Chroniques ciné

Visages, Villages

Visages,Villages,c’est la rencontre du couple Agnès Varda, JR avec les visages et les villages de notre beau pays. Leur camion photomaton est le lien magique de cette belle histoire. On photographie, on écoute le facteur, le marginal, le nouveau retraité, les femmes de dockers, l’ami disparu, on projette en grand leur image dans leur décor naturel, le décor de leur vie. Beaucoup d’émotions, de bonheur.

Belle ballade entre une vieille dame digne, Agnès Varda et une jeune et mystérieuse vedette montante JR.

La rencontre entre ces artistes et « Ceux qui ne sont rien », un véritable petit bonheur.

Antoine Cesano

Ce qui nous lie

Trois frères et sœurs se retrouvent, à la mort de leur père, dans leur propriété vinicole, au cœur de la Bourgogne. 

Ce qui nous lie, c’est la vie simple et compliquée d’une famille qui se rassemble, qui s’aime et qui est confrontée aux difficultés de l’existence. Film tourné sur quatre saisons, on y découvre le travail complexe de la vigne, faire du vin, moments d’incertitudes, de fêtes et de bonheurs.

« Ce n’est pas un film à grand spectacle, c’est un film à grand spectacle de la vie », Klapisch a quitté la ville pour vivre à la campagne, pour notre bonheur, pour nous faire profiter d’un moment de quiétude.

Les acteurs (Pio Marmai, Ana Girardot, François Civil) sont excellents, la bande son (Camélia Jordana) est comme le vin, à déguster, sans modération pour une fois !

Antoine Cesano

Comment j’ai rencontré mon père

comment j'ai rencontré mon père

Enguerrand est un petit garçon adopté, d’origine africaine. Il veut connaitre ses origines, sa rencontre avec un migrant à la peau noire va bouleverser la vie de sa petite famille. 

Comment j’ai rencontré mon père, comédie familiale, qui se veut avoir des personnages drôles et sympathiques, sombre rapidement dans la facilité, la maladresse, voire (dans la dernière séquence), dans le mauvais goût. Les personnages et les acteurs qui les incarnent disparaissent dans le naufrage. Mais qu’est ce qu’Isabelle Carré est venue faire dans cette galère ?

Antoine Cesano

Rodin

Rodin le film - Chronique cinéma Mèfi.tv

Le pari de Jacques Doillon est risqué. Comment nous captiver avec le travail de Rodin (Vincent Lindon) ? Comment nous faire partager la passion qu’éprouve l’artiste pour Camille Claudel (Izia Higelin) son élève la plus douée, sa maitresse pendant dix ans de sa vie ? Comment rendre la sculpture vivante où l’esprit de l’artiste capte du regard la moindre courbe du corps, le trait le plus dissimulé du visage ? 

La réussite de Doillon est en demi-teinte : une mise en scène de qualité, une reconstitution somptueuse de l’atelier du sculpteur, un Rodin captivant par le combat qui est le sien pour faire accepter, dans un monde conservateur, la modernité de son œuvre. Mais si Vincent Lindon est excellent, égal à lui-même, Izia Higelin a du mal à restituer la tourmente qui habite Camille Claudel et la bande son, souvent inaudible, nuit à la qualité des dialogues.

Un complément, à ce film à voir, la visite du musée Rodin à Paris, on y admirera Les Portes de l’Enfer et le très contesté et remarquable Balzac.

Antoine Cesano

Get Out

Vrais frissons garantis, angoisse crescendo, pamphlet anti raciste, tout est au rendez vous pour un haletant suspense !

Rose souhaite présenter son petit ami Chris à sa famille, elle est blanche, il est noir, ils sont jeunes, beaux et intelligents. La famille de Rose est « blanche à souhait », habite une somptueuse propriété, a des serviteurs noirs et a voté et revoterait Obama. Le père est neuro chirurgien, la mère pratique l’hypnose. L’accueil du petit ami noir est chaleureux, trop chaleureux peut être…

Remarquable thriller horrifique dont le scénario tiré à « quatre épingles » dénonce avec intelligence combien le racisme, ici extra-ordinaire, est toujours bien installé dans « les cerveaux » de la société blanche américaine.

Pour son premier film, Jordan Peele nous offre une réalisation qui marque les esprits… au sens propre et au sens figuré.

Antoine Cesano

A voix haute, la force de la parole

Un film à voir impérativement avant le deuxième tour des présidentielles !!

A voix haute, la force de la parole est un film qui nous montre ce qu’est le concours Eloquentia, organisé par l’université de Sait Denis. Désigner «  le meilleur orateur du 93 » tel est le but du jeu.

On va y rencontrer comédiens, slameurs, avocats enseigner l’exercice de la parole en public. On va surtout y côtoyer une jeunesse métissée, chaleureuse, fraternelle, drôle, motivée. Dommage que ce soit un concours, qu’il n’y est qu’un seul lauréat, car tous méritent un grand coup de chapeau pour le message d’espoir qui est le leur !

Antoine Cesano

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Innovation dans la communication +

      Depuis quelques temps, des vidéos sont apparues sur les fils d'actualité facebook/twitter des habitants d'Aubagne. Magali Giovannangeli, élue municipale d'opposition a souhaité, en complément des traditionnelles tribunes d'expression ou des tracts distribués dans la rue, s'adresser aux Aubagnaises et aux Aubagnais par l'intermédiaire de vidéos. Lire la suite
  • Rassemblement de Solidarité pour la Palestine +

      Sous le parrainage de l'A.F.P.S. (Association Franco Palestinienne de Solidarité), un groupe de citoyens appelle à se réunir dans un moment de libre parole ouvert à toutes et tous, le vendredi 27 avril à 18h30, cours Foch à Aubagne. Pour protester contre les massacres dont sont victimes les Palestiniens enfermés Lire la suite
  • Les confidences de Mournaud +

    Vendredi 20 avril, deux jours après la présentation factice des "aménagements du centre ville d'Aubagne", Léo Mournaud se serait confié à des amis et à un autre élu. Il aurait d'abord affirmé être "le conseiller particulier de Gazay" et il aurait argumenté "il y a trop de retard, il faut Lire la suite
  • 13Habitat devant le Tribunal ? +

    Plusieurs articles de Mèfi vous ont informé de la décision de 13Habitat de faire payer deux fois le surloyer pendant 4 mois aux locataires concernés (voir "Scandale à 13Habitat", "Double surloyer : action en justice", "Menace d'expulsion"). Lire la suite
  • AFC : rien ne va plus +

    En Ligue1, en étant battu par Guigamp (3 à 1), Monaco relance la lutte pour la 2ème place, surtout que Lyon a triomphé de Dijon (2 à 5) et l'OM de Lille (5 à 1). A quatre journées de la fin du championnat, trois équipes se retrouvent en un point Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : les maires à l'initiative... sauf Gazay +

      Devant la décision de l'Agence Régionale de Santé (on peut noter aussi que le gouvernement Macron accompagne cette mesure) de supprimer le service de réanimation de l'Hôpital d'Aubagne, le collectif de défense a rencontré tous les maires du territoire. Yves Mesnard, maire de Roquevaire prend l'initiative de rassembler les Lire la suite
  • On nous refait le coup de l'aménagement du Centre Ville +

    Mercredi 18 avril, le maire avait invité toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à l'Espace des Libertés pour présenter "le projet de ville" et plus précisément "le Centre Ville sous un nouveau jour". On recommençait pour la énième fois le grand show d'octobre 2016 où on nous avait présenté Lire la suite
  • 1