Chez Jeannot, au Vallon des Auffes


Le Vallon des Auffes : au fond le restaurant.

Le Vallon des Auffes, à Marseille, après Endoume et avant la Corniche, il faut y être allé au moins une fois. C'est un site unique, vous ne vous lasserez pas de le découvrir. L'auffe (auffo en provençal) est un granulé qui servait à faire les cordages pour les bateaux. Au XIXe siècle, les fabricants de cordage s'étaient installés dans ce vallon, ce petit port dans cette petite calanque.

C'est resté un port de pêche avec de petits bateaux bien sympathiques à regarder, entourés d'une cinquantaine de "cabanons" de pêcheurs qui doivent, aujourd'hui, valoir une petite fortune. Il est surmonté d'un pont, en béton armé et en pierres maçonnées, formé de trois arches de 17 mètres de haut. Un escalier très étroit et très raide s'engouffre dans le port du haut de la route de la Corniche pour nous faire découvrir ce joyau marseillais.

 jeannot01

Vue du restaurant "Chez Jeannot".

Trois restaurants s'offrent à vous. Le plus célèbre "Fonfon", spécialités poissons, bouillabaisse et coquillages, de la grande cuisine mais plus de 100€ par tête. L'Epuisette, poissons, mais aussi d'autres plats, plus divers que "Fonfon", vous n'en sortirez pas à moins de 100€.

Et enfin, "Chez Jeannot", restaurant-pizzéria, au fond de la calanque, vue sur le port, le pont et la mer. Depuis quelques mois le patron a changé, le propriétaire de "Fonfon" est devenu, aussi celui de "Chez Jeannot". Tout a été rénové, réaménagé, modernisé, tout en conservant le caractère familial et populaire du lieu. Une belle réussite. Une centaine de couverts en rez-de-chaussée, une trentaine d'autres sur une terrasse fermée, au bord du port, et une autre centaine au premier étage en terrasse avec vue imprenable sur le vallon.

jeannot03 

A la sortie du port, une piscine de mer où des marseillais, parmi les plus célèbres, ont appris à nager.

La carte est variée, sans excès. 6 entrées entre 11 et 16 €, 2 plats au choix pour 15€ ou le poisson du jour (en général, un loup), 4 pâtes fraiches ( gnocchi, lasagnes, ravioli, torchietti), 9 choix de viande de 19 à 26€ ou la côte de boeuf (55€ le kilo) avec les accompagnements (il vous faudra rajouter 3€), 9 pizzas différentes entre 12 et 20€ (au moins pour deux personnes), 6 ou 7 desserts pour 7€. Tout est de bonne qualité, les accompagnements sont excellents. Les viandes sont préparées sur place par deux bouchers,  titrés "Meilleurs ouvriers de France".

L'accueil est plutôt neutre, le service discret et rapide. Vous y venez pour la beauté du site, vous y retournez pour continuer à découvrir le Vallon des Auffes, mais aussi parce que la cuisine qui vous est "offerte" (entre 25 et 35€ par personne) ne peut que vous séduire comme un bon repas familial.

Auguste Duchemin

 

 

 

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a rencontré l'Agence Régionale de Santé +

    Mercredi 21 juin, l'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a été reçue par l'Agence Régionale de Santé. Les organisations syndicales ressortent de cet entretien très amères, mais déterminées à ne rien lâcher. Nous avons décidé de vous faire connaitre l'intégralité de leur réaction que vous pouvez lire ci-dessous. Lire la suite
  • Crèche à Aubagne : c'est la Sodexo qui va gérer +

    Tout le monde se souvient que dans la mandature précédente, l'équipe Fontaine avait lancé un projet de "Cantou partagé", c'est à dire une résidence intergénérationnelle dont quelques places réservées aux malades atteints de la maladie d'Alzheimer, une crèche et des espaces communs. Lire la suite
  • Mèfi : changement de stratégie de Gazay et de son équipe +

    Dans le paysage médiatique aubagnais, Mèfi (avec un accent grave !) est devenu incontournable. Pas seulement grâce au nombre de ses lecteurs qui ne cesse de grandir de mois en mois, mais aussi parce qu'on y trouve les informations que tout le monde cherche. Lire la suite
  • AJJ / AGG de juin confirme les informations de Mèfi +

    Nous avons déjà eu l'occasion de montrer et démontrer comment depuis maintenant plus de deux ans, AJJ/AGG, le magazine mensuel de la propagande municipale, tentait, à chaque parution, de répondre aux informations de Mèfi, sans jamais le nommer. Lire la suite
  • Eau des Collines : danger ! +

    Notre dernier article concernant notamment la gestion du personnel de cette société (publique ?) faisait part de plusieurs licenciements (6) survenus dans une période récente. Lire la suite
  • Ce qui nous lie +

    Ce qui nous lie Trois frères et sœurs se retrouvent, à la mort de leur père, dans leur propriété vinicole, au cœur de la Bourgogne.  Ce qui nous lie, c’est la vie simple et compliquée d’une famille qui se rassemble, qui s’aime et qui est confrontée aux difficultés de l’existence. Film tourné sur quatre Lire la suite
  • ZAC des Vigneaux à Cuges : Destrost et sa majorité persistent et signent +

    La cheffe du gouvernement britannique Thérésa May  a déclaré après avoir provoqué des élections catastrophiques pour son parti : « je vous ai mis dans le pétrin, mais je vais vous en sortir ». Pour Bernard Destrost  et sa majorité, ça devient : « je vous ai mis dans le pétrin, et je ne suis pas Lire la suite
  • 1