Chroniques ciné

Le Sens de la Fête

Le sens de la fête un film d'Eric Toledano et olivier Nakache

Humour, tendresse, humanité : Eric Tolédano et Olivier Nakache, une fois de plus, nous enchantent.

Le Sens de la Fête, c’est l’histoire de Max et de son équipe, cuisiniers, serveurs, plongeurs, photographe, maitre de cérémonie à qui est confié de servir un mariage dans un château du 17e siècle. Et pendant 120 minutes, nous allons suivre chaque personnage dans les moindres dédales de ce château. Les dialogues sont succulents, l’humour est roi, le casting remarquable. Bacri est le patron de cette belle équipe et, comme d’habitude, il fait mouche. Bourru, râleur, généreux, sa voix, ses mimiques enthousiasment le public et chaque spectateur, en lui, se reconnait un peu.

Le Sens de la Fête, remarquable comédie humaine où humour, poésie, beauté font de Max et sa bande, des amis que l’on ne voudrait pas quitter.

Courez vite voir ce film, vous en ressortirez heureux !

Antoine Cesano

Faute d'amour

Faute d’amour, un film bouleversant, une œuvre magistrale !

Andreï Zviagintsev, après avoir dénoncé dans Léviathan la corruption du pouvoir russe, nous plonge, avec Faute d’amour, dans le quotidien glaçant de la Russie d’aujourd’hui. 

Alyocha est l’enfant dont le père et la mère ne veulent plus entendre parler jusqu’au jour où, à la sortie de l’école, l’enfant disparait. La police n’en a rien à faire, c’est une association citoyenne qui part à sa recherche. L’hiver pétrifiant, la forêt à l’abandon, un bâtiment fantôme de l’ex URSS, un plan d’eau glacée sont autant d’obstacles dans la recherche.

La caméra de Zviagintsev va nous faire vivre de manière sobre, dépouillée cette lente agonie ; désespérance de l’enfant (sa détresse quand il apprend qu’on va le placer), affrontement dramatique de ses parents, effondrement de la société russe (image parlante de la sportive russe s’effondrant sur son vélo d’appartement).

Le réalisateur russe va nous saisir à la gorge, dès ses premières images, et ne pas nous lâcher jusqu’à la dernière, émouvante et prévisible.

Surtout ! Surtout à ne pas manquer !

Antoine Cesano

Petit Paysan

Petit paysan, un film d'Hubert Charuel

Petit paysan, un film qui parle du monde rural, peu représenté au cinéma. Hubert Charuel, dont c’est le premier film (!), va nous faire vivre la vie de Pierre, jeune trentenaire, éleveur de vaches.

C’est le drame de l’éleveur dont les animaux sont victimes d’une épidémie. Charuel filme le quotidien de ces petits fermiers dont la vie c’est l’élevage, ce sont les vaches, l’incertitude, la peur du lendemain. Pierre va affronter l’épidémie, il sait qu’il ne pourra pas compter sur les aides de l’État et que malgré son acharnement, son amour du métier et des animaux (qu’il est beau ce petit veau sur le canapé du salon familial), la partie est perdue d’avance.

Film réaliste, émouvant servi par Swan Arlaud et Sara Giraudeau remarquables sans oublier des vaches omniprésentes et difficiles à diriger. Nous sommes, ici, dans la France agricole qui souffre, loin de la Ferme des Mille Vaches.

Antoine Cesano

Gabriel et la montagne

A mi-chemin entre documentaire et fiction, le réalisateur brésilien Fellipe Barbosa va nous raconter les 70 derniers jours de son ami Gabriel Buchman. 

« Je voyage comme j’ai toujours aimé, pas de manière touristique ». Gabriel va terminer son année sabbatique par la rencontre avec l’Afrique : Kenya, Tanzanie, Zambie, Malawi. Très beau face à face de l’homme avec les paysages africains, à la fois grandioses et inquiétants ; face à face passionnant de l’homme avec ses semblables, curiosité, incompréhension parfois, partages, amitié souvent.

L’appareil photo de Gabriel sera le lien entre la fiction et le reportage. Gabriel et la montagne : un bol d’air de simplicité, de générosité, d’humanité.

Antoine Cesano

Le Caire confidentiel

Janvier 2011, dans le Caire en pleine ébullition, l’inspecteur Noureddine va devoir élucider le meurtre d’une jeune chanteuse, dans un palace de la capitale égyptienne.

Remarquable thriller où le réalisateur Tarik Saleh passe la société égyptienne au crible. Tout s’achète, tout se vend, la corruption est le maître mot, les services de sécurité s’en régalent. La richesse insolente des uns, la misère sordide des autres se côtoient. Difficile à l’inspecteur Noureddine d’échapper à cela, il va avancer dans son enquête, imprégné de tout ce qui l’entoure, ici l’intégrité n’existe pas et il va faire avec. La révolution égyptienne surgit à la fin du film, elle est porteuse de changement, on sait ce qu’il en est advenu.

