Audacieux : une œuvre de Walter Bunkerkiosk en coeur de ville


 

Très sincèrement le bâtiment de l'Espace des libertés signé des architectes Mathieu Poitevin et Pascal Reynaud fait pâle figure avec, à proximité et dans le même alignement urbain, l'oeuvre non encore titrée de l'artiste plasticien allemand Walter Bunkerkiosk (voir notre photo) qui est venu dans la semaine poser le dernier gravat sur son œuvre.

Lors d'une brève rencontre en mairie nous avons pu approcher l'artiste. Il découvrait pour l'occasion notre apéritif local, le pastis Janot, qui l'a d'ailleurs inspiré car, a-t-il dit, « il n'est pas inenvisageable que j'imagine une immense bouteille avec l'étiquette de votre montagne le « Barlaban » (nous ne lui en voudrons pas pour l'erreur de prononciation) qui viendra, telle une mirabelle sur le gâteau, se poser au somment de mon œuvre ».

Nous lui avons demandé quelle avait été son approche dans la conception de son travail qui devait, quand même, vivre au coeur d'une ville provençale, ville du sud, identifiée tout d'abord par un climat : le ciel bleu, le soleil, la méditerranée, la lumière, mais aussi plus localement par une tradition artisanale puis industrielle avec les anciennes usines de céramique, liée à la terre, à l'argile…

Visiblement plus captivé par son verre de pastis il nous a quand même confié que tout cela n'était pas vraiment à la base de sa réflexion. Que la demande du maire de la ville : « Monsieur Geyser » (nous continuerons à ne pas lui en vouloir pour la prononciation).

- Monsieur Gazay avons-nous poliment rectifié.
- Oui Monsieur « Gayyzé » a-t-il repris.

Monsieur Gazay donc lui aurait demandé d'imaginer une œuvre qui aille plus loin encore dans l'audace que le rocher blanc et le minéral, sources d'inspiration de l'Espace des libertés un peu plus loin.

- J'ai senti chez cet homme là une volonté féroce... J'aime, voyez vous ! Comme la force que l'on met dans ses bras pour rompre une branche de bois sec qui veut vous résister. Je n'ai pas bien compris d'ailleurs quelles étaient ses motivations mais j'ai bien senti l'envie de bris, de rupture, voyez-vous ! Comme un rideau qui tombe et qui claque sur le plancher de la scène. Et je dois dire que je suis assez sensible à cet acharnement des choses, voyez-vous !... Je suis donc allé me promener plusieurs jours de suite dans votre centre ville, nous a-t-il dit, et, ce qui m'a frappé (en détournant un instant son regard du verre de pastis et apparemment saisi par un trouble non dissimulé) c'est le vide, le sentiment de solitude, l'abscon de la présence humaine. Pour un créateur vous comprendrez combien cela interpelle au moment de poser le premier geste !

Je me suis rapproché ensuite de L'espace des Libertés. J'ai bien vu ce que mes confrères Poitevin et Reynaud ont voulu dire avec leurs lignes, leur matière, leur couleur brute. L'enveloppe de leur acte. Mais ils sont encore trop dans un discours, une sorte de pédagogie (« pädagogie » a-t-il répété dans sa langue) Ils veulent s'adresser à l'intelligence. Inviter les gens à élever le regard, voyez vous ! Mais je crois, en ce qui me concerne, qu'aujourd'hui nous devons assumer le vide, l'éloignement, la disparition, la ruine… J'ai ainsi essayé de lire l'âme (« seele » a-t-il de nouveau traduit dans sa langue) de votre maire, d'interpréter sa volonté, voyez vous !….

En se servant un autre pastis il a conclu en soupirant: « Klein welt verloren ».

Nous allons essayer de trouver la traduction, Walter n'était plus en état de nous la donner.

 

Robin des Aires

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies dans les nuages +

    Les mamies dans les nuages Elles ne comprennent plus rien nos braves Mamies. Tout d'un coup, c'est l'effervescence autour de l'arrêt du projet de Val Lire la suite
  • les Mamies: priorités et causes nationales +

    les Mamies: priorités et causes nationales Avec leurs regards bien à elles, nos Mamies, dissertent sur les différentes priorités que Macron et son gouvernement mettent en Lire la suite
  • Les mamies : Martine a disparu +

    Les mamies : Martine a disparu   Nos Mamies sont déboussolées, même lorsqu'elles veulent passer le flambeau à leur petits enfants, elles sont déboussolées, elles ont Lire la suite
  • Les mamies : Trompe-couillons +

    Les mamies : Trompe-couillons   Bien au fait de l'actualité, mais un peu dépassées par tout ce qu'elles lisent ou entendent, nos Mamies ont Lire la suite
  • Les mamies : course de fond +

    Les mamies : course de fond Les mamies sont perplexes, elles se demandent si le petit monde politique en général et celui aubagnais au passage, n'est Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Une proposition pour revivifier la démocratie à Aubagne +

    Jean Reynaud qui était un des conseillers de Barthélémy aux dernières élections municipales a fait parvenir un mail à plusieurs centaines de personnes en demandant "de faire circuler sans modération". Nous nous permettons donc de publier ses propositions qui concernent l'écoute des revendications de proximité des Aubagnaises et des Aubagnais. Lire la suite
  • Faire table rase du passé +

    Ceci est un exemple parfait de l'obsession de la municipalité d'Aubagne actuellement... Faire table rase du passé et ne rien construire au service de la population, rien depuis quatre années de destructions. Après la cuisine centrale, la MJC, certains services municipaux... j'en passe et des meilleures, c'est le tour du Lire la suite
  • Place publique +

    Castro (J.P. Bacri), star télé sur le déclin, est convié à une soirée chic par sa productrice Nathalie (Léa Drucker). Il y rencontre Hélène son ex femme et collaboratrice (Agnès Jaoui). Sont invités à la fête de jeunes réalisateurs, turbulents , au sommet de leurs gloires. N’est pas invité mais s’invite, Lire la suite
  • Innovation dans la communication +

      Depuis quelques temps, des vidéos sont apparues sur les fils d'actualité facebook/twitter des habitants d'Aubagne. Magali Giovannangeli, élue municipale d'opposition a souhaité, en complément des traditionnelles tribunes d'expression ou des tracts distribués dans la rue, s'adresser aux Aubagnaises et aux Aubagnais par l'intermédiaire de vidéos. Lire la suite
  • Rassemblement de Solidarité pour la Palestine +

      Sous le parrainage de l'A.F.P.S. (Association Franco Palestinienne de Solidarité), un groupe de citoyens appelle à se réunir dans un moment de libre parole ouvert à toutes et tous, le vendredi 27 avril à 18h30, cours Foch à Aubagne. Pour protester contre les massacres dont sont victimes les Palestiniens enfermés Lire la suite
  • Les confidences de Mournaud +

    Vendredi 20 avril, deux jours après la présentation factice des "aménagements du centre ville d'Aubagne", Léo Mournaud se serait confié à des amis et à un autre élu. Il aurait d'abord affirmé être "le conseiller particulier de Gazay" et il aurait argumenté "il y a trop de retard, il faut Lire la suite
  • 13Habitat devant le Tribunal ? +

    Plusieurs articles de Mèfi vous ont informé de la décision de 13Habitat de faire payer deux fois le surloyer pendant 4 mois aux locataires concernés (voir "Scandale à 13Habitat", "Double surloyer : action en justice", "Menace d'expulsion"). Lire la suite
  • 1