O'bidul, table d'hôte urbaine


O' bidul, table d'hôte urbaine.

Voilà ce que l'on peut lire sur la devanture de ce restaurant installé au 79 rue de la Palud dans le 6ème arrondissement de Marseille. Mais qu'est ce que c'est que ce "machin" ? C'est dans cette ruelle étroite parallèle à la rue de Rome que Fabrice a décidé d'installer ses fourneaux il y a maintenant 4 ans. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il fallait une bonne dose d'imagination et d'audace pour proposer un service de restauration dans ce "petit" espace.

Du coup, tout est à échelle humaine, dans une décoration "classieuse" mais sans chichi. Les restaurés ont vue directe sur le restaurateur cuisinant, à moins que cela ne soit l'inverse ! Au menu, une carte minimaliste composée de produits frais tout droit venus du marché du jour. Le serveur prendra tout le temps nécessaire pour vous détailler la carte et vous expliquer les préparations qu'il connait sur le bout des doigts. Et pour cause, c'est aussi le Chef cuisinier. Fabrice fait donc tout : il accueille, conseille, assure le service, cuisine !
une fois assis à table, vous êtes ses invités.

Pour y déguster cette excellente cuisine, il faudra cependant se lever tôt, et réserver sa place au moins une semaine à l'avance. Le bouche à oreille fonctionne si bien que les sites internet spécialisés lui confèrent les notes maximales. Beaucoup d'étrangers s'y pressent, comme des Marseillais. Personne ne rentre par hasard dans ce restaurant de taille réduite. Et c'est avec beaucoup d'humilité que le maître des lieux s'excuse de sa faible capacité d'accueil (17 places en tout et pour tout).

A l'arrivée, une expérience aussi agréable qu'un bon repas chez un ami qui se met en 4 pour vous satisfaire. L'artisanat culinaire a un prix : entre 20 et 30 € par personne, une quinzaine d'euros pour le plat principal. A chacun de fixer le seuil d'un repas de qualité. En tous cas, nous, nous y retournerons...

Auguste Duchemin

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Conseil municipal de Cuges : Le Roi est nu +

    Fait rarissime qui traduit à lui tout seul la déliquescence de la majorité de Bernard Destrost, maire de Cuges les pins, le conseil municipal de lundi 26 juin a du être reporté faute de quorum. Seuls 12 élus de la majorité (sur 20) étaient présents, le quorum étant de 14 Lire la suite
  • Conseil de territoire inutile: la preuve ! +

    Depuis le 1er janvier 2016, le gouvernement Hollande/Valls avec l'accord du maire de Marseille, a supprimé  6 communautés d'agglomération du département des Bouches du Rhône (ici, la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile) pour créer une "monstropole", de 92 communes, 3173 km² et 1,83 millions d'habitants. Lire la suite
  • Les femmes et le philosophe +

    Cette semaine, Raphaël Enthoven, philosophe de son état, et accessoirement chroniqueur tous les matins sur Europe 1 dans la matinale, a abordé le "phénomène" du manspreading. Pour rappel, il s'agit de l'action d'écarter ses jambes dans les transports en commun de sorte que l'on occupe plus que son propre siège Lire la suite
  • L'intersyndicale et les élus d'opposition +

    Les élus du groupe « Aubagne alternative citoyenne et écologiste » ont rencontré l’intersyndicale de l’hôpital vendredi soir. L’échange a permis de revenir sur la déclaration éloquente et étayée de l’intersyndicale après son rendez-vous avec l’ARS (voir notre article). Ils et elles en retiennent le mépris, on les comprend ! La discussion a Lire la suite
  • Du théâtre avant toute chose +

    Depuis 2009, l'atelier théâtre Zone&Cie explore les multiples facettes du théâtre contemporain en s'attaquant chaque année à une oeuvre exigeante de ce répertoire avec beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. On se souvient entre autres du travail original et inventif que la troupe et son metteur en scène ont réalisé par le passé sur "Jardinage humain" Lire la suite
  • Témoignage d'un salarié de la SPL "L'eau des Collines" +

    Après notre article sur les nouvelles plaques pour "L'eau des Collines", nous avons reçu ce témoignage d'un salarié qui vient de quitter cette Société Publique Locale qui n'a plus de "publique" que le nom.  Lire la suite
  • Centre ville : tout ça pour ça ? +

    En novembre 2016, dans un grand show à l'Espace des Libertés, devant un parterre choisi de 400 personnes, le maire d'Aubagne expliquait que "l'année 2017 allait être une année de grands travaux... que le centre ville serait bouleversé pour enchanter le monde... qu'Aix et Cassis nous envieraient...". Lire la suite
  • 1