Pour être d’une manière remarquable en prise avec la réalité, Le Caire confidentiel nous fait aimer les salles obscures et fuir les vacances au bord du Nil !

Antoine Cesano

Dunkerque

Dunkerque, un épisode peu connu de la deuxième guerre mondiale : 338 000 soldats des armées anglaise et française acculés par l’armée allemandes dans la poche de Dunkerque avec, comme seul espoir, embarquer pour rejoindre l’Angleterre.

Le premier mérite de Christopher Nolan est de rappeler cet épisode de guerre. En bon britannique qui se respecte, il va en oublier le sacrifice de l’armée française… mais ne pas oublier de glorifier le patriotisme anglais !

« Ce n’est pas un film de guerre, c’est un film de survie ». On va suivre, pendant prés de deux heures, dans une tension permanente, dans un chaos infernal, l’épopée, dans les airs, sur mer, sur terre, de ces soldats fuyant l’ennemi. Peu de dialogues, pas de sang, pas de croix gammée mais l’omniprésence de la peur, de l’effroi, du courage.

Le sujet traité, la mise en scène de grande qualité, la puissance de la bande son, la sobriété des acteurs font de Dunkerque un film qui ne laisse pas indifférent et qui mérite d’être vu.

Antoine Cesano

 

Visages, Villages

Visages,Villages,c’est la rencontre du couple Agnès Varda, JR avec les visages et les villages de notre beau pays. Leur camion photomaton est le lien magique de cette belle histoire. On photographie, on écoute le facteur, le marginal, le nouveau retraité, les femmes de dockers, l’ami disparu, on projette en grand leur image dans leur décor naturel, le décor de leur vie. Beaucoup d’émotions, de bonheur.

Belle ballade entre une vieille dame digne, Agnès Varda et une jeune et mystérieuse vedette montante JR.

La rencontre entre ces artistes et « Ceux qui ne sont rien », un véritable petit bonheur.

Antoine Cesano

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le RCA impérial ! +

    En Ligue 1, après la défaite de Monaco à Lyon (3 à 2), le PSG, vainqueur de Dijon (1 à 2) en jouant une dizaine de minutes sur les 90 de la rencontre, compte maintenant, après seulement 9 journées, 6 points d'avance sur son dauphin. La promenade de santé continue. Lire la suite
  • Demain Aubagne, il est temps +

    Jeudi 12 octobre, à la terrasse de "L'Antalya Kebab", place Joseph Rau, au cœur d'Aubagne, des militants engagés et des élus d'opposition ont annoncé, pour le 14 octobre, le lancement d'un site web participatif "Demain Aubagne" qui se veut ouvert à toutes les Aubagnaises et à tous les Aubagnais... et Lire la suite
  • Marche blanche pour l'hôpital d'Aubagne +

    Mardi 10 octobre, en pleine journée d'actions dans la fonction publique, l'Agence Régionale de Santé PACA a fait connaître sa décision pour l'hôpital d'Aubagne : ce sera la fermeture du service de réanimation. Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : Une dette publique, c'est quoi ? (2ème partie) +

    Pour mieux comprendre ce qu'est une dette publique, nous vous conseillons la lecture d'un livre écrit par Christophe Alévêque, humoriste et comédien mais pas que..., et Vincent Glenn, auteur de plusieurs essais sur l'économie, qui s'intitule "On marche sur la dette"(1). Lire la suite
  • Mardi 10 octobre : expression de colère des agents municipaux +

    Le 10 octobre, à l'appel de 9 organisations syndicales de la fonction publique, des millions de fonctionnaires ont fait grève, 400 000 d'entre eux ont manifesté dans les rues de leur commune. A Aubagne, au-delà des revendications nationales, les agents municipaux ont manifesté leur colère face à la politique menée Lire la suite
  • Les Chroniques du règne de François II - épisode 11 +

    François II a repris les manettes de la communication et il faut bien dire qu'il brosse les donneurs de leçon, les parvenus, les ambitieux et les petits chefs dans le sens du poil. Les médias se scandalisent faussement à propos de l'utilisation d'un vocabulaire vulgaire mais ce sont plus les Lire la suite
  • L'ARS décide la fin du service réa en 2020 +

    L'Agence Régionale de Santé PACA a fait connaître hier, mardi 10 octobre, au directoire de l'hôpital et à La Provence sa décision concernant le service de réanimation : il doit être fermé en 2020. Lire la suite
  • 1