fonfon" est devenu, aussi celui de "Chez Jeannot". Tout a été rénové, réaménagé, modernisé, tout en conservant le caractère familial et populaire du lieu. Une belle réussite. Une centaine de couverts en rez-de-chaussée, une trentaine d'autres sur une terrasse fermée, au bord du port, et une autre centaine au premier étage en terrasse avec vue imprenable sur le vallon.

jeannot03 

A la sortie du port, une piscine de mer où des marseillais, parmi les plus célèbres, ont appris à nager.

La carte est variée, sans excès. 6 entrées entre 11 et 16 €, 2 plats au choix pour 15€ ou le poisson du jour (en général, un loup), 4 pâtes fraiches ( gnocchi, lasagnes, ravioli, torchietti), 9 choix de viande de 19 à 26€ ou la côte de boeuf (55€ le kilo) avec les accompagnements (il vous faudra rajouter 3€), 9 pizzas différentes entre 12 et 20€ (au moins pour deux personnes), 6 ou 7 desserts pour 7€. Tout est de bonne qualité, les accompagnements sont excellents. Les viandes sont préparées sur place par deux bouchers,  titrés "Meilleurs ouvriers de France".

L'accueil est plutôt neutre, le service discret et rapide. Vous y venez pour la beauté du site, vous y retournez pour continuer à découvrir le Vallon des Auffes, mais aussi parce que la cuisine qui vous est "offerte" (entre 25 et 35€ par personne) ne peut que vous séduire comme un bon repas familial.

Auguste Duchemin

 

 

 

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'AFC enfin à sa place +

    La principale information sportive de ce week-end c'est la victoire finale de Rui Costa au Tour Cycliste d'Abu Dhabi. Cette course est en train de dépasser le Tour de France... pour les primes de départ offertes aux équipes et aux coureurs.Dans les évènements de moindre importance, il y a eu Lire la suite
  • Enfants de-ci de-là +

      Le 4 mars, de 16 à 18 heures, aura lieu le vernissage de l'expo photos de Patrick Massaïa "Enfants de-ci de-là". Ce vernissage, en présence de l'artiste, sans doute l'un des tous meilleurs photographes d'Aubagne et de la Région PACA, se tiendra au Baobab Café au 16 rue Laget. Lire la suite
  • Bourse du Travail : la riposte face à Gazay ! +

    Alors que des négociations étaient engagées pour reloger les organisations (CGT ; FSU ; Loisir et Solidarité des Retraités ; Fraliberté...) qui siégeaient dans les locaux de la Bourse du travail, la Ville a rompu, par le silence, ce processus, refuse de payer le loyer au Cercle de l'Harmonie, propriétaire du bâtiment et Lire la suite
  • 400 000 euros pour un Club House et pas d’eau chaude dans les vestiaires ! +

    Le 8 février dernier, MM. Gazay et Deflesselles ont invité Bernard Laporte pour une inauguration en grande pompe du nouveau Club House du Rugby Club Aubagnais. Ce projet particulièrement onéreux (440 000 euros !) a déjà fait l’objet de quelques commentaires dans nos colonnes. Outre son coût qui cadre peu avec l’austérité Lire la suite
  • Sereina Mutuelle : une mutuelle qui écrit aux morts +

    "Sereina Mutuelle" est installée à Aubagne, rue de la République. Deux autres agences existent dans les Bouches du Rhône. Elle se définit comme "une vraie mutuelle" et elle annonce qu'elle fait bénéficier ses adhérents "d'un fonctionnement démocratique et d'un professionnalisme de la structure". Cela demande vérification. Lire la suite
  • ACIA : le retour ? +

    En ce mois de février, l'ACIA (Association des Contribuables de l'Intercommunalité d'Aubagne) vient d'élire un nouveau président. Il est responsable d'un département du groupe AG2R La Mondiale. C'est la garantie qu'on ne va pas s'éloigner des critères financiers dictés par le secteur bancaire. Ouf ! Peut-être va-t-il rattraper le retard laissé Lire la suite
  • Conseil de quartier au Charrel : c'est pas nous ! +

    Ce mardi 21 février avait lieu le conseil de quartier au Charrel. Un conseil de quartier par an comme c'est le cas dans tout Aubagne, pour le Charrel oublié (comme tant d'autres quartiers, me direz-vous !) ça conférait à la soirée une atmosphère particulière, lourde à cause de la trop petite Lire la suite
  • 